REBELLE.

REBELLE. dans Rebelle. 388921_427129767343742_1463223732_n

REBELLE.

Dans les Highlands d’Ecosse se trouvait le royaume de Dunbroch. On y découvrait des légendes de la magie et des dangers.

Le Roi Fergus, auquel un loup dénommé Mor’du avait arraché une jambe, avait réussi à y établir la paix. Il y vivait avec son épouse la Reine Elinor, des garçons et la Princesse Merida qui était leur ainée. Cette dernière avait une éducation stricte. Néanmoins elle préférait partir à cheval avec Angus et s’exercer au tir à l’arc.

Un jour la Reine annonça un grand tournoi. Les trois fils des chefs de clan du royaume y participeraient. La récompense au vainqueur, serait la main de la Princesse Merida.

Pour que sa fille accepte, la Reine lui parla de quatre frères qui règnaient ensemble. Lorsque l’on voulut en faire règner un seul, comme il se devait, la guerre éclata et ruina le royaume. Merida ne l’accepta pas.

Les navires des trois clans accostèrent ,transportant chacun, Lord MacGuffin, Lord Macintosh et Lord Dingwall. Les trois hommes présentèrent leur fils à la famille royale : Le fils Macintosh était athlétique et arrogant, le fils MacGuffin était fort comme un taureau mais s’exprimait mal, le fils Dingwall était minuscule et ahuri…

La Reine indiqua les règles du tournoi. La princesse avait le choix du grand défi : Elle choisit le tir à l’arc.

Le tournoi commença l’après midi. Le fils MacGuffin rata presque la cible. Le fils Macintosh également. Mais Wee Dingwall frappa la cible en son milieu ! Tout à coup un quatrième concurrent s’interposa. C’était le fils ainé de la Reine. Il demanda à concourir, ce que la Reine aussitôt refusa. Mais déjà la Princesse Merida avait décoché ses flèches au centre des trois cibles !…

En rentrant au chateau la Reine se disputa avec sa fille. Merida arracha, furieuse, la tapisserie familiale…  La Reine prit l’arc de la Princesse, en colère, et le jeta dans le feu.

La Princesse se montra en pleur et partit sur son cheval, Angus, dans la forêt. La Reine restée au chateau eut des remords et sortit l’arc des flammes. Merida se retrouva dans un cercle de pierres géantes. Tout à coup des feux follets arrivèrent et la guidèrent vers une petite maison. Une sorcière y vivait. Merida lui demanda de lui fabriquer un filtre pour sa mère afin qu’elle ne l’oblige plus à se marier. La sorcière lui raconta alors l’histoire d’un prince qui voulait avoir la force de dix hommes et qui se transforma à tout jamais !…

La Princesse lui indiqua que c’est ce qu’elle voulait pour sa mère. La sorcière mélangea donc différents ingrédients. Ils se mirent à bouillir. Un gâteau magique en sortit ensuite…

En rentrant au château ,Merida donna le gâteau à sa mère. La Reine en prit une part. Lorsque la Reine entra dans la salle du trône, la tête lui tournait. Les hommes des trois clans arrivèrent pour connaître la décision de la Princesse auprès de la Reine. Elinor éluda la question…

Quand la Princesse aida sa mère à se mettre au lit, un ours surgit des draps : L’ourse Elinor. Le Roi Fergus l’entendit et appela ses hommes à la poursuite de l’animal. Merida s’échappa avec sa mère. Elle dit aux hommes de manger ce qu’ils voulaient. Mais il restait du gâteau ensorcelé dans la cuisine…

Dans la forêt, Merida retrouva la maison de la sorcière. Elle n’était plus là mais cette dernière avait laissé un message au fond du chaudron :   » Tu peux changer le destin. Renoue le lien défait par fierté. « 

Merida mélangea poudre et potions dans le chaudron et tout explosa ! Boum !

La Princesse et sa mère fouillèrent les ruines pour trouver des indices. Mais il n’y avait rien… Alors des feux follets apparurent et les guidèrent vers un vieux château. Mérida y découvrit une pierre brisée, gravée et représentant les quatre princes. Le quatrième était séparé des trois autres.

La Princesse remarqua des traces de pattes partout dans la salle.  La princesse comprit alors que le Prince qui avait gagné et dont la sorcière avait parlé était celui de la légende. C’était l’ours Mor’du. Ce château était son château.

Mor’du arriva et se jeta sur Merida. Mais l’ourse Elinor, plus rapide, mis la jeune fille sur son dos et s’enfuit. Elles rentrèrent saine et sauve.

Elles trouvèrent le Roi Fergus, les Lords et leurs hommes qui se battaient pour obtenir la main de Merida. La Princesse s’apprêtait à accepter d’épouser un des jeunes lords lorsque sa mère cachée dans l’ombre, lui fit signe. Elle mima ce que l’ourse ne pouvait pas dire et le traduisit :  » On doit être libre de suivre son coeur, de trouver l’amour au moment voulu.  » Tous partagèrent cet avis et arrêtèrent leur querelle.

Merida et l’ourse Elinor se faufilèrent au salon des Tapisseries. Le Roi Fergus les découvrit.   » Sauve toi, mère !  » Cria la Princesse.

Le Roi Fergus enferma sa fille dans le salon des tapisseries pour la protèger. Puis il partit à la chasse à l’ours avec ses hommes.

Merida essayait de s’évader…Elle aperçut, alors, trois oursons derrière la porte. Les trois fils du Roi Fergus, avaient mangé aussi du gâteau ensorcellé !… Ils aidèrent leur soeur à s’enfuir et ils l’accompagnèrent.Tous les quatre partirent sur le cheval Angus. Pendant ce temps la Princesse recousait la tapisserie !…

Mais le Roi Fergus avait attrapé l’ours Elinor et le retenait pas des cordes. Merida sauva sa mère en lançant son épée qui coupa la jambe de bois de son père.

Mor’du pénétra, inattendu, dans le cercle de pierres. Les soldats du Roi l’attaquèrent. Il se dressa devant Merida ! L’ourse Elinor se libéra et se précipita sur lui. Elle se battit et le poussa contre une pierre qui l’écrasa en se brisant. Alors l’âme du Prince se transforma en feu follet puis s’envola.

Merida et l’ourse Elinor regagnèrent le salon des tapisseries. Le tissus déchiré était réparé mais sa mère n’était pas redevenue humaine.

Peu importe, La princesse prit sa mère, toujours ourse, dans ses bras et la serra. Toutes deux s’aimaient. Au crépuscule Elinor était redevenue humaine ! Ses frères triplés l’étaient redevenus aussi. Enfin  ils s’embrassèrent. La famille étaient à nouveau réunie et heureuse !…

Ecrit et publié par Chantal Flury le 12 Octobre 2012, d’après un film de Disney Pixar. background-2008_039_thumb dans Rebelle.


Archives pour la catégorie Rebelle.

REBELLE.

REBELLE. dans Rebelle. 388921_427129767343742_1463223732_n

REBELLE.

Dans les Highlands d’Ecosse se trouvait le royaume de Dunbroch. On y découvrait des légendes de la magie et des dangers.

Le Roi Fergus, auquel un loup dénommé Mor’du avait arraché une jambe, avait réussi à y établir la paix. Il y vivait avec son épouse la Reine Elinor, des garçons et la Princesse Merida qui était leur ainée. Cette dernière avait une éducation stricte. Néanmoins elle préférait partir à cheval avec Angus et s’exercer au tir à l’arc.

Un jour la Reine annonça un grand tournoi. Les trois fils des chefs de clan du royaume y participeraient. La récompense au vainqueur, serait la main de la Princesse Merida.

Pour que sa fille accepte, la Reine lui parla de quatre frères qui règnaient ensemble. Lorsque l’on voulut en faire règner un seul, comme il se devait, la guerre éclata et ruina le royaume. Merida ne l’accepta pas.

Les navires des trois clans accostèrent ,transportant chacun, Lord MacGuffin, Lord Macintosh et Lord Dingwall. Les trois hommes présentèrent leur fils à la famille royale : Le fils Macintosh était athlétique et arrogant, le fils MacGuffin était fort comme un taureau mais s’exprimait mal, le fils Dingwall était minuscule et ahuri…

La Reine indiqua les règles du tournoi. La princesse avait le choix du grand défi : Elle choisit le tir à l’arc.

Le tournoi commença l’après midi. Le fils MacGuffin rata presque la cible. Le fils Macintosh également. Mais Wee Dingwall frappa la cible en son milieu ! Tout à coup un quatrième concurrent s’interposa. C’était le fils ainé de la Reine. Il demanda à concourir, ce que la Reine aussitôt refusa. Mais déjà la Princesse Merida avait décoché ses flèches au centre des trois cibles !…

En rentrant au chateau la Reine se disputa avec sa fille. Merida arracha, furieuse, la tapisserie familiale…  La Reine prit l’arc de la Princesse, en colère, et le jeta dans le feu.

La Princesse se montra en pleur et partit sur son cheval, Angus, dans la forêt. La Reine restée au chateau eut des remords et sortit l’arc des flammes. Merida se retrouva dans un cercle de pierres géantes. Tout à coup des feux follets arrivèrent et la guidèrent vers une petite maison. Une sorcière y vivait. Merida lui demanda de lui fabriquer un filtre pour sa mère afin qu’elle ne l’oblige plus à se marier. La sorcière lui raconta alors l’histoire d’un prince qui voulait avoir la force de dix hommes et qui se transforma à tout jamais !…

La Princesse lui indiqua que c’est ce qu’elle voulait pour sa mère. La sorcière mélangea donc différents ingrédients. Ils se mirent à bouillir. Un gâteau magique en sortit ensuite…

En rentrant au château ,Merida donna le gâteau à sa mère. La Reine en prit une part. Lorsque la Reine entra dans la salle du trône, la tête lui tournait. Les hommes des trois clans arrivèrent pour connaître la décision de la Princesse auprès de la Reine. Elinor éluda la question…

Quand la Princesse aida sa mère à se mettre au lit, un ours surgit des draps : L’ourse Elinor. Le Roi Fergus l’entendit et appela ses hommes à la poursuite de l’animal. Merida s’échappa avec sa mère. Elle dit aux hommes de manger ce qu’ils voulaient. Mais il restait du gâteau ensorcelé dans la cuisine…

Dans la forêt, Merida retrouva la maison de la sorcière. Elle n’était plus là mais cette dernière avait laissé un message au fond du chaudron :   » Tu peux changer le destin. Renoue le lien défait par fierté. « 

Merida mélangea poudre et potions dans le chaudron et tout explosa ! Boum !

La Princesse et sa mère fouillèrent les ruines pour trouver des indices. Mais il n’y avait rien… Alors des feux follets apparurent et les guidèrent vers un vieux château. Mérida y découvrit une pierre brisée, gravée et représentant les quatre princes. Le quatrième était séparé des trois autres.

La Princesse remarqua des traces de pattes partout dans la salle.  La princesse comprit alors que le Prince qui avait gagné et dont la sorcière avait parlé était celui de la légende. C’était l’ours Mor’du. Ce château était son château.

Mor’du arriva et se jeta sur Merida. Mais l’ourse Elinor, plus rapide, mis la jeune fille sur son dos et s’enfuit. Elles rentrèrent saine et sauve.

Elles trouvèrent le Roi Fergus, les Lords et leurs hommes qui se battaient pour obtenir la main de Merida. La Princesse s’apprêtait à accepter d’épouser un des jeunes lords lorsque sa mère cachée dans l’ombre, lui fit signe. Elle mima ce que l’ourse ne pouvait pas dire et le traduisit :  » On doit être libre de suivre son coeur, de trouver l’amour au moment voulu.  » Tous partagèrent cet avis et arrêtèrent leur querelle.

Merida et l’ourse Elinor se faufilèrent au salon des Tapisseries. Le Roi Fergus les découvrit.   » Sauve toi, mère !  » Cria la Princesse.

Le Roi Fergus enferma sa fille dans le salon des tapisseries pour la protèger. Puis il partit à la chasse à l’ours avec ses hommes.

Merida essayait de s’évader…Elle aperçut, alors, trois oursons derrière la porte. Les trois fils du Roi Fergus, avaient mangé aussi du gâteau ensorcellé !… Ils aidèrent leur soeur à s’enfuir et ils l’accompagnèrent.Tous les quatre partirent sur le cheval Angus. Pendant ce temps la Princesse recousait la tapisserie !…

Mais le Roi Fergus avait attrapé l’ours Elinor et le retenait pas des cordes. Merida sauva sa mère en lançant son épée qui coupa la jambe de bois de son père.

Mor’du pénétra, inattendu, dans le cercle de pierres. Les soldats du Roi l’attaquèrent. Il se dressa devant Merida ! L’ourse Elinor se libéra et se précipita sur lui. Elle se battit et le poussa contre une pierre qui l’écrasa en se brisant. Alors l’âme du Prince se transforma en feu follet puis s’envola.

Merida et l’ourse Elinor regagnèrent le salon des tapisseries. Le tissus déchiré était réparé mais sa mère n’était pas redevenue humaine.

Peu importe, La princesse prit sa mère, toujours ourse, dans ses bras et la serra. Toutes deux s’aimaient. Au crépuscule Elinor était redevenue humaine ! Ses frères triplés l’étaient redevenus aussi. Enfin  ils s’embrassèrent. La famille étaient à nouveau réunie et heureuse !…

Ecrit et publié par Chantal Flury le 12 Octobre 2012, d’après un film de Disney Pixar. background-2008_039_thumb dans Rebelle.

L'Encre de Phoebé |
"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amour, Beauté, Paroles, Mots.
| Les Ailes du Temps
| David Besschops