MULAN.

MULAN. dans Mulan 537840_364354676936753_1562660802_n-300x111

MULAN.

Il y a des siècles, l’empereur de Chine avait demandé la construction d’une grande muraille. Elle devait empêcher les Huns de pénétrer sur ce territoire.

Un fils était à cette époque l’honneur de sa famille s’il était brave à la guerre et une fille si elle se mariait et était une bonne épouse. Une marieuse c’était chargée de lui trouver un bon époux…

Ce jour là, Mulan était préparée pour la visite chez cette marieuse. Sa mère piquait un magnifique peigne dans sa chevelure. Sa grand-mère lui accrocha aussi une petite cage à insecte qui contenait un criquet, sensé être un porte-bonheur.

Lorsque Mulan arriva chez la marieuse, elle était nerveuse. Elle laissa s’échapper le criquet de sa cage qui sauta sur la marieuse ! Cette dernière hurla et tomba contre le poêle. Ses vêtements se mirent à bruler !

 » Au secours ! Je brule ! Honte à toi ! Tu ne feras jamais honneur à ta famille !  » Hurla-t-elle en chassant Mulan.

Mulan rentra à son domicile triste… Fa Zhou sa mère le remarqua…

Khan, son cheval, se désaltérait. Mulan se demandait si elle ferait un jour l’honneur de sa famille ! Le père de Mulan la suivit et la consola sur un banc du jardin où elle s’était assise.

 » Regarde cette fleur sur l’arbre ! Quand elle s’ouvrira tu seras la plus belle !  » Dit-il.

Maintenant, elle n’était plus triste car son père avait trouvé les mots pour la consoler ! Ils se promenèrent dans le jardin. Soudain un roulement de tambour se fit entendre …

 » Les Huns ont envahi la Chine ! Un homme de chaque famille doit rejoindre l’armée impériale !  » Annonça Chi Fu, le conseiller de l’empereur.

Fa Zhou, son père, avait été antérieurement un grand guerrier. Mais Mulan qui l’observait sentait qu’il succomberait lors de nouveaux combats ! Elle chercha donc comment lui sauver la vie…

Mulan, la nuit venue, accéda sans bruit à la chambre de ses parents et remplaça l’ordre adressé à son père par son peigne en signe d’amour. Elle empoigna l’épée de son père et coupa sa belle chevelure ! Elle revêtit le costume de son père ! Ainsi elle ressemblait à un jeune guerrier ! Elle se ferait passer pour un garçon pour le remplacer dans l’armée impériale…

Elle enfourcha Khan, son cheval. Et elle s’éloigna… Ses parents au matin virent ce qu’elle avait programmé. Et en Chine c’était un crime puni de mort ! Sa grand-mère se rendit dans un temple et fit une prière pour que ses ancêtres protègent Mulan…

Dans ce temple, les ancêtres de la famille l’entendirent. Un petit dragon nommé Mushu se porta volontaire pour l’aider. Les ancêtres se moquèrent de lui car ils n’avaient pas confiance en lui … Ils lui ordonnèrent d’aller réveiller le Grand Dragon de pierre.

Mushu alla parler à la vénérable statue. Il l’escalada et frappa le gong à ses oreilles ! Mais la statue se fissura et tomba en morceaux. C’est alors qu’il aperçu Cri-Kee le criquet… Ce dernier lui annonça que s’il parvenait à faire de Mulan un héros, ses ancêtres lui pardonneraient et il retrouverait son rang de gardien.

Cri-Kee et Mushu suivirent donc Mulan. Mushu se projeta en ombre géante pour que Mulan le prenne au sérieux ! Et quelle surprise lorsque Mulan le découvrit en vrai ! 

 » Qui es-tu?  » Demanda Mulan

 » Je suis là pour te servir et t’aider !  » Répliqua Mushu. Bien qu’elle ne le vit pas d’une grande aide, elle le laissa l’accompagner. Et ils arrivèrent à l’armée impériale ! Trois soldats accueillirent Mulan : Yao, Ling et Chien-Po.

Le lendemain les hommes commencèrent l’entraînement. Shang, le chef,  envoya une flèche au sommet d’un grand mât et demanda à Yao d’aller la chercher. Le chef avait accroché deux disques à ses poignets : L’un représentait la force et l’autre la discipline.

Yao ne parvint pas à grimper au sommet du Grand Mât. Personne n’y parvint…Mulan attacha alors les deux disques ensemble et se servit de leur poids pour se hisser en haut du mât. La troupe l’applaudit ! Elle avait réussi !

Puis l’entraînement terminé, la troupe se mit en marche. Elle progressait sous des jets de flèches ! Les Huns étaient conduits par Shan-Yu un chef cruel ! Shang riposta et fit donner les canons !

Mais les Huns allaient gagner la bataille !…

 » Pointez le canon sur Shan-Yu !  » Ordonna Shang.

C’est alors que Mulan eut une idée. Au lieu de le pointer  sur Shan-Yu, elle visa les pentes neigeuses au-dessus de lui ! La montagne se mit à trembler ! Et une avalanche se déclencha comme Mulan l’avait prévu… La neige ensevelit les Huns.

Mulan était un héros. Elle avait désobéi aux ordres de Shang mais sauvé l’armée.

 » Je te dois la vie ! Tu as gagné ma confiance !  » S’écria Shang.

Cependant Mulan avait été blessée pendant la bataille par Shan-Yu. Elle se sentait mal et s’évanouit. Emporté dans la tente d’un médecin, ce dernier découvrit la vérité. Shang ébahi apprenait que ce brave soldat était une femme…

 » Je l’ai fait pour mon père !  » Expliqua Mulan.

Mulan pour Shang, avait commis un terrible crime et devait être punie. Il brandit l’épée de Mulan mais arrêta son geste :

 » Une vie pour une vie !  » Déclama-t-il.

Shang partit avec son armée, laissant Mulan sur la montagne gelée. C’est alors qu’elle aperçu Shan-Yu et cinq de ses hommes bien vivants ! Ils se dirigeaient vers la cité impériale.

Mulan ramassa son épée et courut vers Khan, son cheval. Mushu le petit dragon la suivit avec Cri-Kee le criquet. Quand ils arrivèrent à la cité impériale, Shang défilait avec ses hommes. Il fêtait la défaite des Huns.

 » Les Huns sont vivants et dans la cité impériale !  » Hurla Mulan.

Shang ne la crut pas, l’ignora et poursuivit sa route vers le palais impérial…

Au Palais, L’empereur reçu Shang et ses hommes. Mais l’un des dragons de papier se déchira. Les Huns étaient cachés dedans pour pénétrer dans le palais. Ils assommèrent Shang et attrapèrent l’empereur. Ils l’enfermèrent dans le palais…

Mulan retrouva alors ses compagnons. Elle avait une idée. Elle s’habilla en femme avec Yao, Ling et Chien-Po. Avec Shang, aussi habillé en femme, ils escaladèrent les colonnes du palais. Les hommes de Shan-Yu furent heureux d’accueillir ces belles femmes…

Pendant ce temps Shan-Yu tenait l’empereur… Shang surgit alors et sauta sur Shan-Yu. Chien-Po pendant ce temps mettait l’empereur à l’abri. Shan-Yu réussit à se libérer et poursuivit Mulan. Mais elle lui avait préparé un piège ! Elle tira une fusée qui l’emporta et l’on n’entendit plus jamais parler de lui…

L’empereur reçut Mulan et lui offrit son pendentif et l’épée de Shan-Yu.

 » Quand les tiens verront ce pendentif, ils sauront que tu as sauvé l’empereur et lorsqu’ils verront l’épée de Shan Yu que tu as sauvé la Chine !  » Dit l’empereur. Puis il s’inclina vers Mulan en signe de respect !

Mulan repartit à son domicile. Elle était la fierté de sa famille. Shang arriva alors aussi. Il fut prié de partager le repas. Un amour était entrain de naître entre lui et Mulan sous l’oeil de la famille attendrie.

Mushu fut reçu à une fête par les ancêtres ! Il reprit son rang de gardien familial !

Ecrit et publié par Chantal Flury le 30 Novembre 2012, d’après un film de Disney.background-2008_039_thumb23 dans Mulan

 


Archives pour la catégorie Mulan

MULAN.

MULAN. dans Mulan 537840_364354676936753_1562660802_n-300x111

MULAN.

Il y a des siècles, l’empereur de Chine avait demandé la construction d’une grande muraille. Elle devait empêcher les Huns de pénétrer sur ce territoire.

Un fils était à cette époque l’honneur de sa famille s’il était brave à la guerre et une fille si elle se mariait et était une bonne épouse. Une marieuse c’était chargée de lui trouver un bon époux…

Ce jour là, Mulan était préparée pour la visite chez cette marieuse. Sa mère piquait un magnifique peigne dans sa chevelure. Sa grand-mère lui accrocha aussi une petite cage à insecte qui contenait un criquet, sensé être un porte-bonheur.

Lorsque Mulan arriva chez la marieuse, elle était nerveuse. Elle laissa s’échapper le criquet de sa cage qui sauta sur la marieuse ! Cette dernière hurla et tomba contre le poêle. Ses vêtements se mirent à bruler !

 » Au secours ! Je brule ! Honte à toi ! Tu ne feras jamais honneur à ta famille !  » Hurla-t-elle en chassant Mulan.

Mulan rentra à son domicile triste… Fa Zhou sa mère le remarqua…

Khan, son cheval, se désaltérait. Mulan se demandait si elle ferait un jour l’honneur de sa famille ! Le père de Mulan la suivit et la consola sur un banc du jardin où elle s’était assise.

 » Regarde cette fleur sur l’arbre ! Quand elle s’ouvrira tu seras la plus belle !  » Dit-il.

Maintenant, elle n’était plus triste car son père avait trouvé les mots pour la consoler ! Ils se promenèrent dans le jardin. Soudain un roulement de tambour se fit entendre …

 » Les Huns ont envahi la Chine ! Un homme de chaque famille doit rejoindre l’armée impériale !  » Annonça Chi Fu, le conseiller de l’empereur.

Fa Zhou, son père, avait été antérieurement un grand guerrier. Mais Mulan qui l’observait sentait qu’il succomberait lors de nouveaux combats ! Elle chercha donc comment lui sauver la vie…

Mulan, la nuit venue, accéda sans bruit à la chambre de ses parents et remplaça l’ordre adressé à son père par son peigne en signe d’amour. Elle empoigna l’épée de son père et coupa sa belle chevelure ! Elle revêtit le costume de son père ! Ainsi elle ressemblait à un jeune guerrier ! Elle se ferait passer pour un garçon pour le remplacer dans l’armée impériale…

Elle enfourcha Khan, son cheval. Et elle s’éloigna… Ses parents au matin virent ce qu’elle avait programmé. Et en Chine c’était un crime puni de mort ! Sa grand-mère se rendit dans un temple et fit une prière pour que ses ancêtres protègent Mulan…

Dans ce temple, les ancêtres de la famille l’entendirent. Un petit dragon nommé Mushu se porta volontaire pour l’aider. Les ancêtres se moquèrent de lui car ils n’avaient pas confiance en lui … Ils lui ordonnèrent d’aller réveiller le Grand Dragon de pierre.

Mushu alla parler à la vénérable statue. Il l’escalada et frappa le gong à ses oreilles ! Mais la statue se fissura et tomba en morceaux. C’est alors qu’il aperçu Cri-Kee le criquet… Ce dernier lui annonça que s’il parvenait à faire de Mulan un héros, ses ancêtres lui pardonneraient et il retrouverait son rang de gardien.

Cri-Kee et Mushu suivirent donc Mulan. Mushu se projeta en ombre géante pour que Mulan le prenne au sérieux ! Et quelle surprise lorsque Mulan le découvrit en vrai ! 

 » Qui es-tu?  » Demanda Mulan

 » Je suis là pour te servir et t’aider !  » Répliqua Mushu. Bien qu’elle ne le vit pas d’une grande aide, elle le laissa l’accompagner. Et ils arrivèrent à l’armée impériale ! Trois soldats accueillirent Mulan : Yao, Ling et Chien-Po.

Le lendemain les hommes commencèrent l’entraînement. Shang, le chef,  envoya une flèche au sommet d’un grand mât et demanda à Yao d’aller la chercher. Le chef avait accroché deux disques à ses poignets : L’un représentait la force et l’autre la discipline.

Yao ne parvint pas à grimper au sommet du Grand Mât. Personne n’y parvint…Mulan attacha alors les deux disques ensemble et se servit de leur poids pour se hisser en haut du mât. La troupe l’applaudit ! Elle avait réussi !

Puis l’entraînement terminé, la troupe se mit en marche. Elle progressait sous des jets de flèches ! Les Huns étaient conduits par Shan-Yu un chef cruel ! Shang riposta et fit donner les canons !

Mais les Huns allaient gagner la bataille !…

 » Pointez le canon sur Shan-Yu !  » Ordonna Shang.

C’est alors que Mulan eut une idée. Au lieu de le pointer  sur Shan-Yu, elle visa les pentes neigeuses au-dessus de lui ! La montagne se mit à trembler ! Et une avalanche se déclencha comme Mulan l’avait prévu… La neige ensevelit les Huns.

Mulan était un héros. Elle avait désobéi aux ordres de Shang mais sauvé l’armée.

 » Je te dois la vie ! Tu as gagné ma confiance !  » S’écria Shang.

Cependant Mulan avait été blessée pendant la bataille par Shan-Yu. Elle se sentait mal et s’évanouit. Emporté dans la tente d’un médecin, ce dernier découvrit la vérité. Shang ébahi apprenait que ce brave soldat était une femme…

 » Je l’ai fait pour mon père !  » Expliqua Mulan.

Mulan pour Shang, avait commis un terrible crime et devait être punie. Il brandit l’épée de Mulan mais arrêta son geste :

 » Une vie pour une vie !  » Déclama-t-il.

Shang partit avec son armée, laissant Mulan sur la montagne gelée. C’est alors qu’elle aperçu Shan-Yu et cinq de ses hommes bien vivants ! Ils se dirigeaient vers la cité impériale.

Mulan ramassa son épée et courut vers Khan, son cheval. Mushu le petit dragon la suivit avec Cri-Kee le criquet. Quand ils arrivèrent à la cité impériale, Shang défilait avec ses hommes. Il fêtait la défaite des Huns.

 » Les Huns sont vivants et dans la cité impériale !  » Hurla Mulan.

Shang ne la crut pas, l’ignora et poursuivit sa route vers le palais impérial…

Au Palais, L’empereur reçu Shang et ses hommes. Mais l’un des dragons de papier se déchira. Les Huns étaient cachés dedans pour pénétrer dans le palais. Ils assommèrent Shang et attrapèrent l’empereur. Ils l’enfermèrent dans le palais…

Mulan retrouva alors ses compagnons. Elle avait une idée. Elle s’habilla en femme avec Yao, Ling et Chien-Po. Avec Shang, aussi habillé en femme, ils escaladèrent les colonnes du palais. Les hommes de Shan-Yu furent heureux d’accueillir ces belles femmes…

Pendant ce temps Shan-Yu tenait l’empereur… Shang surgit alors et sauta sur Shan-Yu. Chien-Po pendant ce temps mettait l’empereur à l’abri. Shan-Yu réussit à se libérer et poursuivit Mulan. Mais elle lui avait préparé un piège ! Elle tira une fusée qui l’emporta et l’on n’entendit plus jamais parler de lui…

L’empereur reçut Mulan et lui offrit son pendentif et l’épée de Shan-Yu.

 » Quand les tiens verront ce pendentif, ils sauront que tu as sauvé l’empereur et lorsqu’ils verront l’épée de Shan Yu que tu as sauvé la Chine !  » Dit l’empereur. Puis il s’inclina vers Mulan en signe de respect !

Mulan repartit à son domicile. Elle était la fierté de sa famille. Shang arriva alors aussi. Il fut prié de partager le repas. Un amour était entrain de naître entre lui et Mulan sous l’oeil de la famille attendrie.

Mushu fut reçu à une fête par les ancêtres ! Il reprit son rang de gardien familial !

Ecrit et publié par Chantal Flury le 30 Novembre 2012, d’après un film de Disney.background-2008_039_thumb23 dans Mulan

 

L'Encre de Phoebé |
"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amour, Beauté, Paroles, Mots.
| Les Ailes du Temps
| David Besschops