Mickey : Nettoyage de printemps.

67442_153047391398426_3953565_n

Mickey: Nettoyage de printemps.

Mickey fait joyeusement le nettoyage de printemps. Mais ce n’est pas le printemps mais l’automne! Alors pourquoi fait-il le ménage?

Il a simplement inviter Minnie.

Elle a accepté et la voila qui arrive. Elle sonne à la porte. Elle soupire car il y a de la boue sur le sol, de la poussière sur les meubles, des assiettes sales sur la table, du linge non rangé et des livres qui traînent.

Elle est contrariée lorsque Mickey lui demande ce qui ne va pas.

 » Quand as-tu fait le ménage ?  » l’interroge-t-elle.

 » Je ne le ferai pas avant des mois.  » lui répond Mickey.

Minnie pense alors que ça ne peut pas attendre le printemps, bien qu’elle ait lu un article qui parle du grand ménage à cette période.

 » On peut le faire aujourd’hui ?  » propose Mickey.

 » Mais oui ! De plus le nettoyage d’automne est la nouvelle mode !  » s’écrie Minnie.

 » Le nettoyage d’automne ?  » s’étonne Mickey.

 » On devrait essayer tout de suite !  » Indique Minnie.

Elle jette le magasine dans la poubelle avec l’article qui parle du nettoyage de printemps pour que Mickey ne recule surtout pas à cette période le ménage de sa maison!

Ecrit et publié par Chantal Flury le 05 Avril 2017 d’après une histoire de Disney.background-2008_039_thumb

 


Archives pour la catégorie Mickey

DINGO AU FAR WEST.

DINGO AU FAR WEST. dans Mickey 17156_321075222925_3407356_n

DINGO AU FAR WEST.

Dingo arrive au Far West. Il est venu passer ses vacances dans le ranch d’Oncle Picsou avec ses amis Donald et Mickey. Donald trouve que l’endroit est paisible mais Mickey émet des réserves :

 » Paisible ! Attendons pour émettre un jugement ! « 

Picsou pense que Mickey a raison :

 » Des bandits volent mes vaches !  » Annonce Picsou.

 » Des voleurs ! Je suis le roi du lasso !  » S’écrie Dingo.

Il saisit aussitôt une corde et joue aux cow-boys  : Un coup de lasso à droite, un coup de lasso à gauche… Et… Il réussit à se ficeler comme un saucisson…

Le lendemain, Picsou a mis sa tenue de cow-boys. Il est prêt à trouver les voleurs de bétail !  Dingo, Donald et mickey ont mis leurs habits de cow-boys aussi.

 » J’ai des pistolets et des cartouches ! Mais je ne sais pas tirer ! Néanmoins les voleurs de bétails ne le savent pas !  » S’exclame Dingo.

 » Ne te prends pas les pieds dans tes éperons !  » Répond Picsou. J’ai besoin de vous trois !

Les quatre amis se dirigent vers le corral. Dingo marche comme un crabe ! Et d’un coup, il s’étale dans l’herbe… Picsou, Mickey et Donald rient aux éclats ! Dingo se relève vite, un peu vexé…Ils partent devant l’enclos des chevaux…

 » Choisissez vos montures ! Ces chevaux sont très doux !  » Propose Picsou.

 » Mon rêve, chevaucher !  » Répond Dingo. Et il monte un des chevaux qu’il a choisi.

Le cheval accepte qu’il le monte mais il part vite au galop ! Une ruade… Et Dingo est désarçonné et il tombe ! Il atterrit dans des cactus ! Donald et Mickey ont des difficultés pour le débarrasser de ses piquants…

 » Tu n’es pas au Rodéo !  » S’exclame Picsou.

Les épines retirées, Dingo peut à nouveau s’asseoir sur sa selle… Il frotte son front avec son foulard rouge. Mais… Cela rend furieux un taureau qui se trouve à proximité !

Le taureau gratte le sol de sa patte ! Il mugit et se lance, brisant les barrières. Effrayé le cheval de Dingo l’emporte, en prenant la fuite à toute allure ! La nuit tombe enfin et Dingo rentre à la ferme à pied, tenant son cheval par la bride…

Les quatre amis se mettent au lit. Un étrange aboiement réveille Dingo. Il s’assied dans son lit. Il attrape son pistolet. Mais le pistolet tombe sur le parquet, réveillant Mickey et Donald…

 » Les voleurs sont dehors !  » Susurre Dingo. Et il ramasse son pistolet par terre.

 » Ouahouuuuuuuuuuuh !  » Le hurlement se manifeste encore.

 » Ce n’est qu’un coyote ! Retourne te coucher !  » Répond Mickey.

Dingo l’écoute et se couche. Il garde son révolver sous l’oreiller…

Le lendemain le shérif arrive. Du bétail a encore été volé cette nuit… Il veut retrouver les voleurs et demande qui veut l’accompagner. Les quatre amis acceptent de le suivre.

 » Dingo, tu restes ici ! Tu aideras le cuisinier, Cookie  !  » Dit Picsou.

Mickey, Donald et Picsou se mettent en selle sur leurs montures.

Quant à Dingo il est entrain de préparer des rôtis, des pâtés et des gâteaux pour leur retour… Il épluche des pommes de terre, des carottes… Puis il promène et étrie les chevaux qui sont restés à la ferme…

La nuit tombe, Cookie et Dingo attendent… Ils ont dîné tous les deux et bu du café… Puis ils éteignent la lampe de la salle à manger et vont dormir… Au ranch tout est calme. Mais Dingo entend un bruit !… Il se saisit aussitôt de ses pistolets ! Il réveille Cookie ! Les voleurs veulent emmener les chevaux ! Ils sont nombreux et eux seulement deux !…

Dingo et Cookie se cachent dans la grange ! Pendant ce temps les voleurs qui se croient seuls, accèdent à l’écurie pour emmener les chevaux de Picsou !

 » Je grimpe sur le toit ! Je pourrai ainsi les observer !  » Dit Dingo.

Mais Dingo est toujours maladroit et l’échelle glisse avec lui…. Les voleurs ont entendu et sortent de l’écurie… A ce moment là, l’échelle en basculant emprisonne les trois voleurs ! Ils sont pris au piège, coincés dans les barreaux de  cette échelle !

Picsou, Donald, Mickey et le shérif rentrent le matin, au ranch, bredouilles.

 » Ne vous inquiétez pas ! Les voleurs sont attrapés ! «  S’écrie Dingo. Le shérif est surpris ! Picsou, Mickey et Donald aussi…

 » Comment avez-vous fait ?  » Demande Picsou en apercevant les voleurs.

 » Il suffit d’être malin !  » Répond Dingo.

Le shérif détache alors son étoile et l’épingle sur le pyjama de Dingo.  Dingo est très fier…

Le shérif repart. Il emmène, avec l’échelle, les trois voleurs coincés dans les barreaux…

 » Si vous avez besoin de moi, appelez-moi ! «  Clame Dingo au shérif.

Vive Dingo ! C’est le meilleur des shérifs !

Ecrit et publié par Chantal Flury le 24 Novembre 2012, d’après un film de Disney.background-2008_039_thumb19 dans Mickey

 

 

LA MAISON DE MICKEY : UNE JOURNEE FORMIDABLE.

LA MAISON DE MICKEY : UNE JOURNEE FORMIDABLE. dans Mickey 67442_153047391398426_3953565_n1

LA MAISON DE MICKEY : UNE JOURNEE FORMIDABLE.

Aujourd’hui Minnie se réveille tôt ! Elle ouvre ses fenêtres ! Il y a un beau soleil !

 » C’est une journée pour pique-niquer !  » S’écrie-t-elle.

Je vais faire des invitations. Elle prend du papier et un crayon et écrit quelques mots en ajoutant un dessin. Puis elle commence la liste de ce qu’elle a besoin : une nappe, des assiettes, des serviettes, des verres et de quoi manger.

Minnie prend un grand sac et est prête pour faire les courses. De retour à la maison, elle cherche un sac pour contenir ses courses et ses préparations. Minnie monte sur un tabouret pour attraper un panier en osier, puis elle y range nappe, serviettes, verres et assiettes.

En sortant de la maison, elle admire son jardin. Elle trouve ses jonquilles et ses tulipes magnifiques ! Elle prépare un beau bouquet pour décorer la table du pique-nique. Puis elle met les fleurs dans un vase de sa maison, en oubliant son panier sur la pelouse…

Daisy qui passe aperçoit le panier. Elle l’ouvre et trouve une invitation à son nom.

 » J’adore les pique-niques !  » Pense Daisy. Elle regarde la liste des courses et décide de préparer une salade de fruits. Daisy remplit son sac à main et ses poches de myrtilles trouvées dans son jardin. Elle a emporté le panier et l’a posé près du buisson …

J’ai besoin d’un grand saladier qui puisse contenir tous les fruits.

Minnie retourne au jardin :  » Mon panier !  » S’écrie-t-elle. Elle regarde partout et aucune trace du panier !

Elle pleure car elle pense que son pique-nique est raté…Elle est très triste…

Arrivée dans sa cuisine, Daisy trouve un grand saladier et y vide ses poches. Il reste même de la place pour y ajouter de la pastèque et de l’ananas. Elle a une pastèque dans son jardin qu’elle va cueillir et prend un ananas qu’elle a dans son réfrigérateur. Puis elle repart avec sa salade de fruits…

Donald se promène le long du buisson de myrtilles du jardin de Daisy et y aperçoit un panier. Il regarde à l’intérieur !

Un pique-nique et j’ai une invitation !  » S’exclame Donald.

Donald pense alors aux recettes de limonades de ses amis ! Il décide alors de préparer de la limonade ! Il prend le panier et part au village. Il arrive chez l’épicier et le pose :

 » Donnez-moi du sucre, un bocal de cerises, six citrons et… un citron vert !  » Demande Donald.

Daisy cherche le panier. Il a disparu ! Elle pense que Minnie va être très en colère !

Donald se dirige vers sa maison en oubliant le panier : Minnie et Daisy, qu’il aperçoit de la fenêtre, semblent de mauvaises humeurs !

 » Elles seront mieux lorsque j’aurai apporté ma limonade faite maison !  » Pense Donald.

Il entre dans sa cuisine, coupe les citrons en deux et les presse. Il glisse une paille dans chaque cerise pour recueillir leur jus et le mélanger au jus de citrons puis il dose le sucre qu’il va mettre… Il se réjouit du résultat !

Dingo se promène et il trouve dans le magasin de l’épicier un panier. C’est le panier de Minnie. Il regarde à l’intérieur et trouve une invitation à son nom.

Dingo est heureux d’aller à un pique-nique. Des épis de maïs c’est ce que je préfère ! Il se dirige donc dans un champ de maïs emportant le panier…Il compte les épis à cueillir et emporter. Il doit prendre dix épis : pour Minnie et Daisy un chacune, pour Donal deux, pour Mickey un et cinq pour lui.

Dingo rentre vite chez lui pour cuisiner le maïs, en laissant le panier …

Donald a terminé sa préparation et doit la ranger dans le panier de Minnie. Il se rappelle l’avoir laissé au magasin. Il y repart…Pas de panier…

Mickey et Pluto se promènent. Ils aperçoivent le panier de Minnie. Mickey l’ouvre et trouve une invitation à un pique-nique. Il achète des saucisses, du Ketchup, du pain et de la moutarde pour faire des hot-dogs !

Dingo a terminé sa préparation. Il va chercher le panier dans le champ de maïs et il n’est plus là…

C’est presque l’heure de déjeuner mais Minnie n’a pas faim… Elle décide d’aller sur le terrain de jeux avec son bouquet de fleurs. Daisy a la même idée en emportant sa salade de fruits… Donald décide d’apporter son pichet de limonade au même endroit. Peut-être trouveront-ils leurs amis ?

Minnie est surprise ! Ses amis sont là ! Ils installent le déjeuner sur une table… Le pique-nique est malgré tout réussit.

 » J’ai trouvé le panier dans ton jardin et j’ai décidé de faire une salade de fruits !  » Avoue Daisy… Je suis désolée le panier a disparu…

 » J’ai trouvé le panier derrière un buisson dans le jardin de Daisy et j’ai voulu préparer une limonade ! J’ai emporté le panier, je l’ai oublié à l’épicerie et à mon retour il a disparu…  » Avoue Donald.

 » J’ai trouvé un panier à l’épicerie. J’ai décidé de cuisiner du maïs et je l’ai emporté dans un champ de maïs et il a disparu !  » Avoue Dingo.

 » Pluto et moi avons trouvé ton panier dans un champ de maïs ! Je suis allé acheter de quoi préparer des hot-dogs et le voilà … » Dit Mickey.

 » Vous êtes les meilleurs amis du monde !  » Constate Minnie.

Tout le monde savoure la salade de fruits de Daisy, la limonade de Donald, les épis de maïs de Dingo, les hot-dogs de Mickey ! C’est un pique-nique réussi entre amis ! Et la journée est belle !

Ecrit et publié par Chantal Flury, le 17 Novembre 2011,  d’après un film de Disney.background-2008_039_thumb14 dans Mickey

 

 

MICKEY ET LE HARICOT MAGIQUE.

MICKEY ET LE HARICOT MAGIQUE. dans Mickey 526317_557076777643011_10342069_n-300x193

MICKEY ET LE HARICOT MAGIQUE.

Dans la Vallée du bonheur les gens, les animaux et les plantes vivaient heureux, à cause d’une harpe magique. Sa musique enchantée descendait, depuis le haut d’une tour, jusque dans la Vallée. Elle coulait dans la rivière.

Néanmoins, un jour, une ombre maléfique envahit cette Vallée. Les oiseaux ne chantèrent plus, les arbres ne fleurirent plus, les champs ne verdirent plus. Cette Vallée fut asséchée. Il n’y eu plus de légumes, de fruits à manger. Et les jours passaient sans soleil et pluie.

Dans une cabane, trois fermiers se désolaient. Ils avaient, auprès d’eux, une vache maigre triste aussi. Elle ne donnait plus de lait. Ils étaient assis devant leur dernier repas : du pain et des haricots.

 » Vendons la vache au marché et nous aurons à manger !  » Dit Mickey. Ils vendirent donc la vache.

 » Qu’as-tu acheté ? Un poulet ?  » Demande Donald.

 » Avec des frites ? «  Ajoute Dingo.

 » J’ai acheté des haricots !  » S’exclama Mickey.

 » Des haricots ?  » Dirent les amis surpris.

 » Oui, mais des haricots magiques ! Si l’on plante des haricots magiques, un soir de pleine lune, Ils vont pousser…  » Mickey n’a pas le temps de terminer sa phrase. Dans sa colère, Dingo a envoyé la boîte rapportée par terre. Et les haricots disparaissent dans un trou du plancher… Pauvre Mickey, il a tout perdu ! Les amis partent au lit sans manger…

Mais, à la nuit tombée, un haricot se met à pousser jusqu’au ciel ! Le haricot géant, emporte dans le ciel, sur ses branches, la maison et les trois amis endormis…

Au matin, à leur réveil, les fermiers voient au-dessus des nuages se dresser la tour d’un énorme château . Ils se demandent qui habite là, une princesse ou un dragon ? C’est peut-être un méchant ogre ou une méchante fée ?

 » Regardons de près !  » Décide Mickey. Les trois amis arrivent au chateau. Il n’ont pas vu l’empreinte d’un pas géant dans le fossé qui entour ce chateau… Le chateau est très haut. Les amis escaladent l’un de ses murs avec difficulté. Maintenant ils doivent passer le pont-levis… Et ils arrivent enfin de l’autre côté.

 » Il y a quelqu’un ?  » Demande Mickey. Mais il n’y a aucun bruit, ni vie. Cependant en haut d’une énorme table, ils aperçoivent un poulet, des gâteaux et des fruits. Ils en sont ébahis et ont faim… Un vrai festin de rois ! Des petits pois sont là gros comme des balles se tennis ! Il y a aussi des cuisses de poulet géantes, du gruyère. Jamais Mickey, Dingo et Donald n’ont si bien mangé ! Ils sont prêts à éclater !

Ils entendent un murmure. C’est une voix dans un coffre …

«  La harpe magique ! Que fais-tu ici ?  » S’exclame Mickey en regardant par le trou de la serrure.

 » Le géant m’a enfermée !  » Répond la harpe magique.

A ce moment, des pas résonnent dans le couloir. C’est Willy le géant !

 » On dirait que ça sent le roti à la marmelade et au chocolat !  » Dit le géant. Heureusement , il n’a pas aperçu les trois amis cachés derrière le pot !

 » Je vais me préparer un sandwich avec deux tranches de pain, une feuille de salade, une tranche de rôti, une cuillère de marmelade  !  » Ajoute Willy.

Le géant va croquer dans le sandwich lorsqu’il éternue ! La tête de Mickey sort du sandwich ! Mickey doit trouver vite une idée !…

 » Monsieur le géant ! Vous pouvez vous transformer en ce que vous voulez, n’est-ce pas ? «  Déclame Mickey.

 » Demandez quelque chose et vous verrez !  » Répond le géant.

 » Une mouche !  » Propose Mickey.

Mickey, Donald et Dingo prennent une tapette !  Ils veulent écraser Willy, mouche et délivrer la harpe magique…

Mais le géant a changé d’avis et se transforme en un gros lapin rose. Et quand il voit la tapette, il devient en colère.

 » Inconscients ! Vous avez voulu me tromper !  » Dit-il redevenu le géant. Et il attrape les trois amis dans une seule main. Il les jette dans la boîte avec la harpe ! Il la verrouille et met la clef dans sa poche ! Mais il n’a pas vu que Mickey a réussi à s’échapper !

 » Comment sauver mes amis ?  » Se demande Mickey.

La harpe magique a une idée et propose de chanter une berceuse car Willy n’y résiste pas. Mickey se saisit alord d’une pelote de ficelle. Il descend le long de celle-ci. Il va vers le géant endormi, récupére la clef pour délivrer ses amis. Mais il éternue car il y a trop de poussière dans la poche où se trouve la clef.

Willy se réveille mais Mickey s’est déjà enfui avec la clef. Il grimpe le long de la ficelle.Le géant ne voit rien et il s’endort à nouveau. Mickey délivre ses amis. Ils portent la harpe à deux ! Mickey veut attacher les lacets des souliers du géant ensemble pour qu’il ne puisse pas les suivre. Mais il échoue car Willy s’est réveillé !

 » Revenez-ici !  » Crie-t-il. Mais les trois amis fuient avec la harpe dans le haricot et grimpent.

 » Personne n’échappe à Willy !  » Hurle le géant.

 Arrivés en bas, ils scient le pied du haricot ! Le haricot s’effondre et le géant tombe ! Personne ne saura jamais où il est arrivé !

Ecrit et publié par Chantal Flury le 14 Novembre 2012, d’après un film de Disney.background-2008_039_thumb6 dans Mickey

 

 

 

 

LES AVENTURES DE MICKEY ET DE SES AMIS : LA MAISON DE MICKEY.

LES AVENTURES DE MICKEY ET DE SES AMIS : LA MAISON DE MICKEY. dans Mickey 67442_153047391398426_3953565_n

LES AVENTURES DE MICKEY ET DE SES AMIS : LA MAISON DE MICKEY.

EN AVANT MARCHE :

Dingo vient en scooter pour rejoindre Mickey dans sa maison. Hélas !… Il dérape et tombe…Il pense alors que rouler en scooter est une mauvaise idée.

Dingo prend l’avion, mais soudain, il est pris dans des turbulences orageuses. Il en déduit que prendre l’avion est aussi une mauvaise idée !

Dingo monte alors dans une barque mais cette dernière coule ! … Encore une mauvaise idée se dit Dingo.

Il monte sur une échasse à ressort. Mais soudain, il butte contre une pierre et tombe. Le saut est aussi une bien mauvaise idée…

Dingo s’envole en deltaplane mais, hélas, il atterrit près d’un ours. Ouf ! Il l’a échappé belle ! Le deltaplane n’est pas une bonne idée.

Dingo surfe sur une vague. Mais la force des vagues le précipite contre une falaise. Mettons de côté la planche de surf, se dit Dingo !

Dingo navigue avec un bateau à voiles en haute mer. Il a une grande peur, car il heurte une baleine. Le bateau à voiles est donc aussi une mauvaise idée.

Dingo s’arrête pour manger car il a très faim. Soudain il regarde ses pieds… La bonne idée ne serait-elle pas de marcher. Et c’est la meilleure idée qu’il a trouvé !…

LA SAINT-VALENTIN DE MINNIE.

Mickey regarde, à son réveil le calendrier. On est le 14 Février. C’est un jour spécial car c’est la fête des amoureux.

Il n’a pas de cadeau pour Minnie ! Il faut qu’il trouve une idée !

Quelqu’un sonne à la porte. C’est Miss M. Mickey lui demande alors de l’aide pour trouver ce cadeau. Miss M lui répond simplement de regarder, au-dehors, le temps. Il y fait très froid et lui dit que les oreilles de Minnie la picotent tout le temps. Donc sa réponse est de trouver quelque chose pour les protéger.

Miss M se met à dessiner sur un tableau. Et c’est le dessin d’un chapeau. Mais oui, dit Mickey, il faut que je lui trouve un chapeau. Mais où trouver ce chapeau ?

Miss M dessine à nouveau. 

 » Bonne idée Miss M, je vais tricoter un bonnet. Il me faut trouver de la laine sur un mouton. Il y a des moutons dans le pré à côté de la maison. J’aurai besoin de la laine de plusieurs moutons pour tricoter ce bonnet. «  Explique Mickey.

Mickey se dirige vers le pré, à côté de sa maison. Il y a trois beaux moutons à la toison bien blanche. Il doit les tondres avec ses grands ciseaux qu’il a emportés.

Mickey rentre à la maison avec la laine qu’il a mise dans un panier. Miss M lui a dit de la filer pour la mettre en pelote.

Maintenant il aimerait teindre en rose cette laine car c’est la couleur préférée de Minnie. Il mélange du rouge avec du blanc dans un pot avec un pinceau pour obtenir la teinte idéale. Il y trempe la laine.

Il a terminé. Quel beau rose ! La laine est magnifique et douce. Il cherche maintenant des aiguilles pour tricoter qu’il trouve dans un tiroir. Il commence aussitôt !…

Enfin ! Le bonnet de Minnie est terminé. Au revoir Miss M pour votre précieuse aide !

Minnie arrive… Mickey a peur et espère qu’elle va aimer son cadeau…

Minnie est heureuse :

 » Comment as-tu deviné Mickey? Je rêvais d’un bonnet rose ! Je t’adore ! Quelle belle Saint-Valentin !  »

 Ecrit et publié par Chantal Flury, le 13 Octobre 2012, d’après une histoire de Disney.background-2008_039_thumb1 dans Mickey

 

 

LE NOEL DE MICKEY ET MINNIE.

LE NOEL DE MICKEY ET MINNIE. dans Mickey anima10a

LE NOEL DE MICKEY ET MINNIE.

La veille de Noël, le soleil donnait et la neige était tombée. Malgré le froid, Pluto et Mickey se promenaient dans les rues de la ville. Le manteau de Mickey n’était pas assez chaud et le sapin qu’il portait était trop petit. Mais Mickey n’avait plus d’argent. Néanmoins, il ne s’en formalisait pas et jouait gaiement de l’harmonica.

Tout à coup, Pluto se mit à aboyer. Dans la vitrine, il y avait une très belle chaîne en or.  C’était le cadeau parfait pour porter la montre de Minnie. Mais Mickey se rappela qu’il avait les poches vides !… En jouant de l’harmonica, ils se feraient peut-être des pourboires ?… Mickey reviendrait plus tard pour acheter cette chaîne.

 » Apportons déjà ce sapin chez Minnie !  » Dit Mickey.

En même temps, Winnie était accablée devant des factures impayées….

 » Comment vais-je acheter un cadeau à Mickey ?  » Se lamenta Minnie. Elle regarda tristement son chat Figaro qui ronronnait.

La porte d’entrée de la maison de Minnie s’ouvrit. Minnie cacha vite toutes ses factures. Elle se précipita au salon. Mickey joua de l’harmonica près du sapin qu’il avait installé.

 » Lorsque tu joues de l’harmonica, je deviens gaie.  » Dit Winnie.

Mickey fit comme s’il ne voyait pas l’heure à l’horloge qui était sur le mur. Il la demanda à Minnie. Elle prit sa montre qui était dans sa poche.

 » Mon seul héritage !  » Soupira Winnie.

 » Je suis sûre que cette montre serait bien après une chaine à ton cou !  » Rétorqua Mickey.

Il fallait au vu de l’heure qu’elle parte vite travailler !  Elle remit la montre dans sa poche et sortit. Mickey et Pluto la suivirent. Ils voulaient l’accompagner à son travail en luge.

Minnie embrassa Mickey et descendit de la luge. Elle était juste à l’heure. Pluto et Mickey la laissèrent et partirent.

Mickey, de son côté, arriva en retard à son travail. Il devait vendre plein de sapins de Noël.

 » Au travail !  » Hurla Pat son patron.

Les clients arrivèrent nombreux. Ils donnèrent beaucoup de pourboires à Mickey.

 » On dirait que je vais pouvoir acheter cette chaîne en or à Minnie !  » Se dit Mickey en comptant ses pourboires.

Pat de son côté essayait de vendre un sapin, grand et cher, à un père de famille.

 » C’est tout ce que j’ai encore !  » Mentit Pat.

Mickey entendit ce que Pat disait. Il le trouva malhonnête.

 » Que pensez-vous de ce sapin ? Je viens de le retrouver !  » Rétorqua Mickey.

 » Il est parfait ! Nous le prenons ! Merci beaucoup et joyeux Noël !  » Dit le père de famille en partant.

Pat était furieux.

«  Ils voulaient m’acheter ce grand sapin ! Je prends sur ton salaire !  » S’écria Pat et il prit tout l’argent dû à Mickey.

 » Et maintenant déguerpissez !  » Ajouta Pat.

Pat les regarda s’éloigner et se dit qu’il les avait bien roulés. Il avait mis machinalement son cigare dans sa poche mais ce dernier était toujours allumé ! Ses vêtements prirent feu ! Et le feu se propagea à tous les sapins. Les pompiers arrivèrent…

A son magasin, Winnie avait plus de paquets que d’habitude à faire. Daisy travaillait avec elle.

 » Je veux acheter un cadeau de Noël à Mickey. Sans la prime de Noël, je ne pourrai pas !  » Expliqua Minnie.

Le téléphone se mit à sonner. Daisy le décrocha. Le patron, Monsieur Mortimer, voulait voir Minnie à son bureau. A son arrivée,  il lui tendit en cadeau un cake aux fruits. Minnie était déçue mais elle le masqua…

 » Vous pouvez maintenant reprendre votre travail !  » Lui dit Monsieur Mortimer.

 » Comment achèterai-je le cadeau de Mickey ?  » Se lamenta Minnie.

Pendant ce temps, Mickey jouait de l’harmonica dans le parc. Pluto l’accompagnait en aboyant en cadence. Il se demandait toujours comment payer le cadeau de Minnie.

De leur côté, la fanfare des pompiers avaient arrêté de collecter les jouets des orphelins pour éteindre l’incendie des sapins de Pat. Tout semblait perdu… Lorsque quelqu’un entendit jouer Mickey. Les pompiers lui demandèrent de jouer pour la foule. La musique de Mickey séduit tout le monde. Les personnes satisfaites apportèrent des jouets. Les orphelins auraient ainsi un beau noël. La fanfare des pompiers vint le rejoindre ensuite le feu éteint et joua avec lui. Mickey s’amusa beaucoup.

 » Ton harmonica vaut de l’or !  » Lui dit le chef des pompiers.

 » Viens Pluto nous avons deux minutes pour nous rendre à la boutique et acheter la chaîne en or !  » Ajouta Mickey.

Lorsqu’ils arrivèrent à la boutique le propriétaire était entrain de la fermer. Mickey s’assit alors sur le trottoir et joua. Le propriétaire ému, lui ouvrit la boutique. Et il accepta d’échanger l’harmonica contre la chaîne d’or.

Le soir de Noël, Mickey et Minnie étaient assis près du feu.

 » C’est l’heure d’ouvrir les cadeaux ?  » Demanda Mickey. Et ils le firent…

 » Oh une chaîne en or !  » S’exclama Minnie.

Mais Minnie avait échangé sa montre contre le cadeau de Mickey…

 » Oh un étui pour mon harmonica ! « 

Mais Mickey avait échangé son Harmonica contre la chaîne de Minnie… Il lui avoua. Minnie était très émue en constatant que Mickey avait échangé ce qu’il avait de plus cher pour elle et son cadeau.

 » Minnie, tu es la seule musique dont j’ai besoin !  » Déclara Mickey.

 » Joyeux Noël !  » Déclarèrent-ils en coeur. Ils étaient heureux…

Pluto et Figaro étaient roulés sur le tapis du salon. Ce Noël ils ne l’oublieraient également jamais !

Ecrit et publié par Chantal Flury le 26 Octobre 2011 d’après un film de Disney.background-2008_039.jpg

 

 

 

FANTASIA L’APPRENTI SORCIER.

FantasiaFANTASIA L'APPRENTI SORCIER. dans Mickey anima10a

FANTASIA L’APPRENTI SORCIER.

Un homme connaissait tous les secrets de la magie car il était un très grand sorcier.

Il possédait, en tant que magicien, un chapeau enchanté. Avec ce dernier sur sa tête, il pouvait faire apparaître ce qu’il désirait.

S’il s’imaginait un papillon, ce dernier arrivait. Et lui seul connaissait la formule pour le faire disparaître.

Un jour, il décide d’engagé Mickey comme apprenti. Mickey balaye sans s’arrêter. Il va chercher des seaux d’eau à la source. Et il se met à rêver de ce chapeau magique :

 » S’il était à moi, je ne travaillerais jamais ! « 

Un jour le magicien s’absente et laisse Mickey seul à la maison. Mais il a oublié son chapeau magique sur la table.

 » Le chapeau, il est à moi !  » Dit Mickey, en voulant l’attraper en tremblant. Puis il le prend et le met sur sa tête.

Un vieux balai est posé contre le mur. Il fait des passes magiques et le balai se redresse. Il lui pousse deux pieds, un bras droit puis un bras gauche.

 » Balai attrape ces seaux !  » Commande Mickey et le balai le fait.

Mickey danse. La magie, c’est facile. Adieu le ménage et la vaisselle. Il s’installa dans un fauteuil :

 » Au travail balai !  » Clame-t-il.

 » Grimpe l’escalier! Remplis les seaux ! Rapporte-les !  » Ajoute Mickey.

Tandis que le balai remplit et vide les seaux, Mickey s’endort. Il rêve qu’il est le plus grand des magiciens !

Soudain, il sent une vague d’eau glacée qui le réveille. Il y a de l’eau partout dans la maison. Un vrai déluge !

« Arrête !  » Ordonne Mickey. Mais le balai ne s’arrête pas.

Mickey pointe le doigt sur le balai toujours sans effet. Il veut prendre un des seaux au balai mais ce dernier refuse de le lâcher. Il se saisit alors de la hache et casse le balai en morceaux. Mais les brindilles bougent encore. Chacune d’elles se transforment en balai, armés de bras et de seaux. Et ils se mettent à monter l’escalier…

Ils travaillent ! Mickey pousse la porte pour les retenir. Les balais lui marchent dessus. Des seaux et encore des seaux d’eau passent ! Ils rapportent toujours plus d’eau. Mickey se trouve dans une grande quantité d’eau ! Il risque de se noyer. Soudain il aperçoit le livre avec des secrets magiques. Il y cherche la formule pour arrêter les balais.

Mais il est pris dans un tourbillon d’eau qui l’entraîne. Il se sent alors perdu !

Mais une ombre apparaît. C’est le sorcier, son Maître, qui revient. Il découvre aussitôt les dégâts. Il prononce la formule magique pour arrêter le carnage.

Mickey retire vite le chapeau et le tend au magicien. Ce dernier est fort mécontent.

 » Ne joue plus à l’apprenti sorcier ! Ne commence pas ce que tu ne sais pas finir !  » Lui conseille-t-il.

Mickey remonte l’escalier avec ses seaux et retourne à son travail…

Ecrit et publié le 03 Mars 2011 par Chantal Flury d’après un film de Disney.background-2008_039.jpg

L'Encre de Phoebé |
"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amour, Beauté, Paroles, Mots.
| Les Ailes du Temps
| David Besschops