MERLIN L’ENCHANTEUR.

Merlin l'enchanteur     image de Merlin l'enchanteur

MERLIN L’ENCHANTEUR.

Moustique, le petit page de Messire Hector, vivait avec lui dans son château fort. Son nom était Arthur mais il était si petit et si maigre qu’on l’avait surnommé Moustique.

Kay, le fils de Messire Hector était un paresseux. Il passait ses journées à dormir au soleil, tandis que le pauvre Moustique travaillait sans s’arrêter.

Un jour, un coup de tonnerre retentit et le hall du château se remplit de fumée… et un étrange personnage apparaît.

 » Je suis Merlin l’Enchanteur. Je viens donner des leçons à Moustique.  » dit-il.

Pourquoi Moustique avait-il besoin de leçons ? Personne ne le savait. Et Merlin commença son enseignement. Il emmena Moustique dans les douves du château et agita sa baguette magique.

Alors, on vit Moustique rapetisser, rapetisser et d’un seul coup devenir un tout petit poisson qui se précipita dans l’eau. Cette nouvelle existence lui plaisait et il s’amusait beaucoup quand soudain… Moustique aperçu un énorme poisson, à l’air affamé et féroce et qui cherchait quelque chose pour déjeuner. Il se dirigeait droit sur lui.

 » Que vais-je faire ?  » pensa Moustique terrifié.

Il chercha comment s’échapper… Il réfléchit… Et se cacha dans les herbes aquatiques si bien que le gros poisson ne put le découvrir.

 » Très bien, Moustique, tu as compris la leçon. si un danger survient, tu réfléchis.  » ajouta Merlin l’Enchanteur.

Merlin le changea ensuite en écureuil. Et Moustique fut obligé de faire des provisions de noisettes et de glands pour pouvoir manger pendant l’hiver. Il apprit ainsi à faire face aux imprévus du lendemain.

Puis Merlin le transforma en oiseau. Il s’élança alors très haut dans le ciel et vit alors le monde d’une manière différente.

Mais si Moustique devenait de plus en plus savant, les autres ne comprenaient toujours pas pourquoi il avait besoin de s’instruire.

Un jour d’hiver, un chevalier arriva au château. Il était porteur d’une grande nouvelle : un tournoi se préparait à Londres et le vainqueur serait couronné Roi d’Angleterre.

 » Il est juste que le sceptre du royaume revienne au vainqueur du tournoi !  » s’écria Messire Hector. Il espérait secrétement que Kay serait le gagnant. Ils partirent donc tous les deux à cheval. Kay montait un superbe coursier et son armure scintillait au soleil. Le pauvre moustique qui les accompagnait n’avait qu’un pauvre bourricot..

Après des jours et des nuits de voyage, ils arrivèrent enfin sur les lieux du tournoi. Il y eût une sonnerie de trompette et la joute commença. Kay souriait… Bientôt, au moyen de la lance et de l’épée, il gagnerait la couronne d’Angleterre.

Soudain, Moustique quitta l’enceinte à toutes jambes. Il avait oublié l’épée de kay à l’auberge où ils étaient descendu.  Moustique courut le plus vite possible mais l’auberge était déjà fermée lorsqu’il arriva.

Pauvre Moustique ! Il lui fallait une épée à tout prix ! Il courut encore et encore… Soudain, il aperçut devant une église un socle en marbre, sur ce socle une enclume d’acier dans laquelle une épée était enfoncée.

Une épée ! Moustique se précipita pour la retirer de l’enclume et l’emporta aussitôt. Il l’apporta à Messire Hector et Kay.

 » Mais ce n’est pas l’épée de Kay !  » cria Messire Hector. Puis il regarda l’épée et s’aperçut que des lettres d’or étaient gravées sur cette dernière.

CELUI QUI TIRERA CETTE EPEE DE L’ENCLUME ET DE LA PIERRE, CELUI LA SERA LE ROI LEGITIME D’ANGLETERRE.

Messire Hector et tous les nobles rassemblés lirent la phrase. Ils comprirent alors que ce n’était pas le tournoi qui devait déterminer le choix du roi mais l’épée. Ils étaient intrigués :  » Comment Moustique l’avait-il détachée du socle ? « 

Ils retournèrent sur la place de l’église ensemble. Moustique replaça l’épée dans son socle. L’un après l’autre, ils essayèrent de la retirer mais sans succés. Moustique, seul, y parvenait. Il n’y avait donc plus de doute possible…

Si les rois doivent être des sages et connaître beaucoup de choses, Moustique était capable aujourd’hui d’assumer cette responsabilité de roi. Ainsi fut révélé à tous le but de Merlin l’Enchanteur : préparer Moustique à être Roi.

Et Moustique devint un grand Roi connu sous le nom de Roi Arthur…

Histoire écrite et publiée par Chantal Flury le 02 octobre 2009 d’après le conte de T H White  » The Sword in the Stone  » adapté par Carl Memling .background-2008_039.jpg    


Archives pour la catégorie Merlin l’Enchanteur.

MERLIN L’ENCHANTEUR.

Merlin l'enchanteur     image de Merlin l'enchanteur

MERLIN L’ENCHANTEUR.

Moustique, le petit page de Messire Hector, vivait avec lui dans son château fort. Son nom était Arthur mais il était si petit et si maigre qu’on l’avait surnommé Moustique.

Kay, le fils de Messire Hector était un paresseux. Il passait ses journées à dormir au soleil, tandis que le pauvre Moustique travaillait sans s’arrêter.

Un jour, un coup de tonnerre retentit et le hall du château se remplit de fumée… et un étrange personnage apparaît.

 » Je suis Merlin l’Enchanteur. Je viens donner des leçons à Moustique.  » dit-il.

Pourquoi Moustique avait-il besoin de leçons ? Personne ne le savait. Et Merlin commença son enseignement. Il emmena Moustique dans les douves du château et agita sa baguette magique.

Alors, on vit Moustique rapetisser, rapetisser et d’un seul coup devenir un tout petit poisson qui se précipita dans l’eau. Cette nouvelle existence lui plaisait et il s’amusait beaucoup quand soudain… Moustique aperçu un énorme poisson, à l’air affamé et féroce et qui cherchait quelque chose pour déjeuner. Il se dirigeait droit sur lui.

 » Que vais-je faire ?  » pensa Moustique terrifié.

Il chercha comment s’échapper… Il réfléchit… Et se cacha dans les herbes aquatiques si bien que le gros poisson ne put le découvrir.

 » Très bien, Moustique, tu as compris la leçon. si un danger survient, tu réfléchis.  » ajouta Merlin l’Enchanteur.

Merlin le changea ensuite en écureuil. Et Moustique fut obligé de faire des provisions de noisettes et de glands pour pouvoir manger pendant l’hiver. Il apprit ainsi à faire face aux imprévus du lendemain.

Puis Merlin le transforma en oiseau. Il s’élança alors très haut dans le ciel et vit alors le monde d’une manière différente.

Mais si Moustique devenait de plus en plus savant, les autres ne comprenaient toujours pas pourquoi il avait besoin de s’instruire.

Un jour d’hiver, un chevalier arriva au château. Il était porteur d’une grande nouvelle : un tournoi se préparait à Londres et le vainqueur serait couronné Roi d’Angleterre.

 » Il est juste que le sceptre du royaume revienne au vainqueur du tournoi !  » s’écria Messire Hector. Il espérait secrétement que Kay serait le gagnant. Ils partirent donc tous les deux à cheval. Kay montait un superbe coursier et son armure scintillait au soleil. Le pauvre moustique qui les accompagnait n’avait qu’un pauvre bourricot..

Après des jours et des nuits de voyage, ils arrivèrent enfin sur les lieux du tournoi. Il y eût une sonnerie de trompette et la joute commença. Kay souriait… Bientôt, au moyen de la lance et de l’épée, il gagnerait la couronne d’Angleterre.

Soudain, Moustique quitta l’enceinte à toutes jambes. Il avait oublié l’épée de kay à l’auberge où ils étaient descendu.  Moustique courut le plus vite possible mais l’auberge était déjà fermée lorsqu’il arriva.

Pauvre Moustique ! Il lui fallait une épée à tout prix ! Il courut encore et encore… Soudain, il aperçut devant une église un socle en marbre, sur ce socle une enclume d’acier dans laquelle une épée était enfoncée.

Une épée ! Moustique se précipita pour la retirer de l’enclume et l’emporta aussitôt. Il l’apporta à Messire Hector et Kay.

 » Mais ce n’est pas l’épée de Kay !  » cria Messire Hector. Puis il regarda l’épée et s’aperçut que des lettres d’or étaient gravées sur cette dernière.

CELUI QUI TIRERA CETTE EPEE DE L’ENCLUME ET DE LA PIERRE, CELUI LA SERA LE ROI LEGITIME D’ANGLETERRE.

Messire Hector et tous les nobles rassemblés lirent la phrase. Ils comprirent alors que ce n’était pas le tournoi qui devait déterminer le choix du roi mais l’épée. Ils étaient intrigués :  » Comment Moustique l’avait-il détachée du socle ? « 

Ils retournèrent sur la place de l’église ensemble. Moustique replaça l’épée dans son socle. L’un après l’autre, ils essayèrent de la retirer mais sans succés. Moustique, seul, y parvenait. Il n’y avait donc plus de doute possible…

Si les rois doivent être des sages et connaître beaucoup de choses, Moustique était capable aujourd’hui d’assumer cette responsabilité de roi. Ainsi fut révélé à tous le but de Merlin l’Enchanteur : préparer Moustique à être Roi.

Et Moustique devint un grand Roi connu sous le nom de Roi Arthur…

Histoire écrite et publiée par Chantal Flury le 02 octobre 2009 d’après le conte de T H White  » The Sword in the Stone  » adapté par Carl Memling .background-2008_039.jpg    

L'Encre de Phoebé |
"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amour, Beauté, Paroles, Mots.
| Les Ailes du Temps
| David Besschops