LE LIVRE DE LA JUNGLE : AU SECOURS DE MOWGLI.

LE LIVRE DE LA JUNGLE : AU SECOURS DE MOWGLI. dans Le Livre de la Jungle. mowglie_resting-300x225

LE LIVRE DE LA JUNGLE : AU SECOURS DE MOWGLI.

Mowgli est installé sur le ventre de Baloo et il pense que la vie est belle ! Il rit, chante et s’amuse avec Baloo, l’ours.

 » Vous êtes deux paresseux !  » S’écrie, depuis une branche Bagheera. Car la vie dans la jungle n’est pas toujours aussi facile que le pense Baloo…

Bagheera se redresse car elle a entendu un bruit ! Ce doit être Hathi, le colonel de la troupe des éléphants. Il parle de son inquiètude à Baloo.

 » Oui c’est bien lui ! Allons voir !  » Dit Baloo, en sortant de l’eau avec Mowgli sur ses épaules.

Les trois amis s’éloignent de la rivière très vite.

 » Nous allons devoir nous battre ! Je n’ai peur de personne ! Ceux qui menacent les éléphants sont mes ennemis !  » S’écrie Baloo.

Quand ils arrivent dans la clairière, les éléphants sont rassemblés autour de leur vieux chef Hathi.

 » Que t’arrive-t-il ?  » Demande Mowgli.

 » Mon petit a disparu ! Il est parti se promener lorsque je dormais et il n’est pas revenu !  » Soupire Hathi.

 » Nous allons t’aider à le retrouver ! Il est petit et n’a pas pu aller bien loin !  » S’exclame Baloo.

Baloo et Bagheera parlent avec les éléphants. Ils rassemblent tous les indices ensemble ! Mowgli pensent qu’ils perdent du temps en bavardage et il décide de s’en aller seul car il est un excellent pisteur. De plus, il connait parfaitement la jungle.

Mowgli aperçoit des traces de pieds d’hommes. Il pense qu’ils ont capturé le petit éléphant. Kaa voit Mowgli partir à la recherche de l’éléphanteau et il s’élance sur ses pas. Il est content car Mowgli est sans surveillance…Le tigre Shere Khan l’observe également, caché dans un fourré…

 » Ne me vole pas mon petit-déjeuner !  » Se dit Shere Khan. Et arrivé près de Kaa, il pose sa patte sur sa tête…

 » Tu m’étouffes !  » Se plaint Kaa.

 » Je te lâche mais pars !  » S’exclame Shere Khan. Et bien qu’il ait très faim, Kaa s’éloigne.

Mowgli avance dans la jungle. Il ignore le danger qui se prépare… Shere Khan le suit de loin. Mowgli est prévenu par les animaux d’un danger car ils ont criés. Il s’agrippe à une liane et monte. Il doit voir ce qui se passe ! Il grimpe en haut de l’arbre.

Il aperçoit de loin la clairière. Des cages s’y trouvent remplies d’animaux captifs. Des camions sont prêts à les emporter.

«  Dès qu’il fera nuit, je les approcherai !  » Pense Mowgli.

A la nuit Mowgli descend de l’arbre et se dirige vers le campement. Il avance, sans bruit… Il aperçoit le petit éléphant. Il dresse déjà sa trompe vers Mowgli, l’ayant reconnu.

 » Chut ! Il ne faut pas faire de bruit !  » Lui dit Mowgli avant qu’il ne barrisse.

Mowgli détache la corde qui le retenait prisonnier. L’éléphanteau part rejoindre sa mère. Mowgli s’approche des cages des autres animaux. Il ouvre les portes. Il agit sur la dernière cage qui renferme des singes excités. Délivrés, ils sont bruyants et réveillent les hommes qui dormaient sous une tente !

 » Filez !  » Crie Mowgli aux singes ! Mowgli pour rentrer prend le chemin de la rivière en courant, poursuivi par ces hommes en colère ! Il saute sur un tronc d’arbre et s’éloigne poussé par le courant.

 » Quel maudit garnement ! Trop dangereux de le poursuivre !  » S’écrient les hommes.

Mowgli est à califourchon sur le tronc. Il pagaie avec une branche qu’il a pu attraper. D’un côté de la rive Kaa le surveille et de l’autre côté Shere Khan le guette aussi ! Mowgli, comme toujours, ne les voit pas !

Pendant ce temps, l’éléphanteau rejoint le troupeau.

 » Où étais-tu ?  » Demande sa mère.

 » J’étais capturé par des hommes et Mowgli m’a délivré !  » Répond l’éléphanteau.

 » Mowgli ! Il est donc en danger ! Nous devons le secourir !   » S’exclame Bagheera.

«  En avant marche !  » Commande le colonel Hathi. Il sait qu’ils ne doivent pas perdre de temps. En chemin, ils rencontrent des singes qui racontent que Mowgli les as sauvé des hommes et qu’il descend la rivière.

 » La rivière ! Il va droit vers une cataracte !  » S’exclame Bagheera.

Mowgli est allongé sur le tronc d’arbre. Il est content. Il laisse ses mains tremper dans l’eau. Mais la cascade approche ! Il s’est maintenant endormi bien que l’eau autour de lui gronde !

Tout à coup Mowgli se réveille et lève la tête. Il s’aperçoit que le tronc va très vite !

 » Mowgli nous a sauvé ! Grimpons sur cette branche qui surplombe la rivière ! Nous l’attraperons au passage !  » Disent les singes.

Mowgli va être précipité dans la cascade lorsqu’il est saisi par un pied ! Les singes le soulèvent. Puis Hathi prend la relève et l’attrape avec sa trompe. Il est sauvé.

Mowgli regagne la clairière avec ses amis.

 » Vive Mowgli !  » Barrissent les éléphants.

«  Tu nous as sauvé !  » Crient les singes.

 » Bravo ! Maintenant nous avons besoin de dormir pour nous remettre de nos émotions !  » Disent Baloo et Bagheera.

 » Au revoir et à bientôt  !  » Clament ses amis.

Ecrit et publié le 16 novembre 2012, d’après un film de Disney.background-2008_039_thumb10 dans Le Livre de la Jungle.


Archives pour la catégorie Le Livre de la Jungle.

LE LIVRE DE LA JUNGLE : MOWGLI ET KAA.

LE LIVRE DE LA JUNGLE : MOWGLI ET KAA. dans Le Livre de la Jungle. 301941_137126236387719_1478898778_n-276x300

LE LIVRE DE LA JUNGLE : MOWGLI ET KAA.

Mowgli vit dans la jungle. Il a des amis : Bagheera la panthère, Baloo le gros ours qui l’aiment et le surveillent. Mais Mowgli a aussi un ennemi, Kaa le python qui aimerait le manger ! Il y a aussi Shere Khan le tigre qui voulait en faire son repas !

Des singes sont entrain de se moquer de Mowgli et lui tirent les cheveux ! Ils voudraient qu’il parte de la jungle. Décidément Mowgli a des ennemis partout !…

Pourtant, un instant, il a été l’ami de Kaa le serpent. Et c’est une longue histoire…

Tous les singes, ce jour là, s’étaient rassemblés et riaient de Mowgli.

 » Petit homme grimpe aux branches ! Tu as vu ta tête qu’elle est laide ! « 

 » Pourquoi les animaux sont méchants ? » Se demande Mowgli et il est très triste…

 » Laisse les parler ! Ce sont des mal élevés !  » Dit Bagheera.

 » Pourquoi ne leur fais-tu pas peur ?  » S’étonne Mowgli.

 » Parce que je ne peux pas grimper haut dans les arbres !  » Répond Bagheera.

Les singes, tout à coup, s’arrêtent car ils sentent un danger. C’est Kaa qui grimpe après l’arbre… Il a atteint les hautes branches !

 » Regardez les fuir ! Ils ont peur ! Ce sont des froussards ! Ils tremblent devant Kaa !  » Ricane Bagheera.

 » Que leur ferait Kaa ?  » Demande Mowgli.

 » Il commencerait par les hypnotiser.  » Répond Bagheera et il met sa grande queue devant le visage de Mowgli. Puis il agite cette queue comme s’il s’agissait d’un serpent.

 » Dors et quand tu dormiras tu seras à moi …  » Répète doucement Bagheera.

Mowgli a la tête lourde. Et il commence a sentir le sommeil venir…

 » Puis il se jetterait sur toi et t’étreindrait à t’étouffer !  » Continue Baloo.

 » Je me tiendrai, avec ce que vous venez de me dire, loin de Kaa !  » Rétorque Mowgli.

Baloo prend alors Mowgli dans ses bras et l’étreint.

 » J’ai compris Baloo ! Lâche-moi ! «  Ajoute Mowgli.

 » Sois prudent car ce serpent est très malin !  » Constate Baloo.

Cet après midi là, Mowgli se baigne dans la rivière et fait la planche. Il ne sait pas que Kaa, dans les herbes, sur la rive, l’observe. Le petit garçon ferme les yeux. Il se sent bien. Kaa rampe sans bruit et s’approche du baigneur.

Sur des pierres de l’autre côté, Baloo et Bagheera sommeillent. Ils ne peuvent donc voir le manège de Kaa. Kaa approche toujours doucement… Le petit garçon ouvre les yeux et les plonge aussitôt dans le regard du serpent.

 » Dors, dors, Mowgli !  » Susurre Kaa en bougeant sa tête.

Mowgli se sent engourdi. Mais l’ours Baloo se réveille et il voit qu’il est en danger. Il court dans l’eau.

 » Dégage !  » S’écrie Baloo au serpent. Kaa n’a plus qu’à s’éloigner en ondulant dans l’herbe.

 » Je veux Mowgli et je l’aurai !  » Pense Kaa.

Baloo et Bagheera sermonnent Mowgli.

 » Tu as été en danger et imprudent ! Pourtant nous t’avons prévenu ! La jungle est dangereuse, tu ne dois jamais l’oublier ! «   Lui disent-ils.

Mais Mowgli oublie vite leurs conseils. Il décide, le lendemain, de faire seul une promenade. Il n’a peur de rien. D’un coup, il entend de drôles de bruit et décide de s’en approcher. Il découvre, dans un grand arbre, les singes amusés. Dans une caisse, en dessous, Kaa est prisonnier dans une cage…

Mowgli se penche vers le serpent.

 » Raconte ce qui t’est arrivé Kaa !  » Demande Mowgli.

«  Quand je suis libre les singes ont peur de moi. Mais là ils savent que ce sera à mon tour d’être mangé !  » Répond Kaa.

 » Trop dur ! Je vais t’aider !  » Répond Mowgli. Et il ouvre le loquet de la porte grillagée.

Dés que la porte s’ouvre, Kaa se glisse au-dehors. Les singes ne sont pas contents !

 » Je suis libre et j’ai faim ! Je dois partir car j’aurais envie de te manger !  » S’écrie Kaa. Et il disparaît dans les herbes.

 » Mowgli est stupide ! Il a libéré notre ennemi ! Il est un sot !  » Clament les singes en montrant Mowgli du doigt. Un des singes le saisit et le tire dans l’arbre.

 » Non !  » Crie Mowgli.

Un autre singe l’attrape par la jambe. Il n’est plus qu’une poupée de chiffon ! Puis ils l’entraînent dans leur repaire. Il sera jugé par le roi Louie, leur souverain.

 » Nous l’avons capturé !  » Lancent-ils.

 » Bravo ! Aimerais-tu, petit, vivre parmi nous ? Nous sommes beaux, forts et malins !  » Lui dit le roi.

 » Non car vous êtes stupides !  » Répond Mowgli.

 » Tu vas recevoir une leçon !  » S’écrie, l’un des singes, mécontents par les paroles de Mowgli. Ils se saisissent alors de lui et l’expédient au fond d’une fosse !

Mowgli est pris au piège. Les murs de pierres sont hauts et lisses. Il n’arrivera pas à sortit de là !

 » Si tu es moins stupide que nous, remonte à la surface !  » S’exclame l’un des singes.

Mowgli est malheureux. Les singes l’observent en riant… Mais d’un seul coup ils cessent ! Que se passe-t-il ? C’est Kaa… Les singes fuient dans les arbres. Kaa s’approche de la fosse…

 » Mowgli, je suis là !  » Dit Kaa.

Mowgli a un peur. Mais Kaa n’a pas oublié que Mowgli l’a sauvé. Il laisse pendre sa queue dans la fosse. Mowgli peut-il lui faire confiance ? Et là Kaa modèle sa queue, en forme d’escalier ! Mowgli hésite puis il comprend que c’est sa seule chance. Il grimpe les marches. Lorsqu’il arrive en haut, il se trouve face à face avec Kaa.

 » Vas-tu me manger ?  » Demande Mowgli.

 » Mais non ! Car tu m’as sauvé !  » Répond Kaa. Et il s’entoure autour de l’arbre où se trouvent les singes.

Mowgli quitte alors le royaume des singes. Il est pressé de retrouver Baloo et Bagheera. En arrivant, il leur raconte son aventure avec Kaa et les singes. Ses amis sont très en colère après lui car il n’a pas été prudent ! Mais cela ne dure pas. Ils adorent Mowgli et le protègeront toujours. Mowgli, encore une fois, promet d’être plus sage.

Mowgli est content car il a aidé Kaa et Kaa l’a sauvé ! Ils ont été un instant deux vrais amis… Et il s’endort heureux !…

Ecrit et publié par Chantal Flury le 16 Novembre 2012, d’après un film de Disney.background-2008_039_thumb8 dans Le Livre de la Jungle.

 

 

LE LIVRE DE LA JUNGLE – SOUVENIRS D’ENFANCE.

graphics-mowgli-462907

LE LIVRE DE LA JUNGLE – SOUVENIRS D’ENFANCE.

Mowgli adore la jungle. Les animaux qui y vivent l’on recuelli lorsqu’il était bébé. Ils l’ont élevé jusqu’à ce qu’il soit assez grand pour retrouver les hommes. Et depuis, il retourne très souvent dans la jungle pour revoir ses amis. Mais un de ces animaux n’est pas l’ami de Mowgli. Il se nomme Shere Khan, le terrible tigre ! Ce dernier est un solitaire et il ne veut pas d’amis. Il ne veut que de la nourriture ! Lorsqu’il voit arriver Mowgli, il pense déjà qu’il pourrait le manger. Il s’approche alors furtivement de lui :  » Comme c’est gentil, mon garçon de venir à l’heure du dîner !  » lui dit-il. Mowgli se retourne en sursautant : le tigre le fixe de ses yeux jaunes brillants. Mais Baloo l’ours, et Bagheera la panthère arrivent :  » Shere Khan, bas les pattes ! Laisse mon ami tranquille.  » crie Baloo.  » Et pourquoi ?  » demande Shere Khan.  » Parce que nous t’avons sauvé .  » répond Baloo en souriant.  » Sottises ! Je suis le seigneur de cette jungle. Je n’ai besoin de personne !  » rétorque Shere Khan.  » Tu en as pourtant eu besoin une fois. Tu te souviens ? Nous étions des bébés…Tu n’étais déjà pas drôle mais nous jouions tous les deux ! Et un jour, nous t’avons sauvé d’une meute de loups !  » dit Baloo.  » Je n’en ai aucun souvenir !  » grogne Shere Khan.  » Mais si ! Ce jour là nous étions entrain de jouer dans un temple abandonné. Kaa essayait d’hypnotiser Baloo qui s’endormait déjà.  » explique Bagheera.  » Oui, je dormais et Louie faisait le clown sur une liane. Une abeille est passée d’un coup sous son nez !  » poursuit Baloo. Et en écoûtant Baloo et Bagheera, les souvenirs de Shere Khan émergent doucement… Louie a perdu l’équilibre. L’abeille est venue voleter vers Baloo.Il s’est alors levé et l’a suivie. Il marchait en dormant et le bourdonnement de l’abeille lui rappellait le miel ! Il voyait des vallées, des montagnes, des rivières faites de miel ! Kaa le serpent et Louie, le petit singe blagueur ont suivi Baloo.  » Tu as hypnotisé Baloo, Kaa. Maintenant surveilles le pour l’empêcher de se faire mal !  » dit Bagheera.  » Je ne l’ai pas fait exprès. Je vais le dé-hypnotiser.  » répond Kaa. Maintenant Baloo est au bord d’une falaise et il continue à avancer ! Kaa a juste le temps de construire un pont avec des lianes pour qu’il puisse y passer. Baloo le traverse ensuite sans se réveiller ! Le pauvre Kaa a du mal à suivre Baloo qui suit toujours l’abeille qui vole de plus en plus vite ! Bientôt, ils arrivent à la grotte de miel des abeilles près de la rivière. Kaa a enfin rejoint Baloo :  » Ecoûte moi ! Je vais claquer des doigts et tu te réveilleras !  » dit Kaa. Juste à ce moment l’abeille vire et fonce sur Baloo et elle le pique !   » Aïe ! Où suis-je ?  » crie Baloo en se réveillant. Alors Kaa at Baloo ont entendu un énorme bourdonnement. Des centaines d’abeilles sortaient de leur ruche se ruaient sur eux ! La rivière était leur seul salut !  » Vite, Kaa, par ici ! «  s’est écrié Baloo. Et ils ont tous les deux courrus jusqu’à la rivière, poursuivis par des abeilles furieuses ! Pendant ce temps, plus loin dans la jungle, un faon broutait tranquillement. Soudain, il a senti dans l’air l’odeur terrifiante des loups ! Il s’est alors enfui pendant que les loups le pourchassaient. Mais un oiseau qui a suivi la scène est parti prévenir les amis du danger.  » Je n’ai pas peur des loups. Les tigres sont les seigneurs de la jungle ! «   dit fièrement Shere Khan.  » Oui, un seigneur comme toi, il n’y en a qu’un… Et les loups sont nombreux !  » réplique Louie. Soudain Louie a pensé à Baloo qui marchait en dormant, Kaa le suivant. Louie a sauté sur le dos de Hathi, le petit éléphant, pour le retrouver.  » Vite retrouvons Baloo pour le prévenir !  » dit Louie pressée. Bagheera, Louie  et Hathi ont cherché, cherché mais Baloo et Kaa ne furent pas trouvés. Ils étaient nulle part. Ils allaient renoncer leurs recherches lorsqu’ils l’ont vu flotter tranquillement sur la rivière.  » Coucou ! Venez vous baigner ! L’eau est bonne !  » crie Baloo en les voyant. Pendant ce temps Shere Khan est resté au temple abandonné. Le hurlement des loups l’a fait sursauter. Ils couraient vers lui !… Shere Khan n’était qu’un bébé tigre et il savait se défendre !… Mais deux loups plus gros sont apparus ! Ils étaient féroces et montraient leurs dents !… Et Shere Khan était petit et tout seul !… D’un bond, il a sauté sur le mur du temple. Mais il faudrait bien qu’il redescende… et toutes ces dents pointues l’attendaient !… Alors Baloo et les autres sont arrivés.  Louie a lancé une mangue pourrie à la tête du chef de la meute. Les loups ont été vexé par la plaisanterie… Ils se sont alors lancés à leur pousuite.  » A la grotte des abeilles ! J’ai un plan !  » a crié Baloo.  » Tu sais ce que tu fais ?  » a demandé Louie. Mais oui, Baloo savait ce qu’il faisait. Il savait que les hurlements de la meute attireraient les abeilles. Et, en effet, les abeilles sont sorties furieuses ! Et elles ont attaqué les loups ! … Les enfants de la jungle ont sauté dans la rivière et se sont cachés sous l’eau, le temps que les abeilles partent comme ils l’avaient fait la première fois… Et en ressortant la tête, ils ont bien éclater de rire en voyant l’essaim poursuivre les loups !  » On ne les reverra pas de si tôt !  » s’exclame Baloo. Et les amis sont retournés au vieux temple.  » Ne te donne pas le mal de me remercier !  » dit Baloo à Sher Khan en arrivant au temple.  » Remercier de quoi ?  » a demandé le petit tigre.  » De t’avoir sauvé la vie !  » a répondu Louie.  » Et tu ne nous a jamais remerciés ! Et tu peux le faire maintenant en laissant Mowgli tranquille.  » ajoute Baloo.  » Pure invention ! et maintenant j’ai faim !  » dit Shere Kahn. Et le grand tigre, les yeux fixé sur Mowgli, s’avance lentement vers lui. Aucun mot n’arrêtera Shere kahn. Baloo le sait. Quand tout à coup, il aperçoit une ruche d’abeilles justa au-dessus du tigre. Et il envoie une pierre en plein dans la ruche. Shere Kahn n’a que le temps de pousser un cri d’horreur en recevant la ruche sur la tête ! Shere Kahn prend la fuite poursuivi par les abeilles furieuses…  » Il apprendra ainsi à être poli. On doit toujours dire, merci, à ceux qui vous viennent en aide. Merci mes amis !  » dit Mowgli. Conte écrit et publié le 04 Octobre 2009 par Chantal flury d’après un film de Disney.background-2008_039.jpg

L'Encre de Phoebé |
"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amour, Beauté, Paroles, Mots.
| Les Ailes du Temps
| David Besschops