PETER PAN : RETOUR AU PAYS IMAGINAIRE.

PETER PAN : RETOUR AU PAYS IMAGINAIRE. dans Peter Pan. peterpan2-logo985[1] dans Peter Pan.996[1]913[1]

Quand Karine était enfant, elle avait rencontré Peter Pan. Il vivait au Pays Imaginaire avec des enfants sans famille et la fée clochette. Karine a partagé des moments merveilleux avec lui.

Maintenant Karine est devenue une femme. Elle s’est mariée et a eu trois enfants : Ilona, Mahée et Mila. Toutes trois aiment entendre leur mère raconter des histoires dont celle de Peter Pan et du méchant capitaine Crochet.

Karine narre que les pirates, dont le capitaine Crochet était le chef, attaquaient les navires pour les piller. Une nuit que les marins et le capitaine du bâteau l’avait laissé sans garde, Peter Pan et les enfants du Pays Imaginaire en avaient profité pour monter sur le bâteau et prendre le trésor de Crochet.

Quand le capitaine Crochet revint, Peter Pan et les enfants ont pu s’enfuir. Puis la fée clochette a mis de la poudre magique sur le bâteau pour qu’il s’envole très loin d’eux. On entendait hurler le capitaine Crochet : « Tu me le payeras Peter Pan ! »

Karine ajouta après avoir raconté ce début d’histoire:  » C’est fini pour ce soir. Le capitaine Crochet ne gagnera pas tant que les enfants croiront aux fées. » Néanmoins, bien qu’elle écoute les histoires, Ilona ne croit en rien de tout celà.

Ilona se couche et s’endort facilement. Mais dans le ciel, il se passe quelque chose d’étrange. Le bâteau du capitaine Crochet arrive… Le bruit qu’il fait réveille Ilona. Elle ouvre les yeux et que voit-elle ? Le Capitaine Crochet est devant elle. Sur les ordres du Capitaine Crochet, M Mouche son bras droit enferme Ilona dans un sac et l’emmène. Il l’a prise pour Karine, sa mère. Le sac avec Ilona dedans est ensuite apporté à bord du bâteau pirate. Le bâteau vogue vers le Pays Imaginaire.

Le capitaine Crochet a un plan. Il veut utiliser Karine comme appât pour attirer Peter Pan. D’ailleurs Peter Pan est déjà monté à bord du bâteau. Les pirates le voyant tirent sur lui mais il esquive les balles. Crochet se vante alors de tenir prisonnière Karine.  » Tu la veux et bien vient la chercher !  » crie-t-il.

D’un coup d’épée, le capitaine Crochet tranche la corde qui retenait le sac. Le sac tombe à l’eau. Peter Pan plonge pour sauver son amie Karine. Crochet et ses hommes guettent la mer et ne voyent pas Peter Pan remonter.

Puis d’un seul coup, Peter Pan apparaît et surgit de l’eau en tenant le sac dans ses bras. La fée Clochette qui est arrivée aussi jette de la poudre magique sur une énorme pieuvre qui s’élève juste au-dessus du bâteau. Quand Clochette cesse de jeter sa poudre magique, la pieuvre tombe brutalement sur le pont du bâteau et sur le capitaine Crochet.

Le capitaine Crochet hurle de peur. La pieuvre essaye de le tirer avec elle dans l’eau en le regardant. La pieuvre a faim et elle se réjouit déjà du festin qu’elle va pouvoir faire.  » Mouuuche !  » crie Crochet.

M Mouche tire sur le capitaine très fort, si fort que finalement le pieuvre lache prise. Ils s’envolent tous les deux et tombent dans la cale dont la trappe se referme. Le capitaine Crochet retourne sa fureur contre M Mouche. Voilà tous les remerciements auxquels M Mouche a droit.

Pendant ce temps Peter Pan dépose doucement le sac sur le sol et l’ouvre.  » Oh ! s’exclame-t-il, tu n’es pas Karine ! Mais alors qui es-tu ? »

 » Je suis sa fille, Ilona. » Puis Ilona le regarde intensément. Elle comprend que ce garçon est Peter Pan.  » Si tu es la fille de Karine, tu vas te plaire ici. » dit Peter Pan. Et il emporte Ilona au Pays imaginaire.

Il y a sur l’île des enfants un peu partout. Ils s’empressent autour d’Ilona pour la regarder. Mais la fée Clochette est à nouveau jalouse de l’attention que porte Peter Pan à la nouvelle venue. Ilona demande avec insistance à rentrer à son domicile.

Peter Pan et les enfants de l’île disent au-revoir à Ilona tenant compte de son désir de partir. Peter Pan suit Ilona qu’il trouve sur la plage occupée à construire un radeau. Elle le pousse à l’eau, saute dessus mais elle ne va pas loin. Le radeau se défait et coule au fond de l’eau. Peter Pan se précipite, à la nage, pour la rattraper. Après avoir déposé Ilona sur le sable, il lui dit que le seul moyen de quitter le Pays Imaginaire est de voler.

Ilona pense qu’elle ne saura pas voler. Clochette la saupoudre de poudre magique mais Ilona ne parvient pas à s’envoler. Peter Pan la fait monter sur une butte pour qu’elle puisse prendre son envol plus facilement mais en vain. Ilona tombe sur le sol. Heureusement, elle ne se fait pas de mal. Ilona se sent seule et misérable.

Ilona entend quelqu’un d’un seul coup pleurer, c’est le capinaine Crochet. Il lui promet de la ramener sur son propre vaisseau. Ilona doit en contre partie siffler pour le prévenir dès qu’elle aura trouvé le trésor qui lui a été pris par Peter Pan.

 » Soyons amis.  » dit Peter Pan. Ilona veut bien et propose une chasse au trésor. Bientôt elle se trouve au bord d’une barque et voit le coffre et le trésor. Mais elle ne peut pas siffler et trahir ses amis… Elle jette alors le sifflet, mais un singe qui les accompagne le ramasse et siffle avant qu’elle ait pu l’en empêcher.

Le capitaine Crochet et les pirates l’ont entendu et arrivent.  » C’est grâce à toi !  » dit Crochet. Peter Pan est furieux contre Ilona. Peter Pan est fait, avec les enfants, prisonnier. Ilona va voir Clochette qui peut seule sauver ses amis.

Peter Pan pendant ce temps essaye de se défendre. Clochette arrive et jette de la poudre magique sur le capitaine. Il s’envole et s’accroche à une corde du bâteau, puis l’effet de la poudre s’arrêtant, il tombe à l’eau.

La pieuvre est là pour l’attendre toujours de plus en plus affamée.  La fée Clochette délivre, avec Ilona, Peter Pan et les enfants de l’île. Peter Pan a le sourine. Puis il accompagne Ilona, qui peut enfin voler, chez elle.

Ilona se réveille , dans son lit, toute étonnée. Elle est impatiente de voir sa maman Karine et ses soeurs, Mahée et Mila.  » Comme je suis idiote, maman, je ne t’ai pas crue lorsque tu parlais de Peter Pan et de la fée Clochette ! maintenant, je te crois ! »

Karine se réjouit. Enfin Ilona croit aux fées, à la poudre magique, à la fée Clochette et aussi…à Peter Pan ! »

Conte écrit et publié par Chantal Flury le 14 Décembre 2008 d’après un film de Wald Disney.background-2008_039.jpg

                                                          verjx0ft

 


Archives pour la catégorie Peter Pan.

PETER PAN AU PAYS IMAGINAIRE.

 

 

                                           PETER PAN AU PAYS IMAGINAIRE. dans Peter Pan. verjx0ft

 

988[1] dans Peter Pan.s_u_01_10150_01_06s_u_01_10153_01_04s_u_01_10151_01_02s_u_01_10152_01_06

PETER PAN AU PAYS IMAGINAIRE.

 

Ilona, Mahée, Mila s’ennuient. Ilona se demande ce qu’elle va pouvoir faire avant d’aller au lit. La maman, Karine leur propose de leur raconter avant qu’ils s’endorment, assis en pyjamas sur le canapé, l’histoire de Peter Pan.

 » Voulez vous que je vous raconte l’histoire de Peter Pan ? « dit-elle.  » Oh ! oui répondent Ilona, Mahée et Mila, ravies.

Les enfants ne s’ennuient plus. Ils imitent en chahutant sur le canapé Peter Pan. Ils continuent de plus belle. Soudain un personnage surgit par la fenêtre : c’est Peter Pan. Il habite le pays merveilleux imaginaire. Il écoute la maman, Karine, raconter son histoire.

 » Tiens ! bonsoir Peter.  » lance Mahée. Les enfants ensemble l’interrogent sur le pays imaginaire.

 » Le pays imaginaire est un endroit merveilleux !  » répond Peter Pan.  » Voulez vous le visiter ? « 

Les enfants répondent  » Oui ! »  en coeur et enthousiasmés.  » Vous n’aurez pas peur de voler , «  ajoute Peter Pan. Les enfants sont désolés et lui disent  » Nous ne savons pas voler !  » Mais Peter explique  » Vous aussi, vous pouvez voler !  Il vous suffit de vous imaginer des choses merveilleuses.  » Pour les aider, il répand une poudre magique. Et Ilona, Mahée, Mila et Karine s’envolent tout à coup par la fenêtre.

Ilona, Mahée, Mila et Karine survolent ainsi les villes, les campagnes et les océans. Ils sont bientôt au-dessus du pays imaginaire. Soudain ils entendent une terrible explosion. Ils voient devant eux passer un boulet de canon. Il appartient à l’ennemi de Peter Pan, le Capitaine Crochet.

 » N’ayez pas peur ! « s’écrie Peter Pan.  » Nous n’aurons pas de problème.  » Peter escorte Ilona, Mahée, Mila et Karine. Des enfants accueillent Peter et ses amis. Mais ils ne sont pas contents car ils n’ont pas envie de partager Peter Pan avec ces intrus. Puis Peter fait visiter à ses amis son domaine.

Les enfants du pays imaginaire proposent à Ilona, Mahée et Mila de se promener avec eux sur l’île merveilleuse. Ils partent. Mais les enfants ne remarquent pas les yeux qui apparaissent derrière un buisson qui les surveillent.

Brusquement des indiens surgissent et les attrapent. Ils attachent les enfants et les amènent ainsi dans leur village. Les indiens les ligottent ensemble à un poteau de tortures. Le chef des indiens arrive et s’approche d’eux. Il leur demande ce qu’ils ont fait de leur fille, la princesse Timéa.

 » La princesse ?  » s’étonnent les enfants de l’île merveilleuse. Nous ne l’avons pas vue depuis plusieurs jours.

Peter et la maman Karine survolent pendant ce temps l’île. Ils voient alors sur une barque la princesse attachée par le Capitaine Crochet qui l’interroge :  » Indique moi la cachette de Peter Pan ou tu mourras noyée .  »  » Je ne parlerai pas !  » répond la princesse.

A cet instant Peter Pan se précipite pour la délivrer. Un crocodile qui a déjà mangé la main droite du capitaine crochet guette les individus pour les dévorer. Il se réjouit.

Tout à coup le capitaine Crochet, dans la bagarre qui commence, tombe à l’eau. Le crocodile salive mais Crochet parvient à s’échapper de ses terribles mâchoires.

 » Tenez bon !  » s’écrie Monsieur Mouche qui vient avec la barque à son secours.  » J’arrive Capitaine ! « 

Pendant ce temps Peter Pan et karine délivrent la princesse. Peter l’emporte dans les airs et volent jusqu’au camp des indiens.

Le grand chef est content de retrouver sa fille. Il ordonne aux guerriers de délivrer les enfants. Il fait une grande fête en l’honneur de ces retrouvailles. Ils chantent et dansent tous au son des tambours. Tout le monde s’amuse avec une grande joie.

Pendant ce temps, la fée clochette boude dans une grotte car elle est jalouse de la maman, Karine et de l’entente de cette dernière avec Peter Pan. Monsieur Mouche et les pirates la font prisonnière. Ils ramènent aussi le butin trouvé dans cette grotte au navire.

 » Bienvenue à bord, lui signifie le Capitaine Crochet.  » Si vous m’aidez, je renverrai Karine d’où elle vient.  » Avec votre aide bien évidemment.  »  » Où se cache-t-elle ? « 

Clochette  ne pense qu’à se débarrasser de Karine. Elle est aveuglée par la jalousie. Elle montre sur une carte l’emplacement de la grotte secrète. Mais le Capitaine Crochet ne veut pas attraper Karine mais Peter Pan.

«  Merci, Clochette !  » s’écrie le Capitaine Crochet.  » Cette fois, je tiens Peter Pan !  » pense-t-il.

Les pirates débarquent sur l’île pour le capturer.  Mais il n’y trouve que les enfants de l’île, Karine, Ilona, Mahée et Mila. Ils les font prisonniers et les emmènent sur leur bâteau. Arrivés, ils les ligotent au grand mât du bâteau.

Réalisant que tout est arrivé par sa faute, la fée Clochette décide de les sauver. Elle s’envole et va à la recherche de Peter Pan pour le prévenir de son imprudence.

Peter Pan averti se rend sur le bâteau et se bat. Crochet dans la bataille tombe à nouveau à l’eau. Les hommes de l’équipage abandonne le navire et saute aussi à l’eau pour rejoindre leur chef. Ils ont avant décroché la barque et y montent.  Ils rament pour sauver leur chef qui est à nouveau poursuivi par le même crocodile. Le Capitaine Crochet nage pour échapper à sa large mâchoire et à ses dents aiguisées comme des lames de couteaux.

De leur côté, les enfants baillent car ils sont fatigués. La fée Clochette propose gentillement de les ramener chez eux. Elle met de la poudre magique autour du navire et voilà qu’ils s’envolent !

De retour dans leur maison, ils regardent par la fenêtre le superbe bâteau puis tout s’assombrit. En fait, ils ne savent pas combien de temps a duré cette aventure.

Ils vont se coucher accompagnés par Karine et se disent :  » Quelle chance nous avons d’avoir Peter Pan comme ami ! « 

Conte écrit et publié le 11 Novembre 2008 par Chantal Flury d’après un fim de Disney.background-2008_039.jpg        2PeterPan3_arcenciel

Peterpan5_vol  279536089 s_u_01_10151_01_03

 

 

L'Encre de Phoebé |
"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amour, Beauté, Paroles, Mots.
| Les Ailes du Temps
| David Besschops