JOYEUX NOËL.

JOYEUX NOËL. dans Images pour enfants. npolescene


Archive pour décembre, 2011

LE NOEL D’ONCLE PICSOU.

LE NOEL D'ONCLE PICSOU. dans Donald. 262208_101406533288326_2428356_n

LE NOEL D’ONCLE PICSOU.

La neige tombe à Donaldville. Chez Oncle Picsou, Donald son neveu travaille. C’est Noël. Dans les rues et les boutiques, il y a beaucoup de monde.  Picsou passe à l’arrière de sa limousine qui s’arrête devant sa grande maison. Il ne l’a pas décorée pour Noël.

Par ailleurs, Donald rentre chez lui. Il sort du travail. Il a un manteau usé mais il ne peut pas en acheter un autre. Donald a froid. Il porte un sapin de Noël avec peu de branches. Il a acheté le moins cher. Mais il n’a pas pu acheter de cadeaux pour ses neveux, Riri, Fifi et Loulou.

Grand-mère Donald et Daisy connaissent la situation financière de Donald. Elles sont donc venues chez lui pour décorer la maison pour Noël. Elles ont mis des bougies, du houx et ont tout rangé. Elles préparent aussi des friandises pour toute la famille. Elles regardent par la fenêtre : Il est entrain de neiger. Mais dans la maison, il fait bien chaud.

Grand mère Donald expliquent aux neveux comment fabriquer des guirlandes. Ils fabriquent aussi une étoile qu’ils mettront à la cime du sapin. Ils ont tout terminé et guettent la venue de Donald avec le sapin…Riri, Fifi sont déçu lorsqu’il arrive. Mais Donald a l’air si triste qu’ils lui disent que le sapin sera très beau décoré. Ils ont plein de guirlandes fabriquées par eux à y mettre !

Donald après avoir déposé le sapin dans le salon va s’asseoir dans la cuisine. Daisy lui sert un grand bol de soupe.  Donald lui indique que le lendemain il ira voir Oncle Picsou pour lui demander une augmentation. Cette dernière lui permettra d’acheter des cadeaux pour les enfants ainsi qu’un manteau pour se protéger du froid de l’hiver !

Le lendemain, veille de Noël Donald ne se sent pas bien. Il arrive tôt au travail pour demander son augmentation… Il frappe à la porte d’Oncle Picsou. Ce dernier est de mauvaise humeur !

Oncle Picsou lui demande ce qu’il veut.  Il lui trouve mauvaise mine et lui demande de retourner à son bureau. Donald ne doit pas perdre de temps…

 » Je ne pars pas, je suis juste venu te demander une avance pour acheter des cadeaux de Noël pour les neveux !  » Demande Donald.

 » Une avance ! Noël est une perte d’argent ! Les cadeaux sont également une perte d’argent ! Tu ne dois pas habituer tes neveux à recevoir des cadeaux ! Et tu n’en a pas les moyens ! Retourne au travail !  » Rétorque Oncle Picsou.

Donald part est reste assis dans son bureau.  Son rhume s’aggrave…  Il pense à la déception de ses neveux qui n’auront pas de cadeaux ! 

C’est l’heure de rentrer. Donald s’attarde devant une vitrine illuminée remplie de jouets …

Pendant ce temps Picsou est assis seul dans sa salle à manger. Il est grognon et pense que Noël est vraiment une perte de temps. Dehors la neige tombe. C’est magnifique mais Picsou dort et ne voit pas celà. Il se met à rêver…Par la fenêtre éclairée, il se revoit en compagnie de la grand-mère de Donald entrain de décorer le sapin.  Il songe alors combien il était heureux ! Il se réveille alors brusquement.  Il réalise combien il était heureux à ce moment là ! Mais il pense que ce temps est révolu. Il se rendort. Et son rêve continue… Il est en chemise de nuit dans une étroite ruelle qui se trouve dans un quartier pauvre de Donaldville. Les maisons sont petites et misérables.  Il marche. La neige tombe. Il s’arrête devant une maison et regarde par une fenêtre.  Il découvre Grand-mère Donald et Daisy qui aident ses neveux à illuminer le sapin.  Il a perdu presque toutes ses aiguilles…  Donald n’est pas avec les autres…  Il regarde à la fenêtre voisine. Il le voit au lit et malade. Grand-mère Donald lui apporte un bol de soupe chaude.

 » C’est un triste Noël pour les petit ! De plus tu es malade !  » Dit Grand-mère Donald.

Riri, Fifi et Loulou entrent dans la chambre. 

 » Nous ne voulons pas de cadeaux. Notre plus beau cadeau sera que tu ailles mieux !  Tu devrais te lever, le sapin est magnifique ! De plus Grand-mère Donald a fait plein de Gâteaux !  » Lui disent-ils.

Dehors dans la neige Picsou se met à pleurer. Il a froid… Quand tout à coup il se réveille ! Il s’habille ! Il va à la fenêtre !  Il appelle le jardinier et lui demande quel jour il est et si les boutiques sont encore ouvertes.

«  Quelques heures, elles seront encore ouverte ce matin!  » Répond étonné par sa demande le jardinier.

Oncle Picsou s’habille.  Il chante. Il arrive dans le centre de Donaldville. Il fait toutes les boutiques. Il achète un train électrique, des bonbons. Puis il va choisir un manteau chaud pour Donald. Il prend également trois manteaux et des casquettes pour ses neveux.

Il choisit ensuite le plus beau des sapins.  Ses achats terminés,  Il va chez Donald. Ses Neveux et lui sont surpris !  Donald sort de son lit.  Il enfile une robe de chambre. Il entend alors Oncle Picsou chanter au milieu de la pièce les bras chargés de cadeaux.  Les neveux se pressent autour de lui.  Ils ne s’attendaient pas à recevoir des cadeaux.

Le soir venu, ils contemplèrent tous le beau sapin de Noël apporté par Oncle Picsou. Daisy et ses neveux ont passé l’après-midi à le décorer. Donald sent soudain un chèque dans sa poche ! C’est un mois de salaire !  Oncle Picsou lui dit alors que c’est pour réchauffer son coeur avec le sourire…

Dehors la nuit est froide et claire.  Mais ils sont tous heureux !…

 Ecrit et publié par Chantal Flury le 24 Décembre 2011, d’après un conte de Disney.background-2008_039_thumb dans Donald.

Une sorcière.

hebergeur image

PIERRE ET LE LOUP.

 Loup gris commun (Canis lupus lupus)PIERRE ET LE LOUP. dans Pierre et le loup. 2r0lbhvg

PIERRE ET LE LOUP.

Pierre, un petit garçon qui vit en Russie, porte du bois pour son grand père. Il aide ce dernier en rangeant les buches lorsqu’il fend du bois. Et lorsqu’il a terminé il lui demande toujours d’aller jouer dans la forêt.

Mais le grand-père refuse et Pierre redemande sans cesse :

 » Pourquoi ce refus, grand-père?  »

 » Parce que c’est l’hiver ! Dans la forêt il y a des loups affamés !  » Répond le Grand-père.

«  Mais ils ne me font pas peur !  » Rétorque Pierre.

Le lendemain Pierre se lève tôt… Son Grand-père dort encore. Il sort alors sur la pointe des pieds. Il court vers la forêt et pense :

 » Je vais prendre au piège un loup ! Je le tuerai avec mon fusil ! « 

 » Pan, Pan !  » Crie Pierre.

 » Qui fait ce vacarme ?  » Demande un oiseau nommé Sacha.

 » Je fais semblant de tuer un loup !  » Lui crie Pierre.

 » Ici on ne fait pas semblant ! Dans la forêt les loups rodent !  » Lui répond Sacha.

 » Je veux en tuer un vrai !  » Dit Pierre.

 » Tu n’en attraperas jamais !  » Affirme Sacha en sautillant.

 » Je veux essayer et j’aurai besoin de ton aide ! Suis-moi !  » Ajoute Pierre.

 » Hé ! Que faîtes-vous ?  » Demande en les voyant passer Sonia la canne.

 » Nous chassons le loup !  » Dit Pierre.

 » J’ai toujours voulu et rêvé d’en attraper un ! «  Explique Sonia.

 » Eh bien ! Suis-nous !  » Lui dit Pierre.

Mais Ivan, le chat sauvage, les suit et les guette car il adore manger les oiseaux !  Il marche derrière eux en se léchant les babines. Et tout à coup, il bondit sur Sacha. Ce dernier hurle en perdant quelques plumes. Mais soudain il aperçoit quelque chose…

 » Un loup !  » Hurle le chat sauvage.

C’est un loup qui arrive. Il est affamé ! Et il approche… Il montre ses terribles crocs.

Pierre et Ivan monte à un arbre. Sacha s’envole. Mais Sonia ne sait ni voler ni grimper. Elle se sauve… Mais le loup la poursuit dans un buisson.

Quand il se montre, le loup a une plume entre les dents. Pierre et ses amis pleurent.

 » Pauvre Sonia ! « 

Le loup se met à sauter autour de l’arbre. Alors Pierre construit un plan. Il prépare sa corde et en fait un lasso. Il vise le loup. Puis saisissant la queue, tire de toutes ses forces sur la corde, il est aidé par Ivan. Le loup est pris. Ils le hissent… Pierre et Ivan tiennent de toutes leurs forces  l’autre côté de la corde et le monte dans les airs. Sacha effrayé s’envole ! Il part chercher du secours… Il rencontre alors trois chasseurs.

 » Venez ici !  » Piaille-t-il. Mais ils ne le comprennent pas. Alors Sacha écrit avec ses pattes : SOS.

 » Il faut suivre l’oiseau ! «  S’écrie l’un des chasseurs.

En arrivant près de l’arbre, les chasseurs sont ébahis de trouver Pierre et Ivan debout, fiers, devant leur proie.

 » Ils ont capturés un loup !  » S’écrient-ils en coeur. L’un des chasseurs épaule son fusil.

 » Non ! Ne le tuez pas ! Il n’est pas méchant mais seulement affamé ! «  Hurle Pierre.

 » D’accord !  » Approuvent les chasseurs.

 » Mais il a mangé Sonia…  » Ajoute Sacha.

 » Pas du tout…  » Dit Sonia sortant des buissons.

Quel bonheur ! Sonia est vivante !

Les chasseurs transportent déjà le loup dont ils ont attachés les pattes après une branche. Pierre et ses amis marchent devant.

 » Le petit a attrapé un vrai loup avec son fusil à bouchon ! «  Raconte l’un des chasseurs à son grand-père qui est sorti à la recherche de Pierre. Ce dernier se gratte la tête très étonné !…

Histoire écrite le 10 décembre 2011, par Chantal Flury d’après un conte de Disney.background-2008_039.jpg

 

L'Encre de Phoebé |
"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amour, Beauté, Paroles, Mots.
| Les Ailes du Temps
| David Besschops