Une elfe.

hebergeur d'image


Archive pour octobre, 2011

LE DINOSAURE.

Silesaurus_BW

LE DINOSAURE.

Il y a des millions d’années, la terre était peuplée de dinosaures, certains féroces et d’autres paisibles qui se nourrissaient de plantes trouvées dans la nature.

Un jour, un féroce carnotaure surgit et s’en prit à une mère d’une colonie d’iguanodons. Il voulait manger les oeufs d’une mère et elle se défendit.  Il Finit par partir mais il réussit à emporter avec lui un oeuf. Dans sa fuite, il le laissa tomber dans une rivière. L’oeuf flotta sur l’eau.

Un ptéranodon, un énorme reptile volant, le pêcha. Puis il se dirigea vers la mer. Mais il lâcha l’oeuf au-dessus d’une petite île. L’oeuf eu la chance d’atterrir sur une épaisse couche de feuilles.

Une petite lémur à fourrure, nommée Plio, trouva l’oeuf. Elle allait le ramasser lorsque la coquille se brisa. Et une créature étrange apparut.

«  Papa regarde ! «  Hurla Plio.

Son père, Yar, suivi de Zini, s’approcha avec méfiance.

 » C’est un monstre à sang froid qui vit au-delà des mers. Débarrasse-toi de lui !  » S’écria-t-il.

Mais Plio tenait le bébé dans ses bras, elle l’aimait déjà. Il était seul au monde. Les lémurs décidèrent donc d’adopter le petit iguanodon. Ils le nommèrent Aladar.

Aladar, grossissait de plus en plus. Il devint un énorme iguanodon. Néanmoins, malgré sa taille, il jouait avec ses amis les lémurs. Il aimait particulièrement Suri, la fille de Plio.

Un jour les lémurs jouèrent à chatouiller Aladar. Il demanda grâce… Il ne pouvait pas leur résister.

Plio arriva et arrêta leur jeu.

 » Stop les garçons ! Vous allez manquer la parade ! «  Constata Plio.

Une parade avait lieu chaque année. Les nouveaux couples s’y formaient.

 » Trouve Zini ! «  Indiqua Plio à Aladar.

Aladar trouva Zini à la plage. Il cherchait une compagne. Quand il arriva à l’arbre rituel, il s’entoura dans des lianes et ne put se dégager. Ainsi à la fin de la cérémonie, il était le seul à rester célibataire.

Aladar ressentit la peine de Zini.

 » Ne t’inquiète pas ! Tu trouveras une femme !  » Dit Aladar.

Tout à coup, une lumière géante apparut dans le ciel. Une comète géante était tombée sur la terre. Une vague de feu déferlait maintenant vers l’île. Plio sentit le danger.

 » Aladar où est Suri?  » Demanda Plio.

Aladar partit à sa recherche et trouva Suri.  Il l’installa avec Plio sur son dos. Zini les rejoignit aussi. Aladar emportait sur son dos la famille. Il courut à toute vitesse. Les flammes arrivaient de partout…

 » Plus vite ! Plus vite !  » Criait Plio.

Aladar parvint près de la mer et y sauta. Il déposa ensuite la famille sur le continent. Mais l’île des lémurs avait disparu. Aladar et la famille cherchèrent donc un autre endroit pour vivre. C’était difficile car ils ne trouvaient ni eau, ni nourriture. La terre se mit alors à trembler. La famille se retrouva au milieu de dinosaures en déroute.
 » Sauvez-vous de mon chemin !  » Criait Kron.

 » Vous avez vu tous ces Aladars !  » S’écria Suri.

Quelques dinosaures retardataires, Baylene, Eema et Url, passèrent ensuite. Aladar les salua.

 » Je m’appelle Aladar et voici ma famille !  » Dit-il.

Ils apprirent que les autres dinosaures se dirigeaient vers Nidosaure.

 » Tu verrais comme cet endroit est beau ! C’est là que naissent les enfants de la famille ! «  Expliqua Eema.

Kron se déplaçait très vite. Ses amis dinosaures étaient épuisés. Aladar, pour les aider, partit parler à Kron.

 » Tu devrais ralentir !  » Lui dit-il.

Mais Kron ne l’écoutait pas et partait très vite.

 » Ne t’inquiète pas, mon frère se comporte ainsi avec les nouveaux venus. «  Affirma Neera. Puis les autres s’éloignèrent derrière Kron. Puis ils s’arrêtèrent.

Le lendemain matin, ils reprirent la route pour rejoindre le lac. Ils allaient devoir traverser un désert. Le chemin fut difficile. Ils arrivèrent auprès d’un lac desséché !

 » Ici, il y avait toujours de l’eau !  » Gémit Eema.

Kron, compte tenu du manque d’eau, ordonna le départ.  Eema à bout de force ne pouvait plus avancer. Alors la patte de Baylene s’enfonça dans le sol et elle rencontra de l’eau.

 » De l’eau !  » Cria Aladar à la troupe.

Aladar s’approcha de Neera et lui indiqua que Kron devait être moins dur avec les plus faibles. Il précisa que chacun comptait ici. Neera fut surprise car elle n’avait jamais entendu de tels discours. Kron les observa. Il se mit en colère.

Burton, blessé, se traînait vers Kron maintenant. Il indiqua que ses blessures venaient des carnotaures. D’habitude, ces derniers ne se hasardaient jamais si loin. C’était certainement à cause de la comète. Il fallait échapper à ces prédateurs. Kron donna l’ordre de partir immédiatement.

Aladar et quelques autres étaient toujours loin derrière eux, lorsque le tonnerre se fit entendre. Une silhouette apparut.

 » C’est Bruton !  » S’écria Eema. Aladar voulut l’aider mais il refusa… Aladar et les autres s’enfoncèrent dans une grotte cherchant une sortie.

 » Je sens de l’air frais !  » Constata Suri. Ils virent de la lumière passer entre les rochers. Aladar se précipita contre ces rochers. Mais ils bougèrent à peine. Et Aladar perdit espoir ! 

 » Tu n’as pas le droit de te décourager !  » Hurla Baylene.

Alors ils unirent leur force pour taper dans la paroi rocheuse. Elle céda. Et apparut la vallée du Nidosaure !

Eema vit de loin que la piste habituelle était bloquée. Aladar pensa aussitôt à Neera et à la harde.

 » Ils ne passeront jamais !  » Constata-t-il.

Alors Aladar revint en arrière sur ses pas. Puis il rejoignit la harde.

 » Arrêtez ! Il y a un autre passage ! Je vais vous y mener ! Celui-ci que vous prenez est obstrué par des rochers «  Clama Aladar.

Kron était en colère. Il se sentait défié. Il se jeta sur lui. Il le mit à terre. Et, tout à coup, le hurlement d’un carnotaure se fit entendre.

 » Ne bougez pas ! Restons unis !  » S’écria Aladar.

La harde se groupa autour d’Aladar. Ils restèrent immobiles puis affrontèrent groupés le carnotaure.

Le carnotaure remarqua Kron qui était resté isolé. Il le chargea. Aladar et Neera se précipitèrent à son secours. Trop tard. Kron blessé à mort, s’abattit sur le sol. Avec force et courage, Neera et Aladar triomphèrent du carnotaure. La harde hurla de plaisir.

Aladar prit la tête des dinosaures et les guida jusqu’à Nidosaure.

 » Vous êtes chez vous !  » Dit Neera en arrivant.

Plus tard, ils se réunirent pour fêter leur arrivée. Un oeuf se mit à éclore. Un bébé iguanodon naquit.

 » Comme il me ressemble !  » Dit Aladar.

«  Tu es le portrait de ton père !  » Ajouta Neera.

Aladar et les lémurs allaient vivre enfin heureux…

Ecrit et publié par Chantal Flury le  par Chantal Flury d’après un film de Disney.background-2008_039.jpg

Bonne nuit.

voir l'image en taille réelle

LE NOEL DE MICKEY ET MINNIE.

LE NOEL DE MICKEY ET MINNIE. dans Mickey anima10a

LE NOEL DE MICKEY ET MINNIE.

La veille de Noël, le soleil donnait et la neige était tombée. Malgré le froid, Pluto et Mickey se promenaient dans les rues de la ville. Le manteau de Mickey n’était pas assez chaud et le sapin qu’il portait était trop petit. Mais Mickey n’avait plus d’argent. Néanmoins, il ne s’en formalisait pas et jouait gaiement de l’harmonica.

Tout à coup, Pluto se mit à aboyer. Dans la vitrine, il y avait une très belle chaîne en or.  C’était le cadeau parfait pour porter la montre de Minnie. Mais Mickey se rappela qu’il avait les poches vides !… En jouant de l’harmonica, ils se feraient peut-être des pourboires ?… Mickey reviendrait plus tard pour acheter cette chaîne.

 » Apportons déjà ce sapin chez Minnie !  » Dit Mickey.

En même temps, Winnie était accablée devant des factures impayées….

 » Comment vais-je acheter un cadeau à Mickey ?  » Se lamenta Minnie. Elle regarda tristement son chat Figaro qui ronronnait.

La porte d’entrée de la maison de Minnie s’ouvrit. Minnie cacha vite toutes ses factures. Elle se précipita au salon. Mickey joua de l’harmonica près du sapin qu’il avait installé.

 » Lorsque tu joues de l’harmonica, je deviens gaie.  » Dit Winnie.

Mickey fit comme s’il ne voyait pas l’heure à l’horloge qui était sur le mur. Il la demanda à Minnie. Elle prit sa montre qui était dans sa poche.

 » Mon seul héritage !  » Soupira Winnie.

 » Je suis sûre que cette montre serait bien après une chaine à ton cou !  » Rétorqua Mickey.

Il fallait au vu de l’heure qu’elle parte vite travailler !  Elle remit la montre dans sa poche et sortit. Mickey et Pluto la suivirent. Ils voulaient l’accompagner à son travail en luge.

Minnie embrassa Mickey et descendit de la luge. Elle était juste à l’heure. Pluto et Mickey la laissèrent et partirent.

Mickey, de son côté, arriva en retard à son travail. Il devait vendre plein de sapins de Noël.

 » Au travail !  » Hurla Pat son patron.

Les clients arrivèrent nombreux. Ils donnèrent beaucoup de pourboires à Mickey.

 » On dirait que je vais pouvoir acheter cette chaîne en or à Minnie !  » Se dit Mickey en comptant ses pourboires.

Pat de son côté essayait de vendre un sapin, grand et cher, à un père de famille.

 » C’est tout ce que j’ai encore !  » Mentit Pat.

Mickey entendit ce que Pat disait. Il le trouva malhonnête.

 » Que pensez-vous de ce sapin ? Je viens de le retrouver !  » Rétorqua Mickey.

 » Il est parfait ! Nous le prenons ! Merci beaucoup et joyeux Noël !  » Dit le père de famille en partant.

Pat était furieux.

«  Ils voulaient m’acheter ce grand sapin ! Je prends sur ton salaire !  » S’écria Pat et il prit tout l’argent dû à Mickey.

 » Et maintenant déguerpissez !  » Ajouta Pat.

Pat les regarda s’éloigner et se dit qu’il les avait bien roulés. Il avait mis machinalement son cigare dans sa poche mais ce dernier était toujours allumé ! Ses vêtements prirent feu ! Et le feu se propagea à tous les sapins. Les pompiers arrivèrent…

A son magasin, Winnie avait plus de paquets que d’habitude à faire. Daisy travaillait avec elle.

 » Je veux acheter un cadeau de Noël à Mickey. Sans la prime de Noël, je ne pourrai pas !  » Expliqua Minnie.

Le téléphone se mit à sonner. Daisy le décrocha. Le patron, Monsieur Mortimer, voulait voir Minnie à son bureau. A son arrivée,  il lui tendit en cadeau un cake aux fruits. Minnie était déçue mais elle le masqua…

 » Vous pouvez maintenant reprendre votre travail !  » Lui dit Monsieur Mortimer.

 » Comment achèterai-je le cadeau de Mickey ?  » Se lamenta Minnie.

Pendant ce temps, Mickey jouait de l’harmonica dans le parc. Pluto l’accompagnait en aboyant en cadence. Il se demandait toujours comment payer le cadeau de Minnie.

De leur côté, la fanfare des pompiers avaient arrêté de collecter les jouets des orphelins pour éteindre l’incendie des sapins de Pat. Tout semblait perdu… Lorsque quelqu’un entendit jouer Mickey. Les pompiers lui demandèrent de jouer pour la foule. La musique de Mickey séduit tout le monde. Les personnes satisfaites apportèrent des jouets. Les orphelins auraient ainsi un beau noël. La fanfare des pompiers vint le rejoindre ensuite le feu éteint et joua avec lui. Mickey s’amusa beaucoup.

 » Ton harmonica vaut de l’or !  » Lui dit le chef des pompiers.

 » Viens Pluto nous avons deux minutes pour nous rendre à la boutique et acheter la chaîne en or !  » Ajouta Mickey.

Lorsqu’ils arrivèrent à la boutique le propriétaire était entrain de la fermer. Mickey s’assit alors sur le trottoir et joua. Le propriétaire ému, lui ouvrit la boutique. Et il accepta d’échanger l’harmonica contre la chaîne d’or.

Le soir de Noël, Mickey et Minnie étaient assis près du feu.

 » C’est l’heure d’ouvrir les cadeaux ?  » Demanda Mickey. Et ils le firent…

 » Oh une chaîne en or !  » S’exclama Minnie.

Mais Minnie avait échangé sa montre contre le cadeau de Mickey…

 » Oh un étui pour mon harmonica ! « 

Mais Mickey avait échangé son Harmonica contre la chaîne de Minnie… Il lui avoua. Minnie était très émue en constatant que Mickey avait échangé ce qu’il avait de plus cher pour elle et son cadeau.

 » Minnie, tu es la seule musique dont j’ai besoin !  » Déclara Mickey.

 » Joyeux Noël !  » Déclarèrent-ils en coeur. Ils étaient heureux…

Pluto et Figaro étaient roulés sur le tapis du salon. Ce Noël ils ne l’oublieraient également jamais !

Ecrit et publié par Chantal Flury le 26 Octobre 2011 d’après un film de Disney.background-2008_039.jpg

 

 

 

Une elfe.

hebergeur d'image

LE ROI LION II. L’HONNEUR DE LA TRIBU.

L'Honneur de la tribu

LE ROI LION II. L’HONNEUR DE LA TRIBU.

Le roi Simba et la reine Nala ont eu un lionceau. C’est Rafiki, un vieux Babouin qui est chargé de le présenter à son peuple sous le regard plein de fierté de ses parents.

Ce bébé lion est une fille, la princesse Kiara est son nom.  Rafiki a peint son portrait avec celui de son père qui est très satisfait et heureux.

Néanmoins en regardant sa fille, Simba pense aux Rebelles qui vivent près de la terre des lions. Ils sont commandés par Zira une lionne féroce et Scar un lion cruel. Ils ont été bannis, tous deux, par Simba. Scar a choisi  leur fils Kovu pour devenir le futur roi. 

Zira est ravie d’apprendre la naissance d’une fille. Seuls les garçons, pense-telle, deviennent roi. Kovu sera donc le prochain roi…

Les mois s’écoulent. Kiara est devenue une petite lionne qui aime l’aventure. Elle explore le royaume …

 » Ne t’éloigne jamais trop du Rocher du Lion.  » Lui rappelle Simba.

Simba demande à Timon et Pumbaa de la surveiller avec attention.  Mais pendant qu’elles sont occupées, Kiara s’éloigne de ses nourrices, hors de leur vue…

Soudain, elle se retrouve face à face avec Kovu !

 » Mon père m’a dit de ne jamais tourner le dos à un Rebelle !  » Dit Kiara.

 » Tu as raison d’obéir à ton papa !  » Se moque Kovu. Puis il se met à bondir de rochers en rochers.

Kiara le suit dans le marécage. Mais elle est surprise de voir les rochers bouger… Ce sont des crocodiles ! Tous les deux arrivent in extrémis à leur échapper.

Les deux lionceaux se mettent ensuite à jouer comme des fous ! Un rugissement les stoppe.  C’est Simba qui sépare les deux lionceaux. Puis un autre rugissement retentit, c’est Zira.

 » Prends ton fils et part ! Tu es bannie de mon territoire !  » Crie Simba à Zira.

Kiara et Kovu se quittent alors, pour suivre leurs parents, tristement.

De retour au Rocher du Lion, Simba est en colère après sa fille.

 » Tu dois être sensée car tu es la future reine ! « 

 » Si je ne veux pas être reine ?  » Rétorque Kiara.

 » C’est ton devoir !  » Ajoute glacial son père.

Kiara sait que son père a raison. Mais elle regrette de ne pouvoir être amie avec Kovu…

Zira est en colère après Kovu qui s’est aussi éloigné d’elle.

 » Je voulais juste qu’elle soit mon amie.  » Répond-il. Zira réfléchit : C’est une très bonne idée, mon fils. Ainsi Simba t’acceptera dans sa tribu et tu pourras prendre sa place…

Les mois passent… Et Zoru, dressé par Zira sa mère, est maintenant un lion féroce. Il veut reprendre la Terre des lions.

Kiara est devenue une belle lionne. Aujourd’hui pour la première fois, elle part chasser seule. Mais Zira a fait mettre le feu à la savane…Elle envoie Kovu, qui s’élance, la chercher. Il trouve Kiara évanouie… Il la porte vers les marécages. Alors Simba, d’un coup surgit.

 » Acceptez-moi dans la tribu.  » Demande Kovu à Simba. « 

 » Non car tu es un Rebelle.  » Répond-il. Mais Rafiki le défend. Il a sauvé la vie de Kiara. Simba finit par accepter…

 » Merci. Tu m’as sauvée.  » Dit Kiara.

 » Tu dois apprendre à chasser. C’est moi qui te montrerai !  » Clame Zoru.

De loin, les espions de Zira guettent cette amitié. Le plan arrive à bon terme…

Le soleil se lève. Kovu emmène Kiara pour une journée de chasse.  Kovu s’amuse avec plaisir. Le soir, allongés tous les deux, ils observent les étoiles.

 » Mon père m’a dit que les grands rois sont là, au firmanent.  » Dit Kiara.

 » Scar est-il parmi eux ?  » Demande Kovu.

 » Je ne sais pas car mon père dit que le mal le dominait.  » Répond Ziara.

Et Kovu, pensif,  se demande si le mal l’habite aussi…

 

Du haut d’un rocher, Simba surveille Kiara.  Il regarde les étoiles et chercher un conseil à son père défunt concernant l’attitude à prendre pour Kovu. C’est alors que Nala le rejoint.

 » Ne t’inquiète pas, Kovu est différent de ses parents.  » Lui dit-elle.

Nala a bien ressenti Kovu. Ce dernier, quant à lui, se demande s’il doit suivre le chemin tracé par sa mère et Scar…

Soudain Rafiki sort d’un buisson.

 » Suivez-moi !  » S’écrie-t-il. Et ils les entraînent dans un endroit merveilleux.

 » C’est un endroit spécial que vous partagez désormais.  » Ajoute le babouin.

Le lendemain matin Simba vient chercher Kovu.

 » Scar ne renonçait jamais à la haine… Mais je pense que tu ne lui ressembles pas.  » Dit Simba.

Kovu a compris que Simba lui donne sa chance.  Mais en rentrant tous les deux au Rocher du Lion surgissent Zira et sa bande de Rebelles.

 » Simba, tu es seul, loin des tiens ! Bravo Kovu !  » Ricane Zira.

 » Non, je ne suis pas responsable !  » Proteste Kovu.

Simba est forcé de fuir. Nuka, le lieutenant de Zira, court à ses trousses. Ils escaladent un pont de troncs d’arbres. Simba s’en sort blessé mais vivant. Nuka n’a pas cette chance.

Au Rocher du Lion, Kovu est mal traité à son arrivée. On lui dit qu’il a trahi.

 » Kovu n’est pas responsable !  » plaide Kiara.  Mais son père chasse Kovu. Kiara s’élance derrière lui. Ils se retrouvent, tous deux,  au bord de l’eau. Ils regardent leurs reflets qui se confondent.

 » Nous ne faisons qu’un Kovu !  » Dit Kiara.

A leur retour Kiara et Kovu trouvent les deux tribus, face à face, qui vont se battre.

 » Arrêtez, nous ne sommes qu’un !  » S’écrie Kiara. Et lentement les Rebelles se rangent auprès de Simba. Zira refuse la paix. Elle bondit sur Kiara mais la rate et roule dans un ravin. Kiara veut la rattraper mais elle refuse et tombe puis disparaît dans un précipice.

Puis, le temps s’écoule et Kiara et Kovu se marient. Rafiki les unit. Tous les lions présents se réjouissent. Ils sont enfin réunis !

Conte écrit et publié par Chantal Flury le 06 Octobre 2011, d’après un film de Disney.background-2008_039.jpg

 

L'Encre de Phoebé |
"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amour, Beauté, Paroles, Mots.
| Les Ailes du Temps
| David Besschops