Les ballons et l’abeille.

hebergeur image


Archive pour mars, 2011

ILONA, BIENTÔT 6 ANS, AU CP.

ILONA, BIENTÔT 6 ANS, AU CP. dans Ilona, Mahée, Mila, Mots d'enfants,. x8s29b472

ILONA, BIENTÔT 6 ANS, AU CP.

Ilona est en début de CP…Ah !… On apprend vite à l’école !…. Y a plus d’enfants !… Ces mots ont été recopiés sans faire l’objet d’une correction.

Jémé écrire dé mot damour,

Pasce lé reste si pas gran chose,

Jé té aprrimontour,

Je tekdi Jetelepropoze,

delésé le lon du discours,

é lé contar oboure.

fu5v15y4 dans Ilona, Mahée, Mila, Mots d'enfants,.

Mots d’enfant, publiés sans correction et sous forme de poésie, le 28 Mars 2011 par Chantal Flury.background-2008_039.jpg

Petite fille.

hebergeur d'image

MILA, 3 ans.

MILA, 3 ans. dans Ilona, Mahée, Mila, Mots d'enfants,. x8s29b47

MILA, 3 ans.

Papy est entrain de préparer un chapon . Il l’a mis dans un plat et est prêt à le mettre au four pour le cuire…

Mila, 3 ans arrive dans la cuisine et s’écrie en voyant le chapon :

Viendez, viendez voir le gros poulet !

Il est gros comme une maison !

Papy est surpris et constate avec elle qu’effectivement c’est un gros poulet et qu’il va être mangé ce midi par elle et la famille….

Mots d’enfant publiés par Chantal Flury le 28 Mars 2011.background-2008_039.jpg

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

La lune.

hebergeur d'image

BASIL LE DETECTIVE PRIVE.

Basil détective privé

BASIL LE DETECTIVE PRIVE.

Un après-midi, dans un vieux quartier de Londres, le docteur Dawson lit son journal assis dans un fauteuil. Il doit, le soir, aller à une réception au Palais royal. Son ami, Basil, à côté de lui est encore absorbé par une de ses expériences chimiques… On sonne à la porte mais Basil n’entend même pas… Le docteur Dawson se lève alors pour aller ouvrir.

C’est une petite fille, bouleversée qui est sur le pas d la porte.

 » Je m’appelle Olivia Flaversham. Je vois voir Monsieur Basil. Mon père a été enlevé. Je vous en prie, aidez moi ! Je dois le retrouver !  » S’écrie la fillette.

Le docteur Dawson lui demande alors d’entrer et l’emmène auprès de Basil.

 » Je n’ai pas de temps à perdre avec une petite fille !  » Dit Basile.

 » Mon père a été enlevé par une chauve-souris à la jambe de bois !  Tenez la voilà ! Elle me suit !  » Dit Olivia en la montrant qui est devant la fenêtre à l’extérieur.

 » Une chauve-souris à la jambe de bois ! Il fallait le dire plus tôt !  » S’exclame Basil. Puis il se précipite au-dehors. Mais la chauve-souris a déjà disparu !

Basil entre dans la maison et enfile son costume de détective. Puis ils sortent, tous les trois, dans la rue.

 » Il s’agit de Fidget ! Regardez les empruntes !  » Explique Basile. Et il examine les traces avec une loupe.

Olivia aperçoit, tout à coup, une casquette par terre et la montre.

 » Une casquette !  » Dit Dawson en la ramassant.

 » Bon travail, mes amis !  » Les félicite Basil.

 » Nous devons trouver le chien, Toby, car il a un super flair.  » Ajoute Basil.

Et ils partent, tous trois, chez Toby.

 » Bonjour. Nous avons à solutionner une importante affaire. Tu dois nous aider !  » Plaide Basil en lui faisant sentir la casquette.

Toby renifle. Il se met à grogner et agite la queue. Basil prend la laisse de Toby et l’accroche au collier qu’il porte à son cou.

 » Na ! Il n’y a pas une minute à perdre. «  clame Basil.

Puis Toby s’élance. Maintenant on doit lui faire confiance. Basil, Olivia et Dawson se sont assis sur son dos en tenant la laisse. Toby court dans les rues de Londres. Puis il stoppe, d’un coup, devant une vitrine et y dépose ses passagers.

 » Au revoir Toby !   » Lui disent-ils.

 » C’est le magasin de jouets où travaille papa !  » Constate Olivia.

 » Ton père travaille ici. Très intéressant ! Entrons !  » Ordonne Basil. Par chance, une fenêtre est ouverte… Basil entre le premier.

 » Pas de bruit…  » ajoute Basil. Fidget se cache dans ce magasin.

Fidget est dissimulé derrière un gros tambour qui se trouve en haut d’une étagère. Basil et ses amis ne le voient pas…

Basil examine le sol avec sa loupe.

 » Des empreintes ! Fidget n’est pas loin !  » Dit Basil. Dawson occupez-vous d’Olivia. Je vais essayer de trouver des indices. Dawso entend alors un bruit et se retourne. Olivia va regarder pendant ce temps un jouet… Et Fidget en profite pour l’attraper soudain. Puis il l’enferme dans un sac. Et il l’emporte.

 » Au secours !  » Crie Olivia. Mais Fidget a réussi à s’enfuir avec elle par la fenêtre.

 » Vous ne l’avez pas surveillée !  » Gronde Basil à Dawson.

 » Je suis désolé !  » Soupire Dawson. Lorsqu’il aperçoit un papier par terre. Il le ramasse et le tend aussitôt à Basile. Sur ce papier figure une liste de mots mystérieux…

 » C’est l’écriture du bandit Ratigan ! Je pense que je sais où Fidget a emmené Olivia !  » dit Basil. Venez vite Dawson ! Il n’y a pas de temps à perdre.

Basil a bien réfléchi… Ratigan est en présence de sa bande de voyous.

 » Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de la Reine. Ce sera le dernier ! Un roi, moi, gouvernera ensuite ce pays ! «  Clame en  grimaçant le vilain rat, Ratigan.

Fidget entre avec Olivia. Ratigan se met à rire :

 » J’ai une surprise pour vous, Monsieur Flaversam ! « 

Olivia aperçoit son père… et se précipite dans ses bras…

 » Si vous m’obéissez, je ne ferai aucun mal à votre fille ! «  réplique Ratigan.

Fidget attrape alors Olivia et la met dans une bouteille. Ratigan de son côté, a déjà le manteau de cour et la couronne à la main que Fidget a pris dans la boutique de jouets du père d’Olivia.

 » Nous devons partir ! Vite Monsieur Flaversham !  » Ajoute Ratigan.

Le père d’Olivia qui fabrique des jouets, a été Kidnappé pour exécuter une copie des attributs de la Reine.

 » Nous devons nous rendre au Palais royal !  » Confirme Ratigan.

Pendant ce temps Basil et Dawson arrivent au repère des brigands. Mais ces derniers viennent juste de le quitter…

Ils voient Olivia dans la bouteille et la délivrent.

 » Comme je suis heureuse de vous voir !  » S’écrie Olivia. Elle leur explique alors que Ratigan est parti au Palais royal et ce qu’il veut faire : séquestrer la Reine et la remplacer par une poupée fabriquée par son père. Ensuite il se proclamera Roi.

Basil siffle pour appeler Toby. Ce dernier l’entend et arrive. Dawson, Basil et Olivia montent sur son dos comme la première fois. Toby se met à courir très vite.

Pendant ce temps les complices brigands ont séquestré la Reine.  Ils ont habillé une poupée avec ses vêtements. Ils l’ont mise devant une fenêtre ouverte et Monsieur Flaversham est obligé, en recul et non visible, d’imiter la voix de la Reine :

 » Bonsoir mes sujets! Je vous remercie d’être là si nombreux.  Je règne depuis longtemps et je désire, compte tenu de mon âge, remettre le trône à mon successeur, Ratigan 1er. « 

Ratigan est derrière elle, et dit : 

 » Je suis votre Roi. Désormais finies les vacances ! L’argent que vous gagnerez me reviendra !  Malheur à celui qui contesterait ! Vous devez m’obéir ! «  

 Brusquement la porte s’ouvre et Basil et Dawson entrent.

 » C’est un imposteur ! Il a séquestré notre Reine pour s’emparer du trône ! Là ce n’est que sa réplique : une poupée !  » Crie Basil.

Ratigan veut s’enfuir…  Mais il bouscule la fausse Reine qui se brise en morceaux.

 » Gardes ! Arrêtez ces hommes !  » Ordonne Basil. Et les gardes s’emparent de Ratigan ainsi que de Fidget et de leurs complices.

Olivia les remercie :

 » Je savais que vous trouveriez mon père!  » Les journalistes se précipitent déjà auprès des deux héros Basil et Dawson.

Le lendemain à son domicile Dawson lit, assis, son journal.

 » Basil vous êtes le héros du jour car vous avez sauvé la Reine ! On ne parle que de vous ! «  raconte Dawson à son ami.

Mais Basil ne répond pas. La loupe à la main, il est plongé dans une nouvelle affaire…

Histoire écrite et publiée le 21 Mars 2011 par Chantal Flury, d’après un film de Disney.background-2008_039.jpg

Les lutins.

hebergeur d'imagehebergeur d'image

FANTASIA L’APPRENTI SORCIER.

FantasiaFANTASIA L'APPRENTI SORCIER. dans Mickey anima10a

FANTASIA L’APPRENTI SORCIER.

Un homme connaissait tous les secrets de la magie car il était un très grand sorcier.

Il possédait, en tant que magicien, un chapeau enchanté. Avec ce dernier sur sa tête, il pouvait faire apparaître ce qu’il désirait.

S’il s’imaginait un papillon, ce dernier arrivait. Et lui seul connaissait la formule pour le faire disparaître.

Un jour, il décide d’engagé Mickey comme apprenti. Mickey balaye sans s’arrêter. Il va chercher des seaux d’eau à la source. Et il se met à rêver de ce chapeau magique :

 » S’il était à moi, je ne travaillerais jamais ! « 

Un jour le magicien s’absente et laisse Mickey seul à la maison. Mais il a oublié son chapeau magique sur la table.

 » Le chapeau, il est à moi !  » Dit Mickey, en voulant l’attraper en tremblant. Puis il le prend et le met sur sa tête.

Un vieux balai est posé contre le mur. Il fait des passes magiques et le balai se redresse. Il lui pousse deux pieds, un bras droit puis un bras gauche.

 » Balai attrape ces seaux !  » Commande Mickey et le balai le fait.

Mickey danse. La magie, c’est facile. Adieu le ménage et la vaisselle. Il s’installa dans un fauteuil :

 » Au travail balai !  » Clame-t-il.

 » Grimpe l’escalier! Remplis les seaux ! Rapporte-les !  » Ajoute Mickey.

Tandis que le balai remplit et vide les seaux, Mickey s’endort. Il rêve qu’il est le plus grand des magiciens !

Soudain, il sent une vague d’eau glacée qui le réveille. Il y a de l’eau partout dans la maison. Un vrai déluge !

« Arrête !  » Ordonne Mickey. Mais le balai ne s’arrête pas.

Mickey pointe le doigt sur le balai toujours sans effet. Il veut prendre un des seaux au balai mais ce dernier refuse de le lâcher. Il se saisit alors de la hache et casse le balai en morceaux. Mais les brindilles bougent encore. Chacune d’elles se transforment en balai, armés de bras et de seaux. Et ils se mettent à monter l’escalier…

Ils travaillent ! Mickey pousse la porte pour les retenir. Les balais lui marchent dessus. Des seaux et encore des seaux d’eau passent ! Ils rapportent toujours plus d’eau. Mickey se trouve dans une grande quantité d’eau ! Il risque de se noyer. Soudain il aperçoit le livre avec des secrets magiques. Il y cherche la formule pour arrêter les balais.

Mais il est pris dans un tourbillon d’eau qui l’entraîne. Il se sent alors perdu !

Mais une ombre apparaît. C’est le sorcier, son Maître, qui revient. Il découvre aussitôt les dégâts. Il prononce la formule magique pour arrêter le carnage.

Mickey retire vite le chapeau et le tend au magicien. Ce dernier est fort mécontent.

 » Ne joue plus à l’apprenti sorcier ! Ne commence pas ce que tu ne sais pas finir !  » Lui conseille-t-il.

Mickey remonte l’escalier avec ses seaux et retourne à son travail…

Ecrit et publié le 03 Mars 2011 par Chantal Flury d’après un film de Disney.background-2008_039.jpg

L'Encre de Phoebé |
"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amour, Beauté, Paroles, Mots.
| Les Ailes du Temps
| David Besschops