ALADIN ET LE PETIT DROMADAIRE BLANC.

Aladdin Et Le Petit Dromadaire Blanc de Walt Disney - LivreALADIN ET LE PETIT DROMADAIRE BLANC. dans Alladin et la lampe magique. 0005[7]s_m_01_10612_01_02 dans Alladin et la lampe magique.

ALADIN ET LE PETIT DROMADAIRE BLANC.

Aladin vivait avec son singe dans la cité d’Agrabah. Jaffar, un méchant génie, lui demandait de lui rapporter une lampe magique qui se trouvait dans une caverne masquée dans le désert. Aladin et Abu y rencontrèrent un Tapis volant qui leur indiqua où se trouvait cette lampe. Lorsqu’Aladin la trouva, il se demanda pourquoi Jaffar s’intéressait à un tel objet ! Et par mégarde, il caressa cette lampe. Aussitôt un génie sortit et lui proposa de réaliser ses voeux. Ainsi, ils sortirent tous les deux facilement de la caverne.

Puis Aladin demanda au génie de le transformer en Prince pour plaire à Jasmine, la Princesse. Jasmine dès qu’elle le vit aima Aladin et leurs noces furent proclamées. La vie était mouvementée dans la ville où passait des caravanes et des marchands qui vendaient toutes sortes d’objets. A l’occasion du mariage d’Aladin et de Jasmine, des rois et des sultans voisins leurs adressaient des objets précieux. Et au milieu de ces cadeaux ils trouvèrent un petit dromadaire blanc.

Jasmine aperçut le dromadaire du haut de son balcon.  » Comme il est mignon ! Bienvenue dans ce royaume !  » s’écria Jasmine. Mais dans la foule un voleur observait aussi et admirait le dromadaire.

 » Cet animal doit valoir très chers !  » pensa le voleur;

Pendant ce temps, Jasmine entraînait l’animal dans le parc du Palais. Elle le caressa et lui offrit de succulents fruits. Mais rien ne lui plaisait.

 » Son pays doit lui manquer !  » dit Aladin en sortant une flute. Puis il lui joua une mélodie. Aussitôt l’animal dansa en rythme. La nuit arrivée, le dromadaire dormait tranquillement dans le parc. Mais une ombre s’y glissa.

Le lendemain, Aladin fut réveillé par Abu. Le singe essayait de lui montrer quelque chose. Il le suivit. Et il s’aperçut que quelqu’un avait volé l’animal pendant la nuit.

 » Jasmine va avoir le coeur brisé ! Je dois le retrouver !  » dit Aladin à Abu. Et il demanda au Tapis volant de survoler, avec lui et Abu, le désert. Ils virent des traces sur le sable doré et descendirent. Un homme petit et gras, qui était sous une tente, vint à leur rencontre.

 » J’ai perdu mon petit dromadaire blanc. Est-ce-que vous l’auriez vu !  » demanda Aladin.

 » Ici tous les dromadaires sont blanc.  » le renseigna l’homme en leurs montrant des dizaines de dromadaires blancs dans un enclos.

Alors Aladin pensa, découragé, qu’il aurait du mal à le retrouver. Mais il remarqua un pot de farine et comprit que l’homme avait blanchi tous ses dromadaires. Et d’un coup,  il lui vint une idée et il commença à jouer de la flute. Et le petit dromadaire se mit à danser. Lorsqu’Aladin voulut l’emmener, l’homme attrapa Abu par la queue et le menaça de son sabre. Il demande à Aladin de partir s’il ne voulait pas qu’il tue Abu.

 » Je pars ! Tu as gagné !  » lui dit Aladin ne voulant pas mettre en danger la vie de son ami. L’homme libéra aussitôt Abu et ils s’envolèrent tous les deux. Puis ils se posèrent dans une oasis. Aladin se demandait quoi faire. C’est alors que le génie de la lampe apparût.

 » Vous avez besoin de mon aide ?  » demanda le génie.

 Aladin le remercia.  » J’ai promis de ne pas revenir mais toi tu peux y aller !  » ajouta Aladin au génie.

Arrivé à l’enclos du marchand, le génie transforma le dromadaire blanc en dromadaire bleu !  Puis il le fit courir autour de la tente du bandit.

 » Ce champion me ferait gagner toutes les courses !  » pensa l’homme méchant. Puis l’animal ralentit sa course et s’arrêta. Il l’invita à monter. Mais lorsqu’il fut sur son dos, il reprit sa course folle. Enfin le dromadaire grandit et s’allongea. C’était maintenant un énorme serpent des sables qui se déplaçait en plongeant sa tête sous le sable.

 » Arrête !  » dit l’homme en crachant du sable. Mais le serpent ne l’écoutait pas et arrivait dans la mer.

 » Arrête! Je ne sais pas nager !  » hurlait le voleur. Mais le serpent plongeait dans les vagues. Puis il se transforma en dragon et il emporta l’homme dans les airs en le tenant par ses griffes.

 » Tu veux roujours descendre ?  » lui demanda le dragon.  » Si tu le veux rend le petit dromadaire blanc!  » ajouta-t-il.

 » Pose moi à terre et je vais le rendre !  » répondit le voleur.

Arrivé près d’Aladin, le dragon reprit sa forme de bon génie.

 » Il ne te reste qu’une chose à faire ! nettoyer tous les dromadaires !  » ordonna-t-il au voleur.

Et l’homme furieux s’exécuta. Jasmine fut heureuse de retrouver le petit animal. Aladin lui offrit une musique pour le faire danser. Tous les amis d’Aladin et Jasmine étaient enfin réunis pour leur mariage !

Ecrit et publié par Chantal Flury le 14 Décembre 2010, d’après un film de Disney.background-2008_039.jpg

 

 


Autres articles

Répondre

L'Encre de Phoebé |
"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amour, Beauté, Paroles, Mots.
| Les Ailes du Temps
| David Besschops