Une sorcière.

          W LA BEFANA


Archive pour septembre, 2010

L’ANNIVERSAIRE DE BOBBY.

L'ANNIVERSAIRE DE BOBBY. dans Divers contes et poésies. uzeg06py8v6znn20 dans Divers contes et poésies.

L’ANNIVERSAIRE DE BOBBY.

La famille Lapin est pauvre mais Maman a réussit à économiser pour acheter un cadeau à Bobby pour son anniversaire.

 » Un cadeau pour toi !  » lui dit-elle.

Bobby impatient ouvre son cadeau et découvre une magnifique pièce d’or.

 » Merci !  » s’exclame Bobby.

Le shérif au même moment entre dans la maison.

 » J’entends parler d’or ici ?  Justement je collecte des impôts pour mon prince Jean ! Quelle aubaine !  » dit le shérif.

 » C’est mon cadeau d’anniversaire ! Ne me le prenez pas !   » s’écrie Bobby.

 » Tu le crois ! Tout l’argent du village appartient à notre nouveau souverain ! Ta pièce est abimée mais c’est de l’or ! Je te la confisque.  » gronde le shérif.

Lorque le shérif est parti, Bobby regarde en pleurant sa boîte vide.

A ce moment Robin des Bois fait son entrée et lui demande la raison de ses larmes.

 » Le shérif m’a confisqué ma pièce d’or !  » dit Bobby.

 » Sèche tes larmes ! je t’ai apporté un cadeau d’anniversaire.  » répond Robin des Bois.

 » Un arc et des flèches ! Je pourrai chasser avec toi dans la forêt ! « 

 » Je serai un bon archer comme Robin !  » dit Bobby en montrant son arc à sa famille.

 » Il lui faut un chapeau !  » ajoute Robin.

Et Robin met un chapeau sur la tête de Bobby :

 » Il te va très bien !  » clame-t-il.

Puis Robin emmène Bobby près du château. Il lui apprend ici à tirer à l’arc. Bobby apprend vite.

De l’autre côté le prince Jean est allongé sur un radeau. Il se repose. C’est l’heure de son bain de soleil.

Bobby bande son arc, la première flèche arrive trop bas sur la cible. La deuxième arrive à côté de la cible. La troisième part trop haut. Elle franchit le mur en bois qui le sépare du prince Jean. Et arrive sur le radeau du prince.

Le prince et son conseillé apeurés sautent à l’eau.

 » Je me noie. Au secours !  » hurle le monarque.

Robin et Bobby entendent les cris.

 » Courons nous cacher. Il y a un problème !  » dit Robin.

 » Qui a tiré cette flèche !  » demande le prince Jean et il regarde par dessus le mur.

 » Êtes vous sain et sauf ! Séchez-vous maintenant !  » dit Robin en se moquant de lui.

Le prince Jean est furieux. Il appelle le shérif.

 » Retrouvez Robin ! Il a osé m’attaquer ! Et mettez le en prison !  » ordonne le prince Jean.

 

 

Le shérif et ses gardes exécutent les ordres. Ils fouillent la forêt. Mais ils reviennent bredouilles.

Robin, en effet, connait des cachettes sûres.

Lorsque le shérif et ses gardes rentrent au château, Robin et Bobby sortent de leur cachette. De plus, il pense que Bobby doit absolument récupérer sa pièce… Leur plan est arrêté et ils se séparent.

Loin de là, Petit-Jean rencontre un marchand ambulant qui vend des gâteaux.

 » Ma bourse remplie d’or contre tes gâteaux  » dit Petit-Jean. Le marchand accepte.

Petit-Jean et le marchand échangent leurs vêtements. Et Petit-Jean part en direction de la ville. Il doit s’approcher de la fenêtre du prince Jean. Il arrive près du château et distribue ses gâteaux à la population à titre gratuit. Le prince Jean l’observe de sa fenêtre.

 » Ce marchand de gâteaux est riche car il se permet de les donner…  » constate le prince Jean.

 » Il ne peut pas être aussi riche que vous.  » affirme son conseiller.

Le prince Jean fait appeler Petit-Jean.

 » Brave homme, tu n’as pas besoin de gagner ta vie ?  » demande le prince.

 » Non, j’ai beaucoup d’argent. Je le cache dans la forêt de Sherwood. Vous voulez le voir ? Je peux vous montrer où il se trouve. Robin ne l’a jamais trouvé !  » affirme Petit-Jean.

 » Quand je verrai cet argent, je lui prendrai !  » pense le prince Jean.

Avide d’argent, le prince Jean monte dans son carrosse, chargé de tout l’or qu’il possède.

 » Vous ne devriez pas, prince, emporter votre fortune partout où vous allez !  » dit Triste Sire.

 » J’aime trop mon argent pour m’en séparer. Ici, il est en sécurité ! Le shérif et ses gardes me protègent !  » répond le prince.

 » Allons en route !  » ordonne le Prince Jean.

Arrivés dans la forêt, ils rencontrent un magicien ambulant.

 » Bonjour. Un tour de magie ?  » propose Robin qui n’est que ce magicien.

 » J’adore la magie !  » s’écrie le prince Jean.

 » Soyez prudent !  » le prévient Triste Sir.

 » Donne lui un écu shérif !  » ordonne le prince.

Le shérif fouille dans sa poche et en prend la pièce d’or qu’il a prise à Bobby. Et il la donne au magicien.

 Petit-Jean qui est monté aussi dans le carrosse tend le bras et crie :

 » Robin des Bois arrive ! Cachez votre or ! « 

 » Mais où ?  » demande le prince Jean.

 » C’est un piège !  » dit Triste Sir

 » C’est stupide ! Cet homme semble honnête !  » rétorque le prince Jean.

 » Je connais un coin. Confiez-moi votre or. Je le cacherai près du mien ! dit Petit-Jean.

Le prince tend alors ses sacs d’or à Petit-Jean et vide son carrosse. Petit-Jean emporte les sacs dans la forêt.

 » Courez shérif ! Capturez Robin !  » s’indigne le magicien.

 » Rendez ma pièce d’or !  » dit le shérif au magicien.

 » Plus tard !  » ordonne le prince Jean.

Le shérif et ses gardes s’élancent à la poursuite de Robin. Le magicien se dévêt alors et le prince Jean voit alors apparaître son pire ennemi Robin des Bois. Il crie effrayé :

 » Robin des bois ! « 

Robin s’enfuit avec Petit-Jean. Quand le shérif revient, il demande où est passé le magicien.

 » Malheur ! Pourquoi Robin s’acharne-t-il contre moi ? Je ne fais que voler l’argent des pauvres !  » pleurniche le prince Jean.

Robin des Bois ne garde pas l’argent. Il va au village et le rend aux pauvres gens. Robin donne un sac d’or à la Famille Lapin. Il apporte également un gâteau d’anniversaire.

 » J’ai quelque chose pour toi !  » dit-il à Bobby en lui tendant sa pièce d’or.

Bobby est heureux ! Robin est décidément le héros de la forêt pour les pauvres gens.

Conte écrit et publié par Chantal Flury le 27 Septembre 2010, d’après un film de Disney.background-2008_039.jpg

L'Encre de Phoebé |
"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amour, Beauté, Paroles, Mots.
| Les Ailes du Temps
| David Besschops