Douce nuit.

                      voir l'image en taille réelle


Archive pour février, 2010

BABAR.

BABAR. dans Babar. 478[1]vélo tandemvélo tandem

BABAR DANS LA COURSE.

Comme chaque année, il y a une grande course de tandems à Célesteville. Tous les concurrents attendent le signal de départ. Une foule importante est venue encourager les sportifs. Ils sont nombreux.

Sur la ligne de départ, il y a l’équipe des girafes, des gorilles puis celle des panthères. Et encore celle des rhinocéros avec Rataxès et son fidèle serviteur Basile.

A vos marques… Prêts…Partez… Et que le meilleur gagne !

Les panthères sont en tête et elles sont prêtes à tricher pour gagner la coupe… Pour faire perdre les autres concurrents, elles ont inversé le sens des panneaux de direction avant le départ.

 » Et le tour est joué. Les candidats à la course vont aller à gauche au lieu d’aller à droite !  » dit l’une d’elles.

 » Et ils iront droit dans le fleuve !  » ajoute l’autre en riant.

Tous les concurrents sont tombés dans l’eau, excepté Babar et Rataxès, qui connaissent bien la route. Mais les panthères n’abandonnent pas la partie. Elles déversent de l’huile sur la chaussée…

 » Attention !  » crie Babar à Arthur qui essaie de freiner.

Mais c’est trop tard et les deux amis font une chutes.

 » Aïe! ouille!  » pleurent Rataxés et Basile qui sur un autre tandem sont aussi tombés.

Catastrophe ! Arthur et Basile sont un peu assommés. ILs sont obligés d’arrêter la course.

 » Et voilà… Sans Basile, je suis seul. La coupe n’est pas gagnée !  » se lamente Rataxès.

 » Et si nous faisions équipe tous les deux ?  » propose Babar à Rataxès.

 » D’accord.  » répond Rataxès.

 » En route alors ! Et pour gagner la coupe !  » dit Babar en grimpant sur le tandem.

Babar et Rataxès pédalent à toute allure et rattrapent rapidement les panthères. Puis ils sont côte à côte.

 » Vous n’avez pas honte d’être aussi tricheuses !  » hurle Rataxès en colère.

Toujours sur son tandem, il se saisit de l’une des panthères.

 » Non, Rataxès ! Tu nous déséquilibres !  » crie Babar.

Trop tard… Les deux tandems percutent un arbre.

 » Maintenant personne ne gagnera !  » dit Babar en regardant son vélo.

Mais que voit-il arriver au loin… Arthur et Basile remis de leurs émotions qui foncent à grande vitesse.

 » Vas-y, Arthur ! Rattrape ces tricheuses !  » crie Babar.

 » Fonce !  » hurle Rataxès à Bazile. Bravo ! Ils ont gagné ! Les panthères sont très en colère…

Hourra ! Hourra ! Vive Arthur et Basile !

BABAR ET LE GEANT.

478[1] dans Babar.   dirigeable-20Gif ChampignonGifs

Babar et sa famille sont au-dessus de la mer en ballon.

 » On dirait qu’une tempête se lève !  » dit Babar.

Tout à coup, le vent envoye la montgolfière sur une île.

 » Attention ! On va tomber !  » s’écrie Pom.

Heureusement des champignons géants ont amorti leur chute et personne n’est blessé.

Les fleurs sont aussi géantes. Céleste les trouve magnifiques. Content tout le monde danse.

Tout est grand sur cette île.

 » Regardez ces papayes géantes !  » s’écrie Alexandre subjugué.

 » Elles sont délicieuses…  » approuve Céleste.

Mais il y a d’un seul coup des bruits bizarres.

 » Qui est là ?  » interroge Babar.

Aussitôt de jolies fées florales sortent de l’ombre. Elles scintillent au soleil.

Captivée par les fées, Flore s’éloigne malgré les appels de Babar et soudain elle tombe dans un trou au fond duquel dort un géant.

Babar et Céleste recherchent Flore qu’ils ne voient plus. Mais tout à coup, des énormes bruits de pas les font trembler. C’est le géant qui approche. Céleste et les enfants fuient mais Babar stoppe pour se battre ! D’un geste le géant le jette à terre.

Zéphir recherche Flore sans succés. Mais le géant revient et cueille quelques fleurs.

 » Il détient certainement Flore prisonnière !  » se lamente Céleste.

A l’intérieur de la grotte, Flore admire le joli bouquet de fleurs que le géant lui a apporté.

Babar demande aux fées de le conduire à l’entrée de la grotte.

 » Nous allons vous montrer un endroit où poussent des fleurs somnifères. Si le géant les respire, il s’endormira.  » dirent les fées en coeur.

 » C’est une excellente idée !  » pense Babar.

En entendant résonner le tambour de Babar, le géant sort de sa grotte. Babar et Céleste l’entraîne jusqu’au champ de fleurs somnifères. Lorsqu’il arrivent, Babar et Céleste soufflent de toutes leur force sur le pollen.

 » Regardez ! Il s’endort !  » s’exclame Pom qui les a suivi.

Et le géant tombe endormi sur le sol.

Babar se précipite pour attraper Flore qui est heureuse de retrouver sa famille.

Mais le géant pendant ce temps s’est réveillé.

 » Attention !  » s’écrie Tom.

Et Flore rit aux éclats en leur apprenant que le géant cherchait simplement à être leur ami. Et même qu’il allait les aider à quitter l’île !

Babar comprend alors que le géant n’est pas méchant et il organise une grande fête sur la plage en l’honneur de leur nouvel ami.

Histoire écrite et publiée le 28 Février 2010 par Chantal Flury, d’après une histoire de chez Hachette.background-2008_039.jpg

 

La lecture.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

WINNIE : A LA DECOUVERTE DE LA MAISON DES ANIMAUX.

Ursus arctos ; Aspe, Pyrénées, France

WINNIE: A LA DECOUVERTE DE LA MAISON DES ANIMAUX.

A CHACUN CHEZ SOI.

Ah ! Qu’il fait bon avoir un toit, une maison ou un petit nid douillet !

LA MAISON D’UN GOURMAND.

Ursus arctos ; Aspe, Pyrénées, France

 » Dans ma maison au creux d’un arbre, il y a tous mes délicieux pots de miel !  » dit Winnie.

LA HUTTE DE BOURRIQUOT.

WINNIE : A LA DECOUVERTE DE LA MAISON DES ANIMAUX. dans Porcelet, Bourriquot, Tigrus, Lapinus, Winnie. to_ane-14671

La maison de Bourriquot est une hutte sans porte et sans fenêtre.

TERRIER DOUILLET.

uzeg06py dans Porcelet, Bourriquot, Tigrus, Lapinus, Winnie.

 » J’adore être à mon domicile. Quand j’ai fini de jardiner, je me repose dans mon terrier.  » dit Lapinus.

UNE MAISON A ETAGE.

 » J’habite dans un arbre creux et ma maison a plusieurs étages  » dit Porcelet.

POURQUOI UNE MAISON ?

200px-Kangaroo_and_joey03

Une maison c’est confortable et c’est utile pour plein de raisons !

UNE MAISON POUR TOUTE L’ANNEE.

Aperçu de l'image

Le blaireau habite un grand tunnel sous terre. Il y dort le jour et sort la nuit pour trouver à manger.

UNE MAISON POUR FAIRE DES BEBES.

Nid tissé, suspendu du Ploceus castaneiceps.

Les oiseaux font un nid pour pondre des oeufs desquels sortiront des oisillons après avoir été couvés. Lorsque ces derniers partent les parents quittent aussi ce nid.

UN LIT POUR LA NUIT.

singe_1

Chaque soir, l’orang-outang fait son nid dans un arbre. Quelquefois, il pose une feuille sur sa tête pour se protèger de la pluie.

UNE MAISON POUR L’HIVER.

 

La marmotte creuse un terrier et se fait un lit de feuilles. Ensuite elle obstrue l’entrée et s’endort pour l’hiver !


ILS HABITENT SOUS TERRE.uzeg06pyComme Lapinus, de nombreux animaux installent leur maison dans des trous creusés sous terre : les terriers.

LE RENARD RUSE. k34098091Pour ne pas se fatiguer à creuser un terrier, le renard occupe quelquefois celui d’un autre animal.

 LA MAISON QUI N’EST JAMAIS FINIE.

  La taupe creuses sans s’arrêter toujours de nouvelles galeries. Elle recherche ainsi des vers de terre. Quand elle a terminé de creuser, elle rejoint ses petits qui se trouvent sur un nid de feuilles.NIDS D’ARTISTES.

 

Certains nids d’oiseaux sont de véritables oeuvres d’art. Mais les parents n’y sont que quelques mois par an avec leurs petits. 

 

NID SOLIDE.

bysvale

 

 

L’hirondelle fait son nid sous une poutre, avec de la paille, de l’herbe et des plumes. La boue lui sert de ciment.NID DOUILLET.

180px-Remiz_pendulinis_7La mésange rémiz tresse une sorte de poche sur une petite branche. Puis elle tapisse l’intérieur de fleurs et de laine.

 

 

 

NID COUSU.

 

 

 

250px-Basket_style_nest La fauvette couturière coud son nid dans une feuille. Son aiguille c’est son bec. Son fils est de la soie d’araignée.

 

NID DECORE.

L’oiseau satin peint son nid en bleu ezn mélangeant des fruits, de la salive et du charbon. Puis il le décore avec des fleurs.

 

 

GRANDES MAISONS POUR TOUS LES PETITS.

 

 

tigre_04Dans la nature, il existe des villes géantes peuplées d’insectes.

 

 

 LES TOURS DES TERMITES.

 

450px-Termite_Cathedral_DSC03570 Avec de la terre et de la salive, les termites bâtissent des tours dures comme de la pierre. Les plus hautes mesurent 18 mètres !

 

 

L’INCROYABLE USINE.

 

 

 

ruche-pernes-les-fontaines-france-1310723094-1282326 Nichée au creux d’un arbre, une ruche est une véritable usine où s’activent 100 000 abeilles ! Winnie ne se lasse pas de les regarder !

 

 

 

 

LA RUCHE BOURDONNANTE.

 

 

 

Rucher-2Dans la ruche, toute l’équipe travaille dur ; La reine pond et les ouvrières fabriquent le miel. Pour recueillir le miel, les hommes fabriquent des ruches de formes différentes.

 

IL Y A FOULE !

Ursus arctos ; Aspe, Pyrénées, FranceDans une fourmillière, il y a des chambres, un grenier et de long couloirs. 50 millions d’insectes y habitent !

 

UNE VIE DE FOURMI.

 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitLes ouvrières s’activent sans cesse. Elles entretiennent la fourmilières, nourrissent les bébés et s’occupent des reines.

 

LES MÂCHEUSES DE BOIS.

 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitLes guêpes construisent leur guêpier avec une sorte de carton qu’elles fabriquent en mâchant du bois.

 

 WINNIE, TU RÊVES.

 

 

 80-nid-guepesIl existe des guêpiers en forme de boule, de bouteille ou de bol.

 

 

LE ROI DES BÂTISSEUR.to_ane-14672La maison de bois de Bourriquot s’écroule dès qu’il y a du vent mais celle du castor est solide.

 

 

 

UN OUVRIER SAVANT.

castor

Pour construire sa maison, le castor fait tous les métiers : bûcheron, maçon et charpentier. Il utilise de la boue, des pierres, du bois.

 

 

UNE SCIE VIVANTE.

Le castor abat des arbres puis les découpe avec ses 4 dents de devant qui sont tranchantes.

 

 

UNE ÎLE ARTIFICIELLE.

Le castor plante ses bouts de bois coupés dans le fond d’une rivière. Puis il les recouvre de pierres pour créer une île.

 

 

DE BOUE ET DE BOIS.

250px-castor_canadensis

Par dessus il construit une hutte de branchages et de boue. L’entrée est sous l’eau. Chacun s’essuie les pattes en entrant.

 

 

MAISONS PORTABLES.

Ursus arctos ; Aspe, Pyrénées, France

Certains animaux n’ont pas à se construire une maison puisqu’il la porte sur le dos.

 

 

LA COQUILLE QUI FERME.

escargot

L’escargot habite dans sa coquille. S’il fait trop chaud, il y rentre puis la ferme avec une porte fabriquée avec sa bave !

 

 

SOLIDE CARAPACE.

gifs tortue

La carapace de la tortue est lourde et très solide. A la moindre peur, elle y cache sa tête et ses pattes.

 

 

COQUILLE D’EMPRUNT.

Le bernard-l’ermite naît sans coquille. Il s(installe dans une coquille abandonnée pour se protéger.

 

 

MAISONS VIDES.

Afficher l'image en taille réelle

Les coquillages trouvés au bord de la mer sont des maisons abandonnée.

 

 

 

 

LE COIN DES MOIS.

to_ane-1467

Dans la natiure, il y a des maisons d’animaux très différentes les unes des autres.

 

L’OURS BIENHEUREUX.

Ursus arctos ; Aspe, Pyrénées, France

L’ours passe l’hiver à dormir au fond d’une grotte sur un lit d’herbes.

 

NIDS FLOTTANTS.

IMG3

Les grèbes huppées font leur nid sur des radeaux de branches bâties sur l’eau.

 

NID D’OCCASION.

écureuil roux

L’écureuil qui trouve un nid abandonné, le répare, l’agrandit et s’installe.

 

CHACUN SA CHAMBRE.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

L’abeille osmie s’installe dans une coquille d’escargot vide. Elle y construit de petite chambre et pond un oeuf par chambre.

 

PIC ET PIC.

Afficher l'image en taille réelleLe pic-vert fait un trou dans un arbre et y construit son nid.

 

VIVE LE HAMAC !

 

 

Le loriot installe un hamac entre deux branches. Il y balance ses petits au gré du vent.

 

CONFORT SOUS LA MER.

Epinoche

Le poisson épinoche creuse dans le fond de la mer un tunnel qu’il tapisse d’algues très douces.

 

FIDELES AU NID.

2672_DSCN5643

Chaque printemps, les cigogne arrivent d’Afrique et retournent dans leur nid de l’année précédente.

 

 

BULLE DE BAVE.

poisson-perroquet-361509

Pour dormir en paix, le poisson perroquet s’entoure de bave.

 

UN DE A COUDRE.

 

Animalibrí.gif

Le colibri a le nid le plus petit du monde. Il mesure 2,5 cm de large.

 

 

AU TRAVAIL LES LARVES.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Les fourmis tisserandes cousent des feuilles d’arbre avec de la soie produite par leurs larves.

 

 

 

NICHOIRS POUR BEBE.

TUBE  D,OISEAUX

Pour aider les oiseaux à nourrir leurs petits, il faut leur mettre un nichoir artificiel.

 

LA MAISON DU CHIEN.

niche

Le chien dort dans sa niche, une petite maison avec un toit et une porte.

Ursus arctos ; Aspe, Pyrénées, France

Une maison protège et tient chaud, on s’y trouve bien entre amis !

Conte écrit et publié le 13 Février 2010 par Chantal Flury d’après une histoire de chez Hachette.background-2008_039.jpg

 

 

CLOCHETTE ET LA PIERRE DE LUNE.

la fée clochette en colèreCLOCHETTE ET LA PIERRE DE LUNE. dans La fée clochette. s_u_01_10152_01_06

CLOCHETTE ET LA PIERRE DE LUNE.

L’automne arrivait. Clochette devait récolter la poudre magique qui tombait de son arbre. De plus, pour célébrer l’arrivée de l’automne, les fées organisaient une grande fête. Alors un nouveau sceptre devait être créé et c’est Clochette qui avait été choisie pour le fabriquer. On lui remit la pierre de lune qui devrait le décorer. La lune bleue lorsqu’elle serait haute, traverserait la pierre et il pleuvrait de la poussière de fée. Et ainsi l’arbre magique vivrait toujours. Néanmoins, il avait été précisé à Clochette que la pierre de lune était fragile.

Lorsque Clochette expliqua à Terence, qu’elle a été désignée, son ami désira l’aider à le réaliser. Dès le lendemain, il lui prépara un petit déjeuner et le soir en arrivant du travail, il lui déposa divers objets.

Clochette se mit au travail. Tarence était là pour la conseiller. Mais tout à coup elle le trouva collant et agaçant ! Mais elle faisait du mieux qu’elle put pour lui cacher. De son côté, Terence s’occupait de tout.

Clochette termina le sceptre et c’était le moment d’y mettre la pierre de lune.

 » Fais attention ! » lui dit Terence.

 » Je sais !  » dit Clochette agacée.

Térence n’arrêtait pas de lui donner des conseils et il l’agaçait de plus en plus.

Clochette plaça la pierre de lune sur le sceptre et le bout de la pointe qui devait la tenir cassa brusquement.

 » Je vais te chercher un objet pointu.  » ajouta Terence.

Ouf ! De la tranquillité pensa Clochette… Mais Tarence revint vite avec un compas. Clochette était si énervée de le voir revenir si vite qu’elle bouscula le compas qui atterrit sur le sceptre et le cassa en deux.

 » C’est de ta faute !  » cria-t-elle à Tarence qui ne comprenait pas pourquoi elle l’accusait.

Et il se mit en colère et il partit la laissant seule.

Clochette posa délicatement la pierre de lune sur un coussin mais maladroite elle fit tomber le compas sur la pierre qui se brisa en deux. Elle essaya de recoller les morceaux sans y parvenir. Alors elle décida d’aller demander conseil à la fée Marie. Elle la questionna sur où trouver une autre pierre, bien sûr sans lui dire que l’autre était cassée !

Mais Marie lui répondit :  » Mais voyons Clochette, cette pierre est unique ! Et l’arbre magique sans elle pourrait mourir ! « 

Clochette alors s’évanouit.

Une pièce de théâtre commença…

Une fée racontait comment le Miroir des Incantations avait le pouvoir d’exercer trois voeux… Au nord du Pays Imaginaire, dans une île perdue, tu trouveras de l’aide sous une voûte de pierre. Tu pourras franchir les montagnes mais tu devras payer les Trolls du vieux pont. A la fin du voyage, tu devras marcher sur le pont du bâteau qui y est amarré et qui ne coule jamais dans l’eau. Parmi l’or, les saphirs et les diamants qui s’y trouvent,  tes souhaits deviendront réalité !

Clochette, en l’entendant, se disait que c’était la solution à son problème. Elle devait trouver le Miroir des Incantations ! Elle alla demander de la poussière de fée à Térence pour accomplir son voyage. Mais Tarence lui rappela que chaque fée n’avait droit qu’à une dose de poudre magique. Et qu’il ne pourrait pas y avoir de passe droit. C’était le règlement !

 » Tu n’es pas un véritable ami !  » s’écria mécontente Clochette.

Clochette, de toutes les façons, n’avait pas le choix. Il fallait qu’elle trouve l’île perdue. Elle fabriqua un ballon dirigeable. Lorsqu’il fut terminé, elle utilisa la poussière de fée pour qu’il vole.

Le ballon traversait le ciel étoilé. Agacée par une luciole, clochette lança sur elle un bâton et fit tomber la poussière de fée. Heureusement cette dernière rattrapa le sac.

Clochette lui ordonna de partir. La luciole fit semblant de s’en aller et elle revint doucement éclairer la carte de route.

 » D’accord, tu peux rester… comment vais-je t’appeler ?  » se demandait Clochette.

 » J’ai trouvé, Flambeau !  » ajouta-telle.

Clochette aperçu l’île perdue et la voûte de pierre. Elle s’envola alors que Flambeau garderait le ballon. Mais hélas, elle avait mal vu : ce n’était que deux arbres entrelacés et non un arc de pierre ! Et tout à coup, le ballon s’éloigna.

La fée était accablée. Elle avait tout perdu : son ballon, sa poussière de fée et ses biscuits ! Térence était absent aussi seul Flambeau était à ses côtés.

De petits insectes montrèrent le chemin de la voûte de pierre à Clochette. La petite fée les remercia. Puis Clochette et Flambeau trouvèrent le pont des Trolls.

 » Partez ou nous vous transformons en saucisses !  » dit le plus petit des Trolls.

 » Non, en gâteaux pour le thé !  » ajouta le plus grand.

Les deux Trolls commencèrent à se quereller… Clochette et Flambeau, pendant qu’ils étaient occupés, franchirent prestement le pont. Ils parvinrent à une grande plage dorée. Un bateau se trouvait devant eux. Clochette n’avait plus qu’à se saisir du Miroir des Incantations. Elle pourrait ainsi réparer la pierre de lune ! Ils montèrent toutes deux sur le bateau.

Le bateau était délabré et effrayant. A chaque fois que Clochette et flambeau avançaient, il craquait… Dans la cabine du capitaine, les deux amis trouvèrent un trésor ! Et au milieu se trouvait le Miroir des Incantations !

 » J’aimerais Flambeau que tu ne fasses plus de bruits !  » s’écria Clochette. Et le bourdonnement cessa aussitôt. Clochette venait de gaspiller, furieuse, un souhait !

 » Flambeau regarde ce que tu as fait !  » Elle accusait à nouveau quelqu’un d’autre ! Un deuxième souhait avait été utilisé… Clochette était anéantie :  » Si seulement Térence était là ! « Le troisième souhait allait être réalisé et il n’en restait plus pour aider Clochette !…

«  Je suis ici !  » répondit Térence. Il avait volé jusque là, grâce à une double ration de poudre magique et violer ainsi les interdits. C’était un véritable ami.

Térence ramena Clochette et flambeau jusqu’au ballon. Ils travaillèrent toute la nuit pour réparer le sceptre brisé, emporté par Térence. Pendant ce temps la lune bleue se levait…

Dans la vallée des fées tout était prêt pour la fête. Clochette arriva en ballon dirigeable. Et en arrivant elle dit :

 » Votre majesté ! Mesdames et Messieurs, admirez le sceptre d’automne ! « 

Quel drôle d’objet !…  Clochette l’avait fabriqué avec le sceptre cassé, les morceaux de pierre de lune et le cadre du miroir magique…

Clochette espérait très fort que ça allait marcher…

Les rayons de la lune bleue touchèrent le sceptre… Et des tonnes de poussière de fée tombèrent ! Clochette, fée bricoleuse, avait réussi !… Mais elle n’y serait jamais parvenue sans de vrais amis…

Conte écrit et publié le 06 Février 2010 par Chantal Flury, d’après un film de Disney.background-2008_039.jpg

 

L’AUTEUR:CHANTAL FLURY.

     L'AUTEUR:CHANTAL FLURY. dans L'auteur:Chantal Flury. 28433_103406206372723_100001100318296_25692_384398_n

En mai 2010.

photosjanvier2009007.jpg

 Sanary-sur-Mer près de Toulon (83), en 2009, où je me rends régulièrement pour m’évader depuis de nombreuses années … une ville et des habitants que j’adore !…

C’est la fête !

           C'est la fête ! dans Images pour enfants. 2f76e256

                                      Bon anniversaire à Karine !

L’ANNIVERSAIRE SURPRISE DE WINNIE.

Ursus arctos ; Aspe, Pyrénées, FranceImage hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit   L'ANNIVERSAIRE SURPRISE DE WINNIE. dans Porcelet, Bourriquot, Tigrus, Lapinus, Winnie. 140px-Runny_hunny

L’ANNIVERSAIRE SURPRISE DE WINNIE.

Ce jour là, il y a beaucoup de soleil. Les abeilles se promènent autour de la maison de Winnie. Winnie pendant ce temps fait sa gymnastique.

 » Je commence à être fatiguée, je fais une petite pause !  » dit Winnie.

Winnie ouvre son placard pour attraper son pot de miel.

 » Je vais m’asseoir, sous le ciel bleu, pour mieux le déguster ! « 

Et aussitôt Winnie sort de la maison. Aujourd’hui c’est son anniversaire et elle décide de prendre une double portion de miel. Et en voulant racler le pot, Winnie s’aperçoit qu’elle n’a plus de miel ! La seule solution pour remplir son pot, aller en chercher !

Mais, comme c’est aujourd’hui son anniversaire, des amis risquent de venir lui souhaiter. Elle veut être là à leurs arrivées. Sinon ils repartiraient sans la voir…

Porcelet, pendant ce temps, se réveille gaiement.

 » Quel cadeau peut-il faire à son amie Winnie ?  » se demande-t-il. Et il pense aussitôt à du miel ! D’ailleurs, il sait où se trouve un grand arbre, où le miel se trouve caché, gardé par des abeilles, prêtes à le défendre…

Porcelet munit d’outils utiles : un filet à papillon et une pomme de pin se prépare à quitter la maison. Il se rend d’abord chez Maman-Gourou pour lui demander de venir. Elle est entrain de balayer sa maison et que Petit-Gourou saute dans le jardin.

 » Bonjour Porcelet. Je suis presque prête.  » s’écrie Maman-Gourou en l’apercevant.

Maman-Gourou est décide d’emporter au passage en passant dans le jardin, un seau de pinces à linge.

 » Viens Petit-Gourou, c’est l’anniversaire de Winnie ! « 

Ils vont maintenant chercher Tigrus. Porcelet l’appelle en criant mais personne ne répond. Puis un grand bruit et voilà Tigrus qui sort de derrière le buisson. Il saute partout.

 » Tu vas être essoufflé, Tigrus!  » dit Maman-Gourou.

Tigrus précise qu’il n’a pas besoin d’emporter quelque chose. Et lers trois amis prennent la route…

Lapinus habite tout près de là.

 » Bonjour, Lapinus ! C’est l’anniversaire de Winnie ! Viens avec nous !  » annonce Porcelet.

 » J’arrive tout de suite !  » répond Lapinus.

 » Lapinus aurais-tu un récipient pour le miel ?  » demande Porcelet.

Il réfléchit puis disparait derrière la maison. Puis il revient avec un grand pot.

 » C’est énorme !  » s’écrie Petit-Gourou.

Pendant ce temps Winnie attend. Ses amis ne sont pas venus la voir.

 » Je pensais que l’on viendrait me souhaiter mon anniversaire… J’aurais aimé savoir que l’on pensait à moi.  » murmure Winnie.

Et l’estomac de Winnie réclame…

 » Je pars chercher du miel. Tant pis, je ne serai pas à la maison mais j’ai besoin de miel !  » pense Winnie.

La maison de Jean-Christophe est proche. Mais il est à l’école et Porcelet, Maman-Gourou, Petit-Gourou décident d’aller le chercher. Tigrus et Lapinus eux iront chez Bourriquot.

En arrivant près du ruisseau, Petit-Gourou et Tigrus ne résistent pas à l’envie de jouer. C’est à celui qui jettera le bâton ou la pomme de pin le plus loin. La pomme de pin, lancée par Tigrus, flotte sur l’eau mais le bâton de Petit-Gourou est plus rapide.

 » J’ai gagné !  » s’écrie Petit-Gourou. Déçu, Tigrus rétorque qu’ils ont déjà perdus trop de temps et qu’ils doivent repartir.

Bourriquot est dans sa maison en train de manger des chardons. Il pense à l’anniversaire de Winnie. Soudain, il est interrompu par une boule orange et noire. Tigrus saute sur le dos de Bourriquot. Et ils s’en vont tous ensemble.

A l’autre bout de la forêt, Winnie est perturbée. Son ventre réclame du miel. Elle s’est levée et fait le tour de son arbre en réfléchissant.

 » Peut-être mes amis sont-ils de l’autre côté ?  » se demande-t-elle. Mais de l’autre côté, il n’y a personne. Winnie est déçue et elle a très faim.

Pendant ce temps, les amis de Winnie avancent. La route est longue pour aller chercher Maître Hibou dans la forêt.

Arrivés à sa maison, Porcelet sonne à la porte. Maître Hibou apparaît aussitôt.

 » J’écrivais une carte d’anniversaire à Winnie. Mais allons-y. Je suis prêt.  » dit Maître Hibou.

Winnie, de son côté, a pris une résolution… Elle a faim mais surtout personne n’a pensé à son anniversaire. Et elle pense qu’elle doit rappeler cette date à quelqu’un et décide d’aller chez Porcelet.

De l’autre côté de la forêt, ses amis arrivent à l’arbre à miel. Maître Hibou s’est posé sur une branche pour observer les abeilles. Elles ne sont pas agressives.

 » Il y a beaucoup de miel mais il est tout en bas? Comment le mettre dans le pot de Lapinus ? «  demande Porcelet.

Personne n’a de réponse. Puis Porcelet intervient encore :  » Le filet à papillons a un long manche qui peut atteindre le fond du trou. Utilisons le !  »

 » Et mettons le seau dans le filet !  » ajoute Maman-Gourou.

 » Faisons une pyramide en montant chacun sur les épaules de l’autre. Je pourrai atteindre le miel. Puis Maître Hibou, l’emportera en volant.  » propose Porcelet.

 » Porcelet ! Porcelet !  » crie Winnie, devant la maison de son ami, mais personne ne répond. Chez Lapinus de même. Elle se sent très triste.

 » Allons chez Bourriquot. Il sera chez lui !  » pense Winnie. En passant près du ruisseau, elle voit la pomme de pin, qu’elle récupère pour l’offrir à Porcelet.

Pendant ce temps, Porcelet a atteint le sommet de l’arbre. Il entre dans le trou où se trouve le miel. Il a du mal à tenir le seau.

Les amis commencent à s’organiser et après l’avoir rempli, Porcelet le descend à Maman-Gourou et Lapinus qui attendent au pied de l’arbre.

Tigrus s’amuse avec Petit-Gourou.

Le seau est presque plein. Mais il est difficile de le déplacer.

 » Nous devons l’avancer en le tournant.  » explique Lapinus.

Winnie a presque renoncé à l’idée de trouver ses amis. Maître Hibou n’est pas là non plus. Elle se dirige vers l’arbre à miel. Elle regarde dans le trou et déception ! Il n’y a plus de miel. Elle est triste…

Près de la maison de Winnie il y a de l’agitation :

 » Joyeux anniversaire, Winnie !  » crient des voies heureuses mais… pas de réponse… Petit-Gourou et Tigrus font le tour de la maison. Il n’y a personne…

 » Pourvu qu’elle ne pense pas qu’on l’a oubliée ?   » dit Porcelet.

Tout à coup, ils entendent un bruit. Tigrus bondit !

Tigrus dit surprise Winnie qui arrive.

  » Bon anniversaire, Winnie. » Alors, tous se poussent pour laisser apparaître le pot de miel.

Winnie est si contente, qu’elle ne sait plus que dire.

 » Bon anniversaire, Winnie !  » s’exclame Jean Christophe, un paquet rouge à la main.

Winnie ouvre le cadeau de Jean-Christophe :  » Un coeur de miel !  » s’écrie-t-elle. Merci. Je suis si émue… Je pensais que tout le monde m’avait oubliée. »

 » Comment as-tu pu penser celà !  » répondent ses amis en coeur.

Conte écrit et publié par Chantal Flury le 01 Février 2010, d’après Disney.background-2008_039.jpg

 

 

 

L'Encre de Phoebé |
"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amour, Beauté, Paroles, Mots.
| Les Ailes du Temps
| David Besschops