LA SAINT-NICOLAS.

                         saint-nicolas41


Archive pour janvier, 2010

MINI-LOUP EST AMOUREUX.

MINI-LOUP EST AMOUREUX. dans Mini-Loup. 168b520846316b4e7c52b91a0bf060d2-300x300loup 07

MINI-LOUP EST AMOUREUX.

Mini-Loup arrive à l’école. Comme la cloche a sonné, il doit rentrer dans la salle de classe avec les autres élèves. Melle Biglu, la maîtresse est déjà là et veut présenter aux enfants une nouvelle élève : C’est une ravissante petite louve.

 » Bonjour, je vous présente une nouvelle élève qui s’appelle Louna. Elle suivra à partir d’aujourd’hui le programme de la classe avec vous.  » dit Melle Biglu.

 » Bienvenue Louna !  » s’écrient les enfants.

Et maintenant, les leçons peuvent commencer. Mini-Loup et ses amis découvrent des feuilles, des pinceaux et des pots de couleur. Ils vont faire de la peinture !

Ce matin, bien qu’il adore peindre, Mini-Loup est très distrait… Assis à côté de Louna, il n’arrive pas à se concentrer. Il est dans un état second et se sent bizarre…

L’heure de la récréation arrive et Mini-Loup se sent maintenant beaucoup mieux. Néanmoins, il est comme dans du coton et jette des oeillades vers Louna. Pendant la partie de Football, il se déconcentre…

 » Attention ! C’est le troisième but que tu laisses marquer ! Tu joues mal !  » lui crie Mini-Pic agacé.

 » Je sais, il est amoureux de la nouvelle !  » s’esclaffe Anicet.

 » Mini-Loup est amoureux de Louna ! Mini-Loup est amoureux de Louna !  » clament en coeur Mini-Pic, Anicet et Doudou.

 » C’est faux !  » marmonne Mini-Loup gêné. Mais en lui-même, il reconnait qu’en voyant Louna, il perd tous ses moyens.

Pendant ce temps, la petite louve joue et elle ne prête pas attention à Mini-Loup. Alors, il s’approche d’elle, mais il est tellement troublé qu’il ne voit pas un caillou dépasser, qu’il trébuche, se prend dans un élastique et tombe juste devant Louna.

 » Tu vas faire tes bêtises ailleurs !  » lance Louna mécontente d’avoir raté son saut.

Pour se rattraper Mini-Loup essaye d’attirer son attention toute la journée. Mais il ne fait que des bêtises et les catastrophes s’accumulent.

Louna est de plus en plus irritée !

L’école finie, Mini-Loup l’attend près de la sortie. Mais Louna passe devant lui sans le regarder…

Mini-Loup rentre à son domicile. Il est très malheureux. A table, il mange peu et sans dire un mot, il monte dans sa chambre.

Maman-Loup va le voir inquiète :  » Tu n’es pas malade Mini-Loup ?… « 

Mini-Loup se met alors à pleurer.

 » Raconte tes problèmes… » lui demande Maman-Loup.

 » Il y a une nouvelle qui s’appelle Louna à L’école… Elle est très jolie… Mais elle ne me regarde même pas ! « 

Et Mini-Loup pleure de plus belle…

 » Ne pleure pas. Nous allons arranger ça ! Je pense qu’il faudrait que tu lui fasses plaisir en lui offrant un dessin ou en lui écrivant un poème ou encore en lui cueillant un bouquet de fleurs ou enfin en lui donnant un de tes jouets.  » précise Maman-Loup.

Mini-Loup trouve l’idée du jouet excellente.

 » Du calme…une seule chose à la fois…D’abord, pourquoi ne commencerais-tu pas par un joli dessin ? « 

Mini-Loup a toute la nuit pour réfléchir…

Le lendemain matin, Mini-Loup en se réveillant s’enferme dans la salle de bain. Il veut être le plus beau ! Il se lave, se frotte, se brosse… Il emprunte du parfum à sa maman . Un coup de peigne et il est prêt à partir à l’école.

 » Tu es magnifique aujourd’hui !  » lui dit Papa-Loup.

Un bouquet de fleur et un dessin enveloppé d’un ruban rouge sous le bras, Mini-Loup attend inquiet Louna près de la forêt.

Lorsqu’elle apparaît, son coeur bat à rompre. Encore fâchée Louna fait la moue. Mais séduite par le bouquet et l’air soumis de Mini-Loup, elle sourit.

 » C’est pour moi ces fleurs ? Et ce papier aussi ?  » lui demande-t-elle. Et après avoir lu le poème, elle ajoute   » C’est gentil ! Continuons le chemin ensemble !  »

Mini-Loup est ravi. Et toute la journée, il est sage comme une image. Melle Biglu est étonnée par son comportement.

 » Tu es très attentif aujourd’hui, Mini-Loup  » constate Melle Biglu.

Pendant la récréation Mini-Loup laisse Mini-Pic et Anicet et joue à la marelle avec Louna et Muche. A la fin de la partie, Louna s’approche de lui et lui donne un gros baiser sur la truffe ! Surpris, Mini-Loup en tombe en arrière.

Quand la fin de l’école arrive, Mini-Loup refuse de jouer à la partie de football organisée par toute la classe. Il doit raccompagner Louna.

Louna et Mini-Loup s’éloignent main dans la main…

Ils marchent un peu…Ils se retrouvent devant une grosse flaque de boue. Alors Mini-Loup prend son élan et saute dedans. Il éclabousse tout, y compris Louna. Puis Mini-Loup attend avec inquiétude sa réaction…

Louna a un visage sévère puis elle se met à lui sourire :  » Décidément, Mini-Loup, tu ne changeras jamais ! « 

 

Conte écrit et publié par Chantal Flury le 31 Janvier 2010, d’après une histoire de Philippe Matter.background-2008_039.jpg

 

Une princesse.

              voir l'image en taille réelle

BABAR.

BABAR. dans Babar. 478[1]123gifs014 dans Babar.123gifs022

BABAR SUR L’ÎLE DES PIRATES.

Babar et Céleste prennent beaucoup de plaisir à prendre leur petit déjeuner en mer. Pendant ce temps, les enfants pêchent.

 » J’ai l’impression que le temps devient menaçant ! «   constate Zéphir.

Elle a raison car une tempête est entrain de se lever. Les vagues sont si grosses que le bateau chavire…

«  Montez sur cette planche, vite !  » crie Babar.

 » Que va-t-il nous arriver ?  » demande Flore apeurée. D’un seul coup, ils aperçoivent un navire qui passe au loin. Ils sont sauvés !

Mais hélas leurs sauveteurs sont des pirates. Néanmoins le capitaine semble gentil avec eux.

 » Pour fêter votre arrivée, nous allons préparer une fête.  » s’exclame le capitaine.

Puis il les conduits pour visiter la cachette de son trésor. Il montre un coffre dont-il est fier !

 » Je l’ai volé au Calamar géant. Et quand il a voulu le reprendre, je lui ai fait peur et il est parti tout tremblant ! « 

Arrivés au dessert, Babar raconte aussi une histoire…

 » C’est l’histoire de la guerre entre les éléphants et les rhinocéros…  » commence Babar. Dès qu’elle est terminée, le capitaine veut en entendre une autre. Et ainsi de suite !

 » J’adore vos histoires, Babar, je ne vous laisserai plus repartir ! « 

De retour dans leur chambre, Babar et Céleste décident que la nuit tombée, ils s’échapperont car le capitaine ne cesserait jamais de lui demander toujours plus d histoires et ne les laisserait plus s’en aller.

Ils marchent à la queue leu leu dans le couloir. Babar décroche une corde qui pend après un mur. Ils descendent et ils sont brusquement précipités dans un passage secret. C’est une grotte marine qui permet au capitaine de fuir en cas de danger imminent. L’un après l’autre, ils grimpent sur un canot et lorsqu’ils sont tous montés, Babar se met à ramer.

Mais bientôt, ils aperçoivent le bateau du Calamar géant. Il veut profiter de la nuit pour tuer ses ennemis. Babar décide alors de faire demi-tour.

 » Le capitaine et son équipage, nous ont sauvé la vie ! Nous ne pouvons les abandonner au danger !  » explique Babar.

Arrivé au bateau, il va voir le capitaine et lui explique ce qui se trame. Le capitaine a du mal à croire cette histoire mais sur la plage il est obligé d’admettre que nos amis ne lui ont pas menti.

 » L’heure de la vengeance est arrivée !  » marmonne le Calamar.

Pom, Flore et Alexandre remarquent que le capitaine est moins courageux qu’il ne le contait. Mais ce dernier ne veut pas passer pour un poltron. Il s’élance sur le Calamare qui le capture dans ses puissantes tentacules !

Mais Babar intervient. Il souffle alors avec sa trompe du sable pour repousser l’ennemi. Et toute la famille s’y met envoyant le Calamar au milieu de l’océan.

 » Je suis un grand pirate !  » s’écrie le danger fini le capitaine.

Babar raconte alors au capitaine que c’est en voulant fuir qu’ils ont vu les manigances du Calamar.

 » Vous avez fait demi-tour rien que pour moi ? «  interroge le capitaine et il est très ému et leur donne son amitié.

Et il ajoute :  » Je vous laisse repartir mais je serai toujours là, si vous avez besoin de moi ! « 

En s’éloignant, les enfants font de grands gestes d’au-revoir à leur nouvel ami.

BABAR ET LA MYSTERIEUSE CARTE D’AVENTURES.

 

 

metiers_du_cirque_02478[1]

 

Pom, Flore et Alexandre aperçoivent un cirque qui vient de s’installer à Célestville. Ils veulent le voir. En courant, ils bousculent Babar et Céleste et arrivent au milieu des fanfares.

Babar est très mécontent de cette attitude et les envoie nettoyer le grenier. Une vraie corvée !

En déplaçant un carton, Flore fait rouler une carte mystérieuse. Elle la prend et va voir Babar pour obtenir des explications. »

… Avant que je devienne roi, seul dans la montagne, je suis tombé au fond d’un ravin. J’y ai fait la connaissance de Max, un magicien. Il était blessé et m’a demandé de livrer ce paquet avant le lever du soleil car il perdrait ses pouvoirs.  » dit Babar.

Babar réussit à sortir du trou avec l’aide des chevaux du magicien. Il se précipita vers la maison du destinataire du cadeau, un petit enfant paralysé. Il lui remit le paquet avant que le soleil ne se lève. Il avait respecté sa promesse. Quand l’enfant découvrit le paquet, il pleura de joie? C’était un vélo pour voler dans les airs !

Babar voulut rejoindre Max, sur son traîneau volant, mais une tempête s’est levée et l’a fait tomber sur le sol enneigé. Puis il vit arriver un paquet près de lui et l’enfant joyeux qui passait dans le ciel. Ce paquet était un cadeau de Max qui grâce à Babar n’avait pas perdu ses pouvoirs magiques. Il contenait une carte. Des pays y étaient dessinés… Et alors Babar entendit l’écho de la voix de Max dans la montagne : » Quand tu seras roi, tu devras organiser ce voyage !… » » Cette histoire est ancienne mais je ne l’ai jamais oubliée ! Et comme la carte est réapparue, il est peut-être temps que je fasse ce voyage ! De plus peut-être aussi y trouverons-nous le pays du bonheur ? Les enfants préparez vos bagages !   » précise Babar.Babar fait alors construire un grand ballon. Et au moment du départ toute la famille monte à bord.

 » Au revoir Cornélius ! Je sais que tu prendras soin pendant mon absence du pays des éléphants. A bientôt mes amis ! «  s’écrie Babar en s’éloignant.

Claire.background-2008_039.jpg

Ecrit et publié par Chantal Flury le 30 Janvier 2010, d’après une histoire de chez Hachette.

 

 

 

Tu danses !

                                      Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

CAROLINE AU PÔLE NORD.

Caroline au pôle NordCAROLINE AU PÔLE NORD. dans Caroline. 200px-Igloo_outside

CAROLINE AU PÔLE NORD.

Le vendredi Caroline et ses amis vont au zoo.  Ils connaissent le gardien Séraphin, le crocodile Odile, le perroquet qui parle, les singes espiègles, les chameaux drôles et d’autres animaux encore.

Ils sont entrain de passer devant la fosse aux ours lorsqu’ils entendent de drôles de bruit. Ils se précipitent pour regarder et voient un ourson qui pleure.

 » Pauvre petit, pourquoi pleures-tu ?  » demande Caroline.

 » Je m’appelle Pouchka…Et il raconte sa triste histoire… Sa maman était allée à la chasse quand un explorateur l’a trouvé dans la neige. Il m’a dit que j’allais m’enrhumer et il m’a emmené sur son bateau. « 

 » Tu es un ours. Tu devais te défendre !  » dit Boum.

 » Je suis trop petit. Et puis il m’avait dit que je serais plus heureux dans son pays que sur ma banquise au pôle Nord. Ce n’était pas vrai ! J’ai été mis, par le gardien, au soleil sur ce rocher et depuis tout le monde vient me regarder pleurer ! « 

Il faut agir vite ! Caroline rassure Pouchka.  Pipo prend un lasso … Le tour est joué…Casquette sur la tête, lunettes de soleil sur le nez, Pouchka s’évade du zoo…

Le lendemain, l’expédition Caroline embarque sur le Oui-ou-Non, un cargo qui fait route vers le pôle Nord. Chacun sait que Pouchka retrouvera bientôt sa maman… De jour en jour, la température baisse. Il fait très froid mais on essaye de se réchauffer.

Après deux semaines de navigation Pitou hurle : Terre !

 » Où vois-tu la terre ? Moi je ne vois que des rochers de glace.  » dit Caroline.

C’est bien la terre en vue. Très froid et tout blanc, voilà le pays de Pouchka.

Impossible d’atteindre la côte avec le Oui-ou-Non, il se briserait sur les blocs de glace. Des esquimaux arrivent alors pour transporter Caroline et ses amis jusqu’à la côte. Ils disent au revoir au capitaine du cargo et lui demande de repasser à la fin du printemps. Bobi et Youpi sont inquiets mais Kid est ravi :  » Ces pirogues sont jolies !  » s’exclame-t-il. 

Quel nigaud ! Il se croit en Afrique ! Ces canots ne sont pas des pirogues mais des kayaks, en peau de phoque. Les esquimaux de Kilikili leur font un bel accueil ! Ils leur offrent des biftecks de baleine gelés… durs à manger. Puis ils les invitent à jouer. Boum et Kid s’amusent au bilboquet. Mais lorsque l’os qui est utilisé leur tombe sur la tête… ça fait mal ! Pipo s’entraîne à lancer le harpon. Noiraud refuse de monter sur le dos d’un chien de traîneau.

Et Pouchka que fait-il pendant ce temps ? Il raconte son histoire à Moustachadouzpat, le chef du village.

 » Voici un traîneau et des vivres  » dit ce dernier le lendemain. Marchez plein Nord et vous arriverez au pays des ours. »

Aussitôt l’expédition se met en route. Mais une heure après on glisse sur le dos ou sur le ventre sans réussir à s’arrêter.

Pouf est tombé dans une crevasse et il a perdu sa boussole ! Ils le sortent de là mais désormais pour reconnaître son chemin, il faudra suivre l’Etoile polaire…

Après dix jours de marche, ils continuent à avancer vers le Nord et ils ont très froid : 40 degrés au-dessous de zéro ! Caroline en écrivant le journal de bord dit que ses doigts sont aussi raides que son crayon. Les griffes de Kid ont même gelé la nuit dernière ! Ils ont des difficultés pour se réchauffer ! Un seul est heureux : c’est Pouchka !

 » Quel temps merveilleux !  » répète Pouchka. Il est aussi content car nous avons trouvé des empruntes d’ours.

 » Ce sont celles de ma maman !  » s’est-il écrié.

Aujourd’hui, nous avons réussi à construire un igloo. Le premier s’était effondré sur nos têtes pendant la nuit. Le second était trop rond et nous ne pouvions pas y entrer ! Nous avions oublié de percer la porte !

Nous irons dormir dans l’igloo tout à l’heure. Nous y entrerons à la suite les uns des autres en baissant le dos.

Hélas ! La nuit la tempête a soufflé et les empruntes des ours sont effacées.

 » Nous retrouverons ta maman Pouchka ! Mais ce qui est le plus grave, c’est que nos provisions sont épuisées. Nous allons devoir pêcher pour manger.  » explique Caroline.

Soudain la glace craque ! Youpi tombe à l’eau. Noiraud et Bobi partent à la dérive chacun sur un glaçon. Il faut réagir !

Caroline organise leur sauvetage et réussit à rassembler ses amis et le petit ours autour de l’igloo. Les chiens de Moustachadouzpat aboient et font ainsi leurs adieux. La petite île blanche avec Caroline, l’ours et ses amis s’éloigne ! Où s’arrêtera ce voyage ?

Terre ! Terre ! s’écrie Youpi . Nous sommes sauvés ! Et ils s’élancent tous,  le drapeau à la main de l’expédition, sur la montagne qui vient d’apparaître. Mais que se passe-t-il ? La montagne bouge et pousse un mugissement !

Caroline écrit dans le journal de bord qu’ils ont fui, à toute vitesse et ont éclaté de rire ensuite. Ce qu’ils avaient pris pour une montagne était un vieux morse, venu respirer un bol d’air !…

Huitième jour de navigation… Pas un navire en vue. Nous avons faim. Kid et Pitou rêvent d’attraper une baleine. Pouchka appelle jour et nuit sa mère. Caroline pousse un cri : le Oui-et-Non vient d’apparaître au loin ! Mais…

 » Au secours ! Un monstre !  » hurle Noiraud. Les naufragés se précipitent dans l’igloo pour se protéger. Ils sont pelotonnés les uns contre les autres au fond de l’igloo. Puis l’île de glace penche comme si elle allait chavirer.

 » Il est tout blanc ! Il est méchant ! Il veut nous manger !  » sanglote Noiraud. C’est alors qu’une grosse tête blanche aux yeux gentils apparaît à l’entrée de l’igloo.

 » C’est maman !  » crie Pouchka. Et d’un bond, il est hors de l’igloo. Il saute dans les bras de sa mère. A coup de langue rose, ils s’embrassent à n’en plus finir.

Peu après le Oui-et-Non et la petite île de glace sont bord à bord.

 » Tout s’est bien passé ?  » demande le capitaine.

 » Mission accomplie ! Regardez par vous-même !  » annonce Caroline en désignant Pouchka et sa maman.

Bientôt trois coups de sirène retentissent. C’est l’heure des adieux. Non au-revoir seulement car Caroline et ses amis reviendront au pôle Nord pour voir l’ourson blanc qui s’est évadé du zoo… discrètement !

Histoire écrite et publiée le 28 Janvier 2010, par Chantal Flury d’après un conte de Pierre Probst.background-2008_039.jpg

 

Un âne.

Un âne. dans Images pour enfants. ane01

AVENTURE A DISNEYLAND-PARIS.

AVENTURE A DISNEYLAND-PARIS. dans Donald. 1914330_L1mwelkom dans Donald.anima10a

AVENTURE A DISNEYLAND – PARIS.

Le ciel est bleu ce matin là. Un avion arrive et soudain, dans la cabine, on entend une voix. C’est celle de Fifi.

 » Nous arrivons ! J’aperçois Disneyland Paris ! « 

Riri, Fifi, Loulou et Zaza regardent par le hublot. Il admire l’endroit qui s’étend dans la campagne de Marne-la-Vallée.

 » Attérrit vite, Flagada !  » demandent-ils impatients.

Après l’atterrissage, Oncle Picsou explique à ses neveux :  » Comme vous avez été sages, j’ai tenu ma promesse… Depuis quand  … Mamy baba ? … »

Mamy Baba répond que c’est depuis qu’ils ont aperçu Disneyland Paris.

Alors les quatre amis se précipitent vers l’entrée du parc. Ils veulent tout essayer et tout voir.

Ils entrent dans le parc. Fifi montre une place dénommée Town Square :  » Commençons par là notre visite ! « 

 » D’accord. Nous nous retrouvons pour déjeuner au café Hypérion à Discoveryland. Mais surtout restez tous groupés !  » rétorque Oncle Picsou.

Mamy Baba est aussi ravie que les enfants à l’idée de s’amuser :  » Je vais commencer par une promenade dans ce vieux camion de pompier. Venez Picsou, nous allons aussi nous distraire ! « 

Dans Main Street, la rue principale, les trois frères voient une boutique qui vend des glaces. Ils les regardent avec envie.

 » Ne nous arrêtons pas déjà. Il faut s’amuser un maximum avant le déjeuner ! «  constate Loulou.

A Central Plaza, ils montent dans un autobus anglais à deux étages. D’en haut, ils regardent toutes les boutiques aux couleurs d’antan qui sont tout au long de Main Street.

Revenus au point de départ, la balade terminée, ils pénètrent dans Frontierland et veulent voir le légendaire Far West américain.

 » Super !  » s’exclame Fifi en arrivant vers le fort Comstock.

 » Un vrai fortin de l’Ouest ! J’espère que nous rencontrerons des Indiens et des cow-boys !  » Et par les escaliers, ils courent le long des murs en rondins du Fort. Ils stoppent dans un observatoire où ils peuvent admirer les rivières qui traversent Frontierland.

Après avoir traversé un camp cheyenne, nos amis s »embarquent sur un canoë. Deux indiens rament à coups de pagaies autour de l’île Wilderness. En chemin, ils croisent le Mark Twain, un grand bâteau à aubes.

Puis, ils montent à bord du petit train de la mine. Le coeur de Riri, Fifi et Loulou bat très fort. Ils entendent des hurlements, des cris et des rires de peur et de joie qui sortent des wagons. Les passagers s’accrochent dans les virages. A côté, Zaza est complètement détendue.

 » Quelle aventure !  » s’exclame Loulou, en descendant du train.

 » N’as-tu pas eu peur, Zaza car les filles ont peur dans de tels endroits ?  » lui demande-t-il.

 » Pas du tout ! J’avais l’impression de me balader sur le dos d’un gros dragon et je les adore !…  » répond Zaza.

Peu après, ils se retrouvent tous les quatre à Adventureland. Ils y voient des boutiques extraordinaires qui rappellent les Contes des Mille et Une Nuits. Ils admirent des objets venus d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient. Zaza admire particulièrement l’Echoppe d’Aladdin.

Continuant leur aventure, ils franchissent le pont suspendu qui mène à un arbre gigantesque, la Cabane des Robinson. L’arbre est identique à celui dans lequel la célèbre famille des Robinson avait installé une cabane après leur naufrage sur une île tropicale.

Ayant quitté l’arbre géant, ils décident de découvrir Pirates of the Carribbean. Une barque les conduit dans un monde inquiétant : des pirates les menacent, des boulets sifflent et s’écrasent dans l’eau, des coups de feu sont tirés.

 » Formidable !  Je sais que ce sont des robots mais ils m’inquiètent malgré tout ! Ils semblent tellement vrais !  » s’exclame Riri.

Ils descendent maintenant de la barque et Riri regarde Zaza et lui demande :

 » As-tu eu peur ? « 

 » Peur de quoi ?  » répond-elle.

Et elle ajoute :  » Tu sais ce pirate devant son coffre me rappelait l’Oncle Picsou entrain de compter sa fortune et s’apercevant qu’il lui manque un sou.  »

Plus tard, les enfants sont transformés en cavaliers émérites. Ils sont montés sur quatre des quatre-vingt six chevaux du Carrousel de Lancelot. Zaza imagine qu’elle est une princesse et Fifi qu’il est un acrobate de cirque.

Peu après Zaza demande aux garçons de la suivrent jusqu’au Labyrinthe d’Alice :

 » Suivez moi. On va s’y perdre. Le dernier sorti m’offrira un Hamburger ! « 

 » Quel drôle d’endroit !  » s’écrie Loulou lorsqu’il se retrouve près du mystérieux chat de Chester qui peut disparaître en laissant juste son sourire visible…

«  Où se trouve la sortie ? Suivez moi. Rappelez-vous, j’attends mon hamburger du dernier sorti !  » s’exclame Zaza.

Aucun des garçons ne veut montrer qu’il ne sait pas où se trouve la sortie. Chacun veut arriver le premier. Zaza s’en amuse et les mène jusqu’à la sortie, sans qu’ils s’en aperçoivent ! Ils sont tous trois… les derniers.

Fifi demande à Zaza comment elle s’y est prise pour retrouver son chemin dans ce labyrinthe.

 » Question d’habitude ! Lorsque j’accompagne Mamy Baba dans les magasins, j’ai appris à la retrouver entre les rangées d’habits.  » répond Zaza.

Les trois frères cherchent une attraction qui devrait surprendre Zaza. Ils la font monter dans une tasse à thé tourbillonnante du Manège d’Alice. Mais Zaza éclate de rire. Le manège lui rappelle les courses en chariot dans le supermarché avec Mamy Baba qui fait ses provisions.

Le trio l’emmène ensuite à Discoveryland. Ils montent dans des vaisseaux spaciaux d’Orbitron. Les engins volants montent et descendent en tournant rapidement. Zaza est ravie et ne perd pas son sourire.

Arrivé à terre, Riri perplexe demande à Zaza pourquoi elle n’a pas peur des fusées.

 » Je n’en avais aucune raison. J’ai volé avec Flagada Jones et vous connaissez sa manière de voler !…Je suis vaccinée ! « 

Le temps a passé vite. C’est l’heure de déjeuner avec l’Oncle Picsou. Ils le retrouvent au café Hypérion et échangent leurs impressions.

«  Je n’ai jamais eu peur !  » affirme Zaza. Et elle est prête à manger le hamburger offert par Riri, Fifi et Loulou. Elle se tourne vers la table des garçons pour les remercier. Mais Zaza se fige sur sa chaise et pousse un cri :  » Au secours ! Une araignée !… « 

 » Aurais-tu peur d’une minuscule araignée ? Toi que rien n’effraies, toi qui affrontes tout ?  » s’amuse en le disant Oncle Picsou.

 » Zaza, terrifiée par une araignée !  » pouffent les trois garçons.

«  Je n’ai pas peur des araignées. J’ai juste craint qu’elle ne me prenne le hamburger que vous m’avez offert !  » répond Zaza.

Cette réponse est si inattendue que tous éclatent de rire.

 » Quelle répartie ! Je n’aurais pas eu cette idée. » dit Mamy Baba.

Le déjeuner terminé, il est l’heure de reprendre les visites de Disneyland Paris, ce pays de rêve et de fantaisie !

Conte écrit et publié par Chantal Flury le 25 Janvier 2010, d’après une histoire de Disney.background-2008_039.jpg

 

Deux enfants.

                                huvjmi24.gif

WINNIE. A LA DECOUVERTE DES FRUITS.

Ursus arctos ; Aspe, Pyrénées, France

A LA DECOUVERTE DES FRUITS.

Winnie et ses amis ont des goûts différents mais ils aiment tous les fruits.

LE MIEL DES PLANTES.

 

Ursus arctos ; Aspe, Pyrénées, FranceWINNIE. A LA DECOUVERTE DES FRUITS. dans Porcelet, Bourriquot, Tigrus, Lapinus, Winnie. 250px-Strawberry444

 » J’aime les fruits rouges car ils sont sucrés comme le miel ! Et j’ai une préférence pour la fraise des bois !  » dit Winnie.

tigre_04 dans Porcelet, Bourriquot, Tigrus, Lapinus, Winnie.bananes

 » Une banane donne du tonus et je peux faire des bonds de plus en plus hauts ! Et surtout si elle est tigrée  » ajoute Tigrus.

VIVE LES FRUITS SECS.

Noisettes wiki.jpgHaselnuss Gr 99.jpg

 » J’aime les noisettes, les noix et les cacahuètes car elles craquent sous la dent !  » s’exclame Porcelet.

LES FRUITS SUCRES.

uzeg06py  concombre_02 gif blog tomates  Cucurbita pepo

 » Je préfére les concombres, les tomates et les courgettes qui sont aussi des fruits !  » dit Lapinus.

LA PÊCHE QUI DONNE LA PÊCHE.

200px-Kangaroo_and_joey03  

 » J’adore manger des pêches. Qu’elles soient blanches ou jaunes, elles me donnent toujours la pêche !  » s’écrie Petit Gourou.

UNE VIE DE FRUIT.

Quand le cerisier se couvre de cerises, les oiseaux arrivent pour les manger .

cerisier à fleurs 1 semaine plus tard

Tous les fruits naissent à partir des fleurs.

cerisier à fleurs roses doubles

Quand les fleurs se fanent, il reste de tous petits fruits.

cerises

Puis ces fruits grossissent et se colorent. On dit qu’ils mûrissent.

180px-Fran%C3%A7ois_Boucher_014framboises

Et quand les fruits sont mûrs, on les cueille.

tigre_04

 » Grâce à moi, il y aura plus de fruits car je recrache toujours les noyaux dans la nature ! Avec le noyau pousse un nouvel arbre !  » déclame Tigrus.

LES FRUITS CONTIENNENT UN NOYAU OU DES PEPINS.

gifs et cliparts fruits et légumes   gifs et cliparts fruits et légumesMelon_cantaloupeGif raisinspommes

La pomme, la poire, le melon et le raisin sont des fruits à pépins.

180px-Autumn_Red_peachescerises

L’abricot, le cerise, la pêche et la prune sont des fruits à noyaux.

LA GRANDE FAMILLE DES FRUITS.

Il y a beaucoup de fruits différents : des gros, des petits, des juteux et des secs. Il y en a pour tous les goûts.

LES FRUITS BIEN EN CHAIR.

gifs et cliparts fruits et légumesGif fruits divers

Il y a des fruits avec beaucoup de chair, tendres et juteux comme les framboises, les fraises, les poires, les pommes, les groseilles.

LES FRUITS CACHES.

.

Haselnuss Gr 99.jpgGif alimentation fruits (6)   fruit_divers003

Pour pouvoir les manger, il faut les sortir de leur coquille comme les noisettes, les châtaignes, les noix, les pistaches.

Les fruits très juteux.

oranges003gifs et cliparts fruits et légumesgif gratuit pamplemousse

Les oranges, les citrons et les pamplemousses sont à l’intérieur divisés en quartiers. Leur peau se retire.

FRUITS OU LEGUMES ?

gifs et cliparts fruits et légumes             gifs et cliparts fruits et légumesIM_20527

La tomate, l’avocat, le poivron, l’olive et l’aubergine sont des fruits car ils naissent à partir des fleurs.

gif patatescarotte.gifGif divers legumes

Ce n’est pas le cas des pommes de terre, des carottes, de la salade et d’autres légumes.

LES FRUITS DU SOLEIL.

Clipart image ananasbananesgif fruits diversIM_20556

Ils viennent des pays chauds. Ils sont savoureux et sucrés comme l’ananas, la banane, le Kiwi et la noix de coco.

IMPOSSIBLE A MANGER.

    250px-Zwei_Eicheln

Bourriquot aime manger des glands qui sont les fruits du chêne. Mais il y a des fruits qu’on ne mange jamais comme la pomme de pin.

DES FRUITS INVENTES.

 

Certains fruits, comme la clémentine, ont été créés à partir d’autres fruits. C’est la fille de la mandarine et de l’orange amère. Le père Clément, dont elle porte le nom, est le savant qui l’a créée.

DES FRUITS GEANTS.

Gif alimentation fraise 136321

Des savants ont inventé une fraise aussi grosse qu’une poire.

MILLE MANIERES DE LES MANGER.

200px-Kangaroo_and_joey03

Petit Gourou mange des fruits tous les jours et sa maman connait mille manières de les préparer.

FRUITS FRAIS.

uzeg06py

La plupart des fruits peuvent être mangés frais. C’est ce que fait Lapinus. Il les lave puis les croque.

JUS DE FRUITS.

Oranges and orange juice.jpg

On achète les fruits frais puis on les presse pour obtenir les jus d’orange, de raisin, de pommes, d’ananas.

DRÔLE DE SALADES.

gifs et cliparts fruits et légumesorangesGif raisins

Avec la pomme, l’orange et le raisin, on fait des salades de fruits sucrées. Mais on peut les mélanger avec des salades salées, avec par exemple des concombres et des tomates.

TARTINES FRUITEES.

200px-Kangaroo_and_joey03   

Les confitures de fruits se tartinent sur du pain. Petit Gourou en mange chaque jour au petit déjeuner.

LE SAIS-TU ?

Punch

Avec le raisin, on fait du jus de raisin.

Avec la pomme, on fait du jus de pomme.

Avec la poire et la fraise, on fait des sirops de fruits.

Avec la noix, l’olive, la cacahuète, l’amande on fait de l’huile.

Avec la framboise, le raisin et la pomme, on fait du vinaigre.

SAVOUREUSES FRIANDISES.

tn_ajy_5_ans_manon_201_1f

Confits ou séchés, grillés, en pâte de fruits et en bonbons, les fruits se mangent à toutes les saisons.

BRAVE NOIX.

tigre_04180px-W_Nuss_Gr_99

Avec la noix, on fait de la peinture à l’huile et aussi du brou de noix, une teinture pour les meubles en bois.

CIRER SES CHAUSSURES.

 Citrus sinensis     oranges

On peut frotter ses chaussures avec de la peau d’orange.

ANTI-MITES.

orange-gosset-blonde-bc

Autrefois on mettait une orange séchée et piquée de clous de girofle dans les armoires à linge pour chasser les mites.

POMMADE FRUITEE.

gifs et cliparts fruits et légumes

Les premiers masques de beauté étaient fabriqués avec des pommes écrasées. C’est de là que vient le mot pommade.

HUILE DE BEAUTE.

250px-Coconut_art_06IM_20556

La noix de coco, la noix ou l’amande servent à fabriquer des huiles bronzantes qui aident à bronzer et font la peau douce.

PARFUM DE FRUITS.

200px-Kangaroo_and_joey03     Citrus sinensis

L’eau de toilette de maman Gourou est faite avec de l’essence d’orange.

LES MOIS.

Ursus arctos ; Aspe, Pyrénées, France 

 

Winnie connait tous les fruits qui poussent à proximité de sa maison.

L’abricot est un fruit tonique. Il donne des forces et est bon pour la mémoire.

Les Chinois autrefois pensaient que la pêche rendait immortel.

Les hommes des cavernes mangeaient déjà des prunes. C’est un remède contre la constipation.

Le chocolat est fabriqué avec du cacao extrait des graines de la cabosse, le fruit du cacaotier.

La noix de coco qui tombe donne un nouveau cocotier.

 

DES MEDICAMENTS.

http://feminanovo.hautetfort.com/archive/2007/05/24/planter-les-mures-de-jardin.htmlfruit_02

La feuille de la mûre soigne certains maux.

300px-Chestnut     fruit_divers003

Autrefois, on faisait du pain avec les châtaignes. On appelait le châtaignier alors «  l’arbre à pain « .

 

L’olive verte et l’olive noire sont un seul et même fruit. La verte et cueillie verte et la noire mûre.

L’AMANDE SACREE.

180px-Dragees

Au baptème des bébés on offre des dragées faites avec des amandes enrobées de sucre.

CERISE OU TOMATE.

gifs et cliparts fruits et légumes

Il existe de grosses tomates mais aussi de toutes petites qui sont nommées  » tomate cerise « .

BONNE POIRE.

Ursus arctos ; Aspe, Pyrénées, France   to_ane-1467  fruits

Winnie aime offrir des poires à Bourriquot. C’est un remède excellent contre la mélancolie.

FRUITS DES BOIS.

250px-Fraises_des_bois250px-Strawberry444

Les fraises des bois se cueillent au printemps.

LA REINE DU DESERT.

200px-Phoenix_%28botanical%29_%D1%84%D0%B8%D0%BD%D0%B8%D0%BA%D0%B8

La datte est un fruit très nourrissant qui pousse dans le désert. Il contient 3/4 de sucre.

L’ARBRE A BEURRE.

L’avocat est très gras. On appelle l’arbre qui le porte «  l’arbre à beurre « .

LA NANA-NANA.

Clipart image ananas

L’ananas sent très bon et les indiens l’avait nommé la nana-nana.

LE FRUIT SOUTERRAIN.

 Fruitsgif cacahuetes

La cacahuète, fruit de l’arachide, est le seul fruit à mûrir sous terre.

CHAMPION DES VITAMINES.

tigre_04Trois kiwis, dont l'un coupé en deuxgif fruits divers

Le kiwi est plein de vitamines. Pour être en forme, Tigrus conseille d’en manger un par jour.

Ursus arctos ; Aspe, Pyrénées, Francefv5bvzxo

 » Crus ou cuits, sucrés ou salés, juteux ou secs, il faut manger chaque jour des fruits;  » constate Winnie.

Conte écrit et publié par Chantal Flury le 22 Janvier 2010, d’après un livre de chez Hachette.background-2008_039.jpg

123

L'Encre de Phoebé |
"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amour, Beauté, Paroles, Mots.
| Les Ailes du Temps
| David Besschops