OUI-OUI ET LE SAC A MALICE.

Oui-Oui et le sac à malice chat noirOUI-OUI ET LE SAC A MALICE. 647[1]s_03593906

OUI-OUI ET LE SAC A MALICE.

Tôt le matin, Mademoiselle Chatounette vient demander à Oui-Oui de la conduire à Magiville.

En chemin, la petite chatte confie à Oui-Oui qu’elle veut s’acheter des moustaches neuves. Elle ne peut en trouver qu’au pays des magiciens.

Oui-Oui est ravi de l’accompagner car il ne connaît pas Magiville. Après deux heures de route, la ville apparaît enfin. Elle est entourée de hautes murailles. En y entrant par une porte, on y voit des maisons plus ou moins branlantes et d’étranges boutiques. Il y flotte un parfum de mystère.

Pendant que Mademoiselle Chatounette s’occupe de ses achats, Oui-Oui part à l’aventure. Il commence par regarder les vitrines des magasins. Il est surpris car il y a plein d’objets bizarres !

 » Il faut que je rapporte un souvenir.   » Tiens, un sac à malice ! C’est la première fois que j’en vois un. J’ai envie de l’acheter !  » pense Oui-Oui.

Oui-Oui pénètre avec crainte dans la boutique très sombre. Un vieux magicien barbu lui remet le sac à malice qu’il a choisi.

Quand Oui-Oui ressort du magasin, Mademoiselle Chatounette l’interpelle :  » Nous pouvons rentrer car j’ai trouvé ce que je voulais !  » En effet, elle a maintenant une paire de moustaches très fournies et légèrement ondulées.

Oui-Oui lui dit :  » Cela vous va très bien ! « 

Enchantés de leurs achats, Oui-Oui et Mademoiselle Chatounette reprennent la route de Miniville. En roulant, Oui-Oui lui parle de l’acquisition de son sac à malice.

 » Sois prudent ! On ne sait ce que les magiciens y ont mis !  » dit Mademoiselle Chatounette à Oui-Oui. Et arrivée à Miniville, elle lui règle sa course. Ses moustaches frémisses dans la brise. Elle va faire des envieuses auprès des autres chattes !

Son ami Potiron est très content de voir Oui-Oui enfin rentrer. Il demande à Oui-Oui en le voyant :  » Que portes-tu ? « 

 » Un sac à malice.  » répond Oui-Oui. Je l’ai acheté à Magiville où je me trouvais avec Mademoiselle Chatounette pour une course.

Oui-Oui déballe alors des petites boîtes de toutes les couleurs. Potiron en prend une et y lit sur le couvercle :  » Pastilles magiques !  » Il ouvre la boîte et saisit avec précaution une pastille jaune.

Mais voilà que Potiron la laisse tomber sur le parquet. Et son chat Moustique saute dessus et l’avale. Bing ! Bang ! Il y a une série d’explosions et… Moustache disparait… ! Seule une fumée blanche indique l’endroit où il se trouvait.

 » Mon chat ! Il a disparu ! «  s’écrie Potiron mécontent.

 » C’est toi qui a laissé tomber la pastille !  » rétorque Oui-Oui.

Oui-Oui se met à quatre pattes. Il cherche partout Potiron en criant :  » Minou ! Minou !  » Mais Moustache a bien disparu et il ne peut pas répondre… Oui-Oui se redresse et regarde les autres boîtes magiques.

Désespéré d’avoir perdu Moustache et furieux contre Oui-Oui, Potiron attrape les autres boîtes et les jette dans le feu de la cheminée. Il déclenche alors un vrai feu d’artifice : Bing ! Bang ! Zoum !… La pièce est traversée de toutes parts par des éclairs. Apeuré, Oui-Oui sort en courant dans le jardin. Dehors, il se retourne et voit la maison de Potiron qui commence à fondre !

 » Potiron où es-tu…?   » s’écrie Oui-Oui affolé. Aucune réponse ne lui parvient… La maison n’est plus maintenant qu’une flaque de gelée rose… Oui-Oui pleure à chaudes larmes ! Potiron et sa maison ont disparu ! Quelle horreur !

Oui-Oui saute alors dans sa voiture, en pleurant. Il va chez Mademoiselle Chatounette qui pourra peut-être l’aider…

 » Je t’avais prévenu. Tu as été imprudent avec ce sac à malice ! Mais ne reste-t-il vraiment aucune boîte ?  » demande Mademoiselle Chatounette après avoir fait des remontrances à Oui-Oui.

 » Aucune.  » répond tristement Oui-Oui. Mais soudain, il se souvient avoir gardé une pastille lorsque Potiron a jeté les boîtes dans le feu. Elle est toujours dans sa poche !

 » Il m’en reste une !  » Et Oui-Oui la tend à Mademoiselle chatounette.

 » Quelle chance ! C’est justement la pastille qui s’appelle Reviens ! Cours la lancer dans les débris de la maison de Potiron !  » s’exclame Mademoiselle Chatounette.

Oui-Oui se précipite aussitôt jusqu’à la flaque rose et il y jette sans attendre la pastille. Le resultat est positif. La maison réapparaît sous les yeux de Oui-Oui. D’abord les murs…, puis la porte…, les fenêtres… et la cheminée.

«  Et Potiron est-il là aussi ! se demande Oui-Oui.

Potiron est bien là et seulement un peu étourdi…

 » Que s’est-il passé ?  » demande Potiron à Oui-Oui. Et il ajoute  » Mon cher Moustache est revenu ! Quel bonheur de le retrouver !  »

 » Je suis fou de joie ! Quelle chance que j’ai conservé une pastille !  » s’exclame de son côté Oui-Oui. Il se précipite vers Potiron et le serre très fort dans ses bras. Et Oui-Oui jure à son ami qu’il n’achètera jamais plus de sac à malice. Il est si heureux de l’avoir retrouvé !…

Et pour montrer sa joie, Oui-Oui entraîne Moustache dans une danse effrénée dans la pièce sous l’oeil attendri de Potiron. Ce dernier est assis sur son canapé et les regarde.

 » Décidément, Oui-oui nous en fera voir de toutes les couleurs mais je ne pourrais me passer de lui ! «  dit Potiron. 

Conte écrit et publié le 15 Novembre 2009 par Chantal Flury d’après une histoire de Enid Blyton.background-2008_039.jpgcoloriages Oui Oui

 


Autres articles

    Répondre

    L'Encre de Phoebé |
    "Le regard des autres", 1er... |
    Atelier permanent de lectur... |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amour, Beauté, Paroles, Mots.
    | Les Ailes du Temps
    | David Besschops