LE RETOUR DE JAFAR.

LE RETOUR DE JAFAR. dans Alladin et la lampe magique. 127681.810005[7] dans Alladin et la lampe magique.

LE RETOUR DE JAFAR.

Loin de la ville d’Agrabah, des malfaiteurs examinent les objets qu’ils ont volé… un énorme trésor !

 Abis Mal, le chef de la bande leur dit :  » Ne vous avais-je pas promis une belle récompense si vous m’obéissiez ? « 

Mais pendant qu’il admirent leur butin, deux silhouettes les observent. Et brusquement, lorsque les malfrats s’apprêtent à se partager ce trésor, une petite main sortie de l’ombre s’empare d’un bijou en forme de fleur ! C’est Abu, le singe d’Aladin…

Un bandit dégainant son épée demande à l’intrus de lâcher ce bijou :  » Ce que je déteste le plus au monde, ce sont les voleurs !  » dit-il.

A cet instant, Aladin sort de sa cachette, sur son tapis volant. Il attrape son ami Abu et le sauve des mains des bandits en même temps que le trésor ! … La bande d’Abis Mal en hurle de colère, sans résultat !…

Puis Aladin distribue les pièces et les pierreries au peuple de la ville. Il ne garde que la fleur qu’il veut offrir à Jasmine, sa princesse bien-aimée !

Pendant ce temps… Dans le désert, le sable découvre une lampe ancienne peu à peu. Un perroquet en sort soudain tandis qu’une voix méchante lui ordonne :  » Sors-moi de cette maudite lampe Logo ! « 

Mais le perroquet, excédé de devoir toujours obéir, prend la lampe dans son bec et la jette dans un puits !  Cette voix n’est autre que celle du terrible Jafar. Cette lampe est celle qu’Aladin avait trouvée enfouie dans une grotte remplie d’or, il y a bien longtemps. Elle était alors habitée par un bon Génie qui est devenu son ami. Aladin et le Génie avait uni et concentré leurs forces pour empêcher Jafar de détrôner le Sultan, père de Jasmine.

Jafar transformé en génie s’était retrouvé enfermé dans cette lampe à la place du bon génie avec son ami Logo. Aussitôt, Aladin avait demandé au puissant Génie de jeter la lampe très loin en espèrant ne jamais revoir les deux coquins !…

Mais aujourd’hui… Jafar qui croupit au fond de la lampe,  rumine sa colère.

De son côté… Aladin a mis ses plus beaux habits pour se promener en ville. Et quelle surprise! lorsqu’il découvre Logo caché sous une tenture du marché. Il lui demande alors : Que fais-tu ici, oiseau de malheur ? « 

Mais avant que Logo n’ait pu répondre, une voix cruelle s’écrie derrière eux :  » Débarassez-moi de ce garçon qui a volé notre or !  » C’est Abis Mal et ses hommes qui ont retrouvé par hasard Aladin et son ami Abu.

Logo ne connaît pas ces hommes mais il les voit brandir leurs épées tranchantes contre Aladin.  Il se fâche et jette une lourde plante sur la tête d’Abis Mal qui tombe assomé ! Les voleurs le potent et s’enfuient alors hors de la ville. Aladin est content !

Aladin remercie chaleureusement Logo :  » Je m’étais mépris sur toi, Logo, tu es un brave perroquet ! Soyons amis ! « 

Logo est ému. Il n’a jamais entendu des paroles si douces… surtout pas par Jafar, son maître ! « 

Aladin offre le précieux bijou à la princesse Jasmine. Il lui raconte son aventure et l’intervention de Logo. Tout à coup, ils entendent un rire derrière eux et se retournent : c’est leur ami, le bon Génie qui rentre d’un voyage lointain. Il raconte aux amoureux toutes les merveilles qu’il a vues !

Pendant ce temps… Abis Mal, qui s’est réfugié dans le désert fait une découverte : il trouve une lampe dans un puits.  » Que fait cette lampe au fond d’un puits ?  » s’étonne-t-il. Et il la nettoye vigoureusement. Il est alors surpris de voir Jafar sortir de la lampe, sous la forme d’un terrifiant génie.

Puis Jafar reprend son apparence humaine et dit à Abis Mal :  » A cette minute, tu es mon maître, un sourire méchant aux lèvres ! j’exaucerai trois de tes souhaits !  »

Abis Mal réflèchit et lui demande un navire plein de trésors !

Jafar éclate de rire et ajoute :  » Que ton premier souhait soit réalisé !  » Et il envoie, grâce à ses pouvoirs magiques, le voleur au fond de la mer !

 » Au secours! Je ne peux plus respirer ! ramène moi à la surface !  » a pu crier Abis Mal.

Pendant ce temps… Au Palais, Aladin essaye de demander au Sultan de pardonner à Logo :  » Votre Altesse, Logo m’a sauvé la vie !  » supplie Aladdin.

 » Si tu es sûr que logo a changé, je veux bien lui pardonner d’avoir servi Jafar.  » répond enfin  le Sultan.

A la nuit une silhouette courte et trapue se glisse furtivement dans le Palais, la lampe magique cachée dans le plis de son vêtement.

A l’abri des regard indiscrets, Jafar sort de la lampe et dit au Perroquet : Ton maître est de retour, Logo ! Si tu tiens à la vie, voici ce que tu dois faire… « 

 » Tu insinueras habilement à Aladin que le Sultan apprécierait une promenade en Tapis volant !  » ajoute Jafar.

Aladin trouve l’idée de Logo très bonne et il emporte le Sultan qui est ravi, au dessus du désert.

Jafar espère profiter de leur absence pour s’installer au Palais. Heureusement le bon génie veille et fait appel à tous ses pouvoirs pour chasser Jafar.

Mais hélas ! Jafar en tant que Génie possède aussi de grands pouvoir. Le bon Génie est finalement vaincu au combat. Grâce à un sortilège, Jafar emprisonne le bon Génie dans une boule de verre. Il enchaîne aussi Abu au mur ! Logo est très ennuyé. Abandonnerait-il ses nouveaux compagnons alors qu’ils courent un danger ?

Logo a raison de s’inquièter. Abis Mal et sa bande arrivent avec de rapides chevaux noirs, cadeaux de Jafar. Ils ont ordre de s’emparer du Sultan et de se débarasser d’Aladin.

Aladin essaye de protèger le père de Jasmine de ses assaillants. Mais ils sont trop nombreux ! Aladin est jeté dans la rivière !

Maintenant qu’il a capturé le Sultan et Jasmine, Jafar demande à Logo :  » Aide moi à prendre ma revanche sur Aladin ! « 

Jafar attend Aladin. Il sait qu’il réussira à sortir des flots de la rivière. Il arrivera au Palais et voudra l’affronter. Mais Jafar sait ce que feront les gardes en l’apercevant sans leur souverain : ils le soupsonneront de vouloir détrôner le Sultan et ils l’arrêteront ! « 

Et c’est ce qui se passe… Dès qu’Aladin franchit les portes du Palais, les gardes s’emparent de lui et refusent d’écoûter ses explications…

Logo en voyant tout le désastre engendré par Jafar, lance avec force la boule de verre où est enfermé le Génie, sur le sol. Le bon Génie est libéré, s’envole et sauve juste à temps Aladin du bourreau qui allait lui couper la tête.

Jafar entre dans une terrible colère. Il attaque, effrayant, le bon Génie. Ses forces sont décuplées par cette colère !

Pendant ce temps… Aladin se bat contre Abis Mal pour lui arracher la lampe magique ! Aladin sait que la destruction de la lampe entraînerait celle du génie qui l’habite. Mais Jafar a senti le danger et jette des éclairs! Aladin essaye désespérément d’atteindre la lampe!… Le sol, par la chaleur, fond autour de lui…

Mais soudain, Logo s’élance. Il attrape la lampe dans son bec et la laisse tomber sur le sol brûlant. La lampe commence à fondre en même temps que le corps de Jafar.

 » Non arrête Logo !…  » hurle Jafar terrifié. Mais bientôt il a complètement disparu, en même temps que la lampe !

Un peu plus tard au Palais… Le Sultan remercie Aladin en le nommant Grand Vizir. Le jeune homme refuse et demande d’abord à voyager avec Jasmine à travers le monde.

Quand à Logo, il prend un repos bien mérité sur les moelleux coussins de soie du Palais ! Il a vaincu sa peur contre son ancien maître et a pu agir enfin selon son coeur !…

Histoire écrite et publiée le 13 Octobre 2009 par Chantal Flury d’après un conte des Mille et Une Nuits. background-2008_039.jpgs_m_01_10612_01_02

 

 


Autres articles

Répondre

L'Encre de Phoebé |
"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amour, Beauté, Paroles, Mots.
| Les Ailes du Temps
| David Besschops