Les histoires de Mahée, qui vient d’avoir 3 ans.

Les histoires de Mahée, qui vient d'avoir 3 ans. dans Ilona, Mahée, Mila, Mots d'enfants,. x8s29b471

Les histoires de Mahée, qui vient d’avoir 3 ans.

Le papy de Mahée lui demande :  » Raconte moi une histoire, Mahée ! « 

Mahée réfléchit un long moment.

Pour l’aider Papy lui dit :  » Ta maman te raconte bien des histoires chaque soir. Tu dois en connaître une ? « 

Mahée continue à penser et dit d’un seul coup comme étant une évidence :  » Mais des histoires de Princesses !  » Et réprobatrice elle regarde son papy :  » Mais comment n’a-t-il pu y penser ! « 

 

Mots d’enfant écrits et publiés par Chantal Flury le 30 Novembre 2008.background-2008_039.jpg            Mermaid birth


Archive pour novembre, 2008

EFFEUILLONS LA MARGUERITE disent Ilona, Mahée et Mila.

marguerite_2786742

EFFEUILLONS LA MARGUERITE disent Ilona, Mahée et Mila.

Trois petites filles, Ilona, Mahée et Mila étaient allées dans un pré pour cueillir un bouquet pour leur maman. Elles voulaient chacune avoir le plus beau bouquet pour lui faire plaisir.

Tout à coup , elles virent un endroit où poussait des marguerites. Elles avaient un coeur d’or et les pétales étaient constitués de petites languettes régulières, qui pendaient autour de ce coeur et qui ressemblaient aux langues des petites filles.

Ilona, Mahée et Mila voulurent donc faire parler ces marguerites.

 » Sommes nous sages à la maison ? »

 » Nous occupons nous bien de nos poupées ? »

«  Aimons-nous comme on le devrait nos parents ? »

Les marguerites répondirent alors toutes en coeur :

 » Beaucoup, beaucoup, passionnément ! « 

Ilona, Mahée et Mila cueillirent ensuite chacune un gros bouquet de marguerites pour leur maman.

Comme elles avaient passé du temps à bavarder et à constituer leur bouquet, elles revinrent un peu tard à la maison mais maman trouva si beau les coeurs et les bouquets de ses enfants qu’elle ne les gronda pas  » pas du tout  » et  les embrassa  » passionnément « .

Conte écrit et publié par Chantal Flury le 28 Novembre 2008.background-2008_039.jpg

 

Clipart image jaune marguerite

 

LETTRE AU PERE NOEL D’ILONA.

LETTRE AU PERE NOEL D'ILONA. dans Ilona, Mahée, Mila, contes. yk2752om

LETTRE AU PERE NOEL D’ILONA.

Je m’appelle Ilona et j’ai 4 ans. J’habite chez mes parents route de Babar à Paris.

Père Noël, cette année, j’ai été très sage, j’ai écouté ma maman, mon papa et la maîtresse. J’ai juste tiré un tout petit peu les cheveux de ma petite soeur mais elle n’a pas eu mal car elle n’a pas pleuré.

Je souhaiterais donc que tu m’apportes pour me récompenser tous les cadeaux que je désire avoir et que tu n’oublies pas aussi mes petites soeurs.

Je veux :

- une poupée,

- une dinette,

- un jeu électronique.               

J’espère que tu n’auras pas froid dans le ciel sur ton traîneau tiré par des rennes car tu habites au pays de la neige. Tu dois avoir une couverture et tu pourras la mettre sur tes jambes pour te réchauffer. Et puis tu as un manteau rouge bien chaud et très beau avec de la fourrure blanche !

J’imagine déjà tous mes cadeaux avec les autres jouets dans ta hotte. Penses à moi Père Noël !

Je t’aime.

Ilona.

Lettre au Père Noël écrite et publiée par Chantal Flury le 26 Novembre 2008.                                                                                               mini_081203095621412602830643 dans Ilona, Mahée, Mila, contes.

LE PETIT POISSON ARGENTE ET ILONA, MAHEE ET MILA.

 poiss010.gif

LE PETIT POISSON ARGENTE et Ilona, Mahée et Mila.

Mila, Mahée et Ilona sont près du lac et leur regard est attiré par un petit poisson. Le petit poisson argenté fait cent tours dans le lac. Il glisse entre les pierres et les herbes. On dirait qu’il joue à cache cache avec les reflets du saule sur l’eau.

Tout à l’heure, il est monté à la surface de l’eau et a mis son nez au-dehors de la rivière. Est-ce pour prendre l’air ou pour regarder Ilona, Mahée et Mila au bord de l’eau ?

Ilona, Mahée et Mila se demandent si c’est pour gober une mouche qui nageait trop près de l’eau ?

Elles ne savent pas. Mais il est resté à peine une seconde. Flop ! Il a plongé et s’est mis à filer, filer, filer, après avoir rejoint d’autres amis poissons. Flop !

Le pêcheur peut attendre encore longtemps car le petit poisson est malin. De plus,  il n’a pas du tout faim car il a déjà trouvé à manger dans l’eau, avec le pain apporté par Ilona, Mahée et Mila, ce matin. Il ne se laissera pas attraper, pêcheurs, vous pouvez en être assuré !…

 

Conte raconté et publié par Chantal Flury le 23 Novembre 2008.background-2008_039.jpg

poisson.gifpoiss010.gif

LE MARCHAND DE BALLONS ET MILA.

 LE MARCHAND DE BALLONS ET MILA. dans Ilona, Mahée, Mila, contes. 041108_185049_PEEL_B2gw3c

LE MARCHAND DE BALLONS ET MILA.

Le marchand de ballons vend des ballons de différentes formes et couleurs : Ah! c’est Mickey ! … et ici Dingo ! …Il y a des ballons jaunes, verts, bleus, oranges, rouges ! Tenus par une ficelle dans sa main, ils bougent !

Ils rêvent de quitter tous la terre comme le font les bulles légères. Ils savent bien qu’ils pourront s’envoler lorsque les enfants ne tiendront plus leur main serrée.

Mila vient justement d’avoir un ballon Bleu. Il est bleu comme le ciel des jours de beau temps…

Mais voilà que Mila chancelle et quitte la ficelle du ballon qui va rejoindre les hirondelles. Pauvre Mila, elle éclate en sanglots. Mais sa maman bien vite pour faire cesser ses pleurs lui propose d’ acheter un nouveau ballon. Maman dit qu’il sera d’une autre couleur et encore plus beau.

Mila suit des yeux son ballon bleu qui monte toujours vers les cieux. Elle se demande alors si la lune qu’elle voit le soir ou le soleil n’est pas un ballon qui serait resté dans le ciel après avoir cassé sa ficelle.

 

Conte écrit et publié par Chantal Flury le 23 Novembre 2008.background-2008_039.jpg

Happy birthday ballon.gifImage hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

BABAR.

 

 BABAR. dans Babar. 478[1]Les contes du chat perché  123gifs006 dans Babar.

BABAR AU ROYAUME DES JEUX.

Babar se promène avec des amis au royaume des jeux. D’un seul coup, ils rencontrent un Cavalier, une pièce de jeu d’échecs.

Ils continuent leur promenade et croisent une Tour  puis un Fou.  » Et si nous jouions propose Bruno. »  Les pièces hésitent.  » Nous avons interdiction de jouer. «  dit la Tour. Mais l’envie de faire un jeu est la plus forte. Le roi Padrôle arrive brusquement et dit :  » J’ai interdit que l’on joue dans mon royaume.  » Les amis demandent à Babar d’aller trouver Padrôle pour qu’il change d’avis.

Le roi Padrôle ne laisse même pas entrer Babar dans son château. Il n’a pas envie d’écouter cet éléphant.  » Allez vous en, hurle t-il !  » Il est intraitable.

Et voilà que Babar et Bruno jouent à Chat perché ! Très en colère le roi Padrôle surgit. Dans une chaussure géante, il se déplace et essaye d’écraser ceux qui lui résistent. Les amis pour lui échapper s’accrochent à la chaussure qui les amène dans le bois.

Le roi punit les trois amis qui accompagnent Babar en les obligeant à rester immobile sur un banc, sans jouer naturellement !

Babar se présente à nouveau au château. » Nous allons jouer à un jeu de votre choix. Si vous gagnez vos amis seront libérés. » renchérit le roi.

Babar choisit les échecs mais Padrôle joue très bien à ce jeu. Après un moment de jeu, Babar est sur le point de perdre la partie. Il a alors peu de chance de gagner…

Sophie, présente, demande au roi de surtout pas toucher à son roi. Le roi Padrôle s’empresse de faire le contraire et ainsi de suite. Elle tend un piège au roi qui ne voit rien arriver. Et Babar peut ainsi mettre  » Echec et Mat  » le roi.

Le roi a ainsi découvert que l’on peut prendre plaisir au jeu et demande à rejouer. Réconcilié avec eux, le roi Padrôle souhaite un bon voyage à ses nouveaux amis.

 » Revenez quand vous voulez dit-il ! « .

478[1]s_u_01_10196_01_05

BARBAR ET LE ROBOT.

Regardez dit Babar, on dirait une petite poupée!  » Je m’appelle Sophie répond-elle, bienvenue au pays des jouets ! « 

Sophie emmène ses nouveaux amis dans la rue principale.  » Quelle chance tu as d’habiter ici !  » dit Bruno.

 » Oui tant que je demeure parfaite  » dit Sophie.  » Mais que veux- tu nous dire  » ajoute Babar. Mais Sophie reste muette.

Ils veulent tous s’amuser. Sophie leur propose une course de chevaux. Ils arrivent ensemble sur la ligne d’arrivée.

 » Tu as déchiré ta socquette Sophie.  » dit Babar.  » Ce n’est pas de chance soupire Sophie.  »  » Sais- tu où nous pourrions dormir ? « dit Babar. Sophie leur propose de s’installer dans sa maison de poupée.

Les amis ont du mal à trouver le sommeil. Il y a une lampadaire au-dessus qui illumine la pièce et les empêche de dormir. Barbar entend tout à coup des pleurs tous proches. Il reconnait Sophie. Il appelle ses amis. Ils vont ensemble dans la chambre de Sophie qui est vide. Ils décident donc de partir à la recherche de la poupée.

Ils vont vers la fabrique de jouets toute proche d’où partent les pleurs de Sophie. La porte est fermée à clef. Babar aperçoit Sophie entourée d’autres jouets.

 » Morpho va arriver dit Sophie !  Sauvez vous !  » .  » Qui est Morpho ?  » demandent les amis.

Sophie explique que Morpho est un robot.  Il veut tous nous désarticuler.

 » Nous allons lui tendre un piège !  » dit Babar. S’il a un circuit nous pourrons l’arrêter. Lorsque le robot arrive méchant vers eux, ils l’aspergent d’eau. Le voilà donc court-circuité.

Babar explique à Morpho que les choses ne sont pas toujours parfaites. Quand quelquechose est abîmé il ne faut pas le détruire, mais essayer de le réparer. Morpho le comprenant décide de casser le désarticulateur.

A présent tous les jouets sont devenus les amis de Babar. Ils n’ont jamais été si contents.

s_u_01_10196_01_05

Conte écrit et publié le 22 Novembre 2008 par Chantal Flury d’après une Histoire de Chez Hachette  » Babar « .background-2008_039.jpg

 

BRUNO ET LE PLUMIER PERDU.

 BRUNO ET LE PLUMIER PERDU. dans Bruno découvre le monde. 2r0lbhvg           simpsons dans Bruno découvre le monde.       

BRUNO ET LE PLUMIER PERDU.      

Bruno est entrain de prendre son café quand son ami André vient frapper à sa porte.  » J’ai besoin que tu m’écoutes.  » lui dit André. Bruno accepte et André commence à raconter son histoire.

 » Je suis allé hier manger chez ma grand mère et elle m’a offert un plumier garni de crayons de couleur. Comme je n’en avais pas l’utilité et qu’il m’aurait encombré, j’ai revendu ce plumier à Matthieu.

Comme ma grand mère vient demain à la maison et m’a demandé à voir ce que j’avais dessiné avec ce plumier, je suis très ennuyé.  » André est si contrarié par ce qu’il a fait que Bruno veut bien l’aider.

Ils partent tous deux en voiture et arrivent chez Matthieu. Ce dernier vient à leur rencontre.  » Je voudrais que tu me rendes le plumier que je t’ai vendu. Voilà ton argent !  » dit André. Il ajoute :  » Ma grand mère vient demain et elle veut voir les dessins que j’ai pu faire au moyen des crayons que contient ce plumier.  »

 » Comme tu voudras mais j’ai donné la moitié des crayons à une amie Sandrine.  » rétorque Matthieu. Bruno et André récupèrent déjà le plumier et la moitié des crayons. Il reste encore l’autre moitié des crayons à trouver…

Sur la place de la ville, André voit Sandrine. André lui demande les crayons.  » « C’est un cadeau de Matthieu,  » répond Sandrine « et je n’ai pas l’intention de m’en séparer !  » Mais elle cède enfin.

Sandrine regarde dans son sac. Mais ce dernier est percé et elle ne s’en était pas rendu compte.  » J’ai perdu mes crayons mon sac était percé et je ne m’en suis pas rendu compte ! « dit-elle.

Pour les récupérer répondent les deux amis écrit sur une affiche que tu donnes une grande récompense en échange de ces crayons.

L’idée porte ses fruits un Monsieur élégant vient dire que son fils a trouvé les crayons. Néanmoins il faut l’accompagner en voiture car il est parti dans la ville d’à côté.

Les amis et le Monsieur partent en voiture et y arrivent. Ils demandent à des personnes présentes si elles ont vu le petit garçon. Il est parti là-bas répondent-elles. Allez y à pied car vous ne pourrez pas passer en voiture.

Ils rencontrent enfin le petit garçon que leur a désigné son père. Il se prénomme Jules. Je les ai échangés leur dit-il contre une glace à la vanille. Mais c’est à mon voisin qui est marchand de glaces!… Bruno est consterné, il a fait tout ce chemin pour rien ! Il habite la maison toute proche de celle de Bruno.

Ils repartent en voiture. En arrivant ils frappent à la porte de la maison du marchand de glace. Son épouse lui répond qu’il vient de partir en train et qu’il a même cherché Bruno pour l’accompagner à la gare. Il ne le voyait pas et il a donc appelé un taxi.

Bruno se retient , mais il est tellement énervé qu’il a envie d’éclater en sanglots. Les crayons lui ont encore échappés!

 » Regardons nous même dans la maison de notre voisin.  » Bruno et Matthieu observent pour entrer par la fenêtre de la cuisine mais Maxime leur fils est là. Avec les crayons il écrit partout sur les murs.  » Vite, il faut l’arrêter !  » s’écrie Bruno. Maxime les voyant leur demande s’ils veulent jouer avec lui.  » C’est un cadeau de mon papa !  » Et hop, il trace un nouveau trait de couleur…

 » Il faut entrer . »dit Bruno.  »  » Rends moi ces crayons ! » Il maîtrise le garnement qui est en pleurs et reprennent les crayons.

Arrivés chez Bruno, André est tellement fatigué qu’il s’endort.  Bruno lui met les crayons dans sa poche. Lorsqu’André se réveille il lui dit :  » C’est grâce à toi que ma grand mère sera contente et que je ne serai pas puni ! « .

 » J’ai passé une excellente journée ! » rétorque Bruno.

Tout est bien qui finit bien. Avec l’argent qu’André lui a donné pour le convaincre de l’emmener Bruno a acheté de la peinture pour repeindre sa belle auto.

Conte écrit et publié par Chantal Flury le 16 Novembre 2008.background-2008_039.jpg

11garcon_fleurs            2r0lbhvg               simpsons

BECASSINE, SES JOUETS ET LA MER.

icones_01307.png       Vous la connaissez ??????????? C'est BECASSINE

 

BECASSINE, SES JOUETS ET LA MER.

Bécassine cherche partout sa poupée mais sa chambre est tellement embarrassée qu’elle ne la trouve pas. Elle pense alors au moyen de la retrouver.

Sous le tapis,qu’elle soulève, elle trouve des cartes à jouer, des dessins et le crayon qu’elle avait tant cherché.

Il va lui falloir du courage ! Il faut qu’elle range tous les jouets qu’elle a par terre. Tiens revoilà l’ours en peluche qu’elle avait perdu.

Elle ne retrouve toujours pas sa poupée. Et si sa poupée était dans le coffre à jouets. Que de jouets elle retrouve lorsqu’elle se met à le vider : la toupie, le train, le lapin.

Bécassine retourne tout dans sa chambre mais elle ne voit toujours pas sa poupée : elle découvre à nouveau le châpeau de fée, le téléphone et sa dinette.

Soudain elle aperçoit sa poupée qui dort tranquillement dans son landau près du cheval à bascule. Quel soulagement !

Vous la connaissez ??????????? C'est BECASSINEBECASSINE, SES JOUETS ET LA MER. dans Becassine. 123gifs022

BECASSINE A LA MER.

Bécassine est sur la plage et elle a ramassé un sac de coquillages. Elle écoute le bruit de la mer en portant deux de ces coquillages à ses oreilles. Les mouettes volent au-dessus d’elle. Un voilier passe au loin sur la mer.

Bécassine a apporté son épuisette et elle va maintenant pêcher. Elle essaye d’attraper des crabes et des oursins.

Comme il fait très chaud Bécassine se déshabille et se met en maillot de bain. Ce maillot est vert rayé de jaune. Elle a apporté un sac de plage et un ballon pour jouer. Dans la mer des nageurs s’amusent ou s’arrêtent de nager pour jouer au ballon près du bord de l’eau.

Bécassine est prête maintenant à aller dans l’eau. Elle a fait avec son seau, sa pelle et son râteau un beau château.

Après le bain Bécassine dort sur sa serviette sous le parasol jaune et rayé de rouge. Demain elle reviendra jouer sur cette plage. Le soleil brille de tout son éclat. Heureusement qu’elle s’est protégée de ses rayons !…

Conte écrit et publié par Chantal Flury le 15 Novembre 2008 d’après l’histoire de Bécassine.background-2008_039.jpg

   Vous la connaissez ??????????? C'est BECASSINE

SOPHIE INVITE SES COUSINS POUR SON ANNIVERSAIRE.

SOPHIE INVITE SES COUSINS POUR SON ANNIVERSAIRE. dans Sophie et ses découvertes. artifices-07         gateau anniversaire pour un petite fille 

SOPHIE INVITE SES COUSINS POUR SON ANNIVERSAIRE.

Ce matin le facteur est venu chez l’oncle de Sophie.  » Je suis invitée chez Sophie pour son anniversaire a chanté Denis, son cousin . »  » Alors pars sans tarder lui a répondu son oncle.  » « Et surtout n’oublie pas ton cadeau.  » précise-t-il. «  Oui mais lequel ? »  » Voyons, un pot de miel. «  ajoute son oncle.

Son autre cousin Julien se trouve à la montagne. Il prépare dans une marmite un délicieux lapin. « Je suis le facteur crie une voix, j’ai du courrier pour vous. » Julien prend aussitôt la lettre et la lit. Il est heureux d’être invité chez Sophie. « Que vais-je prendre en cadeau ? mais du fromage bien sûr. »

Matthieu est en Afrique. Il cueille des fruits sur les arbres lorsque le facteur arrive. Il lui donne une lettre de Sophie. « Je suis invitée chez Sophie » dit-il . » Que vais-je prendre en cadeau ? mais des dattes bien sûr  » et il part à l’aéroport.

A la gare les cousins de Sophie viennent de se retrouver et s’embrassent. Mais il manque quelqu’un, pourquoi n’est-il pas au rendez-vous ? 

Sophie qui les attend s’impatiente. Elle est garrée en double fille et elle a peur des gendarmes qui lui donneraient une contravention. Les cousins finissent tous par se retrouver. Dans la Voiture de Sophie, ils baillent fatigués par leur voyage réciproque. Ils parlent tous en même temps. Sophie génée dans sa conduite réclame alors le silence.

La voiture a hoqueté et va tomber en panne.  » Une panne ! il ne manquerait plus que celà.  » dit Sophie. Ouf, voilà la maison, elle est toute proche.

Le voyage est enfin terminé et la fête va bientôt commencer.  » Pour effacer la fatigue, il n’y a rien de mieux qu’un bon bain ! » s’écrie Sophie. » Dépéchez vous de faire votre toilette. » ajoute-t-elle.  » Après venez me retrouver dans le pré. »

Il y a sur une table un énorme gâteau d’anniversaire. Des merles arrivent et volent des cerises  » Ce merle ne manque pas de toupet ! « dit Sophie. Chacun a posé sur cette table les cadeaux apportés. Sophie ouvre tous les paquets et tous vont se régaler.

Après un délicieux festin, Sophie et ses invités vont s’amuser dans le jardin.  Ils ont tous trop mangé et en faisant de la balançoire, ils ont un peu mal au coeur.

« Et maintenant jouons de la musique. » dit Sophie. Sous la baguette d’un chef d’orchestre improvisé, Sophie joue du piano. Un violoncelle lui répond puis une flutte et un accordéon. Ils ont trouvé ces instruments dans la remise du jardin.

 » Organisons maintenant un bal masqué ! » Les invités de Sophie applaudissent. Ils trouvent des costumes dans le grenier. L’un se déguise en Arlequin, l’autre en Pierrot, le troisième en pirate. « Tu ne vas pas te déguiser en panier percé ! » dit Matthieu à Sophie. » Mais si car sans lui ma robe ne gonflerait pas. » répond Sophie.

La fête bat son plein. Il neige des confettis. Il pleut des serpentins. Ils dansent. Ils ne s’ennuient pas. Sophie est déguisée en princesse.

La nuit est venue. Le bal et la musique se sont tus. Ils glissent dans une barque sur l’étang au clair de lune. Soudain le ciel est illuminé. Surprise ! un feu d’artifice est donné. Tous les invités admirent les lumières dans le ciel. Elles illuminent le firmament.

Puis tout a une fin. La fête se termine. Il est minuit. Sophie dit à ses cousins :  » Bonne nuit et faites des rêves merveilleux. Vous avez une chambre préparée avec vos noms écrits sur un papier posé sur la porte. «  Arrivés au lit, fatigués, ils ferment tous les yeux et s’endorment heureux.

Conte écrit et publié le 15 Novembre 2008 par Chantal Flury.background-2008_039.jpg

artifices-13 dans Sophie et ses découvertes.myzrkzhtgateau anniversaire pour un petite fille

BRUNO VEUT UN ANIMAL.

Poisson rouge commun         BRUNO VEUT UN ANIMAL. dans Bruno découvre le monde. 2r0lbhvg

BRUNO VEUT UN ANIMAL.

Bruno est hanté par le désir d’avoir comme compagnon un animal. Il le voudrait petit. Mais à chaque fois qu’il demande à ses parents :  » Est-ce que je pourrais avoir un animal ? « Ils lui répondent :  » Un jour peut-être … » Mais le temps passe… Parfois Bruno parle seul et fait semblant d’en avoir un. Il prend ses animaux en peluche et fait comme s’ils étaient bien réel.

Un jour Bruno demande à nouveau à ses parents : « Est-ce que je pourrais avoir un animal ?  » Ses parents lui disent qu’ils vont y réfléchir.
Bruno est satisfait parcequ’ils n’ont pas refusé. Mais il se demande malgré tout combien de temps vont-ils devoir réflèchir.

L’après midi, il rend visite à son ami André. Ce dernier lui dit que s’il avait un animal ce serait un poisson. Pourquoi lui demande Bruno. Parceque j’aime les regarder nager avec agilité.

Bruno attend le lendemain pour demander à ses parents s’ils ont réfléchi à sa dernière demande.  » Pas encore. «  dit sa mère.  » Sauras-tu t’en occuper ? » demande son père. Bruno répond par l’affirmative.

Une autre fois Bruno demande à ses parents s’ils ont réflèchi.  » Pas encore.  » renouvellent-ils. Ce n’est pas une question facile Bruno. Ce dernier propose de donner de l’argent de sa tirelire. Il compte l’argent dont il dispose.

Il voit Béatrice une amie. Il lui demande quel animal elle voudrait .  » Moi, je voudrais un chat. «  répond Béatrice. J’aime bien les voir jouer et les caresser. De plus contents, ils ronronnent.

Après trois autres journées, Bruno se lasse d’attendre la réponse de ses parents. Il réflèchit. Il apporte son chien en peluche Eléais avec lui au petit déjeuner. Je m’occupe d’Eléais depuis très longtemps. Si j’avais un animal vivant je m’en occuperais autant, voir plus. Et s’il tombait malade, il y a le vétérinaire.  » On dirait que tu y as réfléchi toi aussi .  » disent ses parents.

Alors est-ce que je pourrais avoir un vrai animal. Ses parents se parlent à l’oreille puis font un signe oui de la tête.  » Oh ! merci ! » s’exclame Bruno, mais je ne veux pas de chien.  »  » J’aime bien les chiens, mais je veux un animal silencieux. » dit-il.

Son père lui demande s’il veut un hamster? Bruno dit non. Je vous dirai ce que je veux demain.

Il montre le lendemain du doigt un poisson.  » Je veux un poisson rouge » dit-il. Alors Bruno ajoute qu’il aime les regarder faire des ronds dans l’eau et suivre leur jolie couleur.

Ses parents lui achètent donc ce poisson rouge tant désiré. Il décide d’appeler ce poisson : Rougeais.  Il s’occupe de lui tous les jours comme il l’a promis.

Chaque matin il regarde Rougeais se promener dans son bocal. Il lui envoie des baisers en lui disant  » Je t’aime Rougeais. « 

Conte écrit et publié le 15 Novembre 2008 par Chantal Flury.background-2008_039.jpg

f0hzjc6c dans Bruno découvre le monde.

 

12

L'Encre de Phoebé |
"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Amour, Beauté, Paroles, Mots.
| Les Ailes du Temps
| David Besschops